The night beyond the tricornered window 9 – Yamashita Tomoko

the night beyond the tricornered window 9 yamashita tomoko

YAMASHITA Tomoko ヤマシタトモコ
ISBN: 9782375064054
Taifu comics, 2024
ISBN: 9784799749210 (JP)
Libre, 2020 (JP)
Manga
Ero-mètre: pudique
Recommandation: absolument

« Tu le veux pour toi, pas vrai? Que dirais-tu de l’enfermer ici, alors? »

Yamashita Tomoko sensei entame la confrontation finale avec le professeur mais prend son temps pour poser clairement le nouveau contexte. Comme dans le tome précédent, elle continue de révéler quelques secrets sur le professeur. De même, elle crée la surprise en inversant le rapport de force entre Hiyakawa, dévoilant enfin ses faiblesses, et son peureux mais courageux subordonné. Les nouveaux pouvoirs de Mikado et Sakaki les font également évoluer. Kôsuke prend peu à peu conscience de sa relation particulière avec son employeur et de ses sentiments. Hanzawa ancre le récit dans la réalité en apportant un soutien légal à l’équipe des exorcistes. L’auteure fait monter la tension mais transcrit également le poids du danger imminent. Par ailleurs, elle aborde la dichotomie entre l’envie de pouvoirs extraordinaires et la peur du regard extérieur, la difficulté à s’intégrer, la question de la « normalité ». Elle interroge également sur le lien familial.

La mangaka a un trait épuré avec une note minimaliste. Elle le simplifie dans les passages humoristiques, arrondissant les visages. Elle varie les physionomies. Les trames sont variées. Toutefois, les ombres fortes sont marquées par des hachures. Les décors situent principalement l’action. Les trames d’ambiance se font également discrètes. Des trames rayées recouvrent les vignettes de flash-back. Yamashita sensei varient les angles de vue malgré une mise en page classique. D’ailleurs, elle transcrit ainsi parfaitement les modifications d’espace créées par le professeur en brouillant les points de repère. Elle présente succinctement les personnages en début de tome.

En résumé

Submergé par la colère et le désespoir, Hiyakawa Rihito renvoie Mikado Kôsuke dans l’étang maudit. Sa haine s’entremêlant à celle du professeur, il ne peut plus partir. Ce dernier lui propose alors un marché. Pendant ce temps, Mikado s’inquiète de la disparition de son partenaire depuis trois jours. Alors qu’il en discutait avec Mukae Keita, les deux hommes croisent Hiura Erika et Sakaki. La jeune fille est en train de tester un moyen d’échapper à la toile de surveillance du professeur. Mikado essaie alors de détruire ces conduits parsemés à travers la ville, avec succès. Mais il a l’impression de ressentir la présence de Hiyakawa à l’intérieur.

En conclusion

Yamashita Tomoko sensei a l’art de faire monter la pression au fil des chapitres tout en détendant l’atmosphère quelques secondes avec des passages humoristiques. Elle maîtrise son scénario et le rythme du déroulement des évènements. De même, son dessin exprime l’essentiel. Impossible pour moi d’arrêter ma lecture en cours. Une lecture fascinante!

The night beyond the tricornered window 8 – Yamashita Tomoko

the night beyond the tricornered window 8 yamashita tomoko

YAMASHITA Tomoko ヤマシタトモコ
ISBN: 9782375063880
Taifu comics, 2023
ISBN: 9784799746707 (JP)
Libre, 2020 (JP)
Manga
Ero-mètre: pudique
Recommandation: beaucoup

« Tu me donnes vraiment l’impression de ne pas être conscient de tes propres émotions. Ça me fait mal de te voir comme ça. »

Yamashita Tomoko sensei offre un tome transitoire, faisant monter un peu plus la tension. Comme dans le tome précédent, elle continue de dévoiler le passé du Professeur. Par ailleurs, elle analyse la haine qui est à la fois un motif de survie pour certaines personnes mais également un composant des malédictions. Hiyakawa Rihito qui ne comprend pas ses propres émotions, se retrouve progressivement en conflit avec Mikado Kôsuke. Il rejette donc de plus en plus son partenaire qui est de moins en moins manipulable. D’ailleurs, il ne se coordonne plus avec le reste de l’équipe. Ainsi, l’auteure s’intéresse à l’incompréhension entre les gens due à une vision différente, un manque de communication. Elle montre comment une dispute dégénère graduellement, influencée par les émotions et les traumatismes. Elle confronte en outre ses personnages à des dilemmes, décortiquant leurs réactions.

La mangaka a un trait légèrement épuré qui joue sur les pleins et déliés. Elle le simplifie dans les passages humoristiques. Les trames utilisent une palette restreinte, surtout pour les couleurs. D’ailleurs, les ombres fortes sont hachurées. Les trames d’ambiance plutôt discrètes accompagnent les émotions. Les décors sont très présents sauf lors des gros plans qui s’attardent sur les détails. La mise en page classique varie tout de même les angles de vue. En début de tome, Yamashita sensei présente succinctement les personnages.

En résumé

Suite à l’attaque du Professeur, Sakaki est sur le point de mourir mais Hiura Erika, se souvenant de tous ses bons soins, réussit à le sauver en accueillant l’esprit de la mort en elle. La mère de la jeune fille, Yuriko, les aide alors à s’enfuir et lui confie un sac contenant divers objets utiles. La lycéenne arrive même à apaiser sa relation avec cette dernière. Elle réalise alors à quel point la peur peut paralyser les gens, sa mère souhaitant l’aider depuis un certains temps, en vain. Réfugiés dans l’appartement préparé par sa mère, Erika et Sakaki prennent enfin une longue nuit de repos avant de se préparer à la « guerre ».

En conclusion

Yamashita Tomoko sensei offre un tome transitoire pour préparer la confrontation suivante. Alors que tous les personnages, même secondaires, évoluent, elle met en avant la bulle dans laquelle vit Hiyakawa, toujours prisonnier de son passé. La majorité des pièces du puzzle sont rassemblées. J’ai donc hâte de découvrir la suite, la fin de ce tome terminant sur un suspense insoutenable.

The night beyond the tricornered window 7 – Yamashita Tomoko

the night beyond the tricornered window 7 yamashita tomoko

YAMASHITA Tomoko ヤマシタトモコ
ISBN: 9782375063644
Taifu comics, 2023
ISBN: 9784799742853 (JP)
Libre, 2019 (JP)
Manga
Ero-mètre: pudique
Recommandation: absolument

« Je n’ai pas de super pouvoirs, comparé à vous, alors j’ai pris la décision de m’inquiéter pour vous. »

Yamashita Tomoko sensei joue encore sur les situations clichées des BL pour provoquer humour et tension. Elle met en avant de nouvelles techniques de pouvoirs à travers l’initiation de Mikado et Hiura par Hiyakawa et Mukae. De même, elle s’intéresse au profil plutôt similaire des clients consultant les voyants et ceux rejoignant des sectes. Avec sa rationalité, Hanzawa recadre ce petit monde qui a tendance à s’emballer dans leurs enquêtes. Sakaki, qui s’implique de plus en plus, détend l’atmosphère. La coopération entre les différents détenteurs de pouvoir crée une dynamique renouvelant le déroulement de l’histoire. L’auteure révèle petit à petit les secrets autour du Professeur. Elle crée également la surprise en faisant évoluer certains personnages. Par exemple, Kôsuke prend de plus en plus d’assurance. Il souhaite protéger Rihito et s’interroge de plus en plus sur sa place parmi les gens normaux et ceux maitrisant le paranormal.

La mangaka a un trait épuré légèrement anguleux. Elle le simplifie parfois à l’extrême dans les passages humoristiques. Elle utilise avec parcimonie des trames pourtant variées. Par ailleurs, les trames d’ambiance renforcent les émotions. Les décors apparaissent sur les plans larges. A noter que les flash-back se repèrent à des trames à rayures recouvrant une partie des images. La mise en page plutôt classique offre quelques pages plus dynamiques avec des angles de vue variés et des sorties de case. Yamashita sensei joue encore sur les contrastes noir et blanc, qui participent ainsi au récit. Elle dessine des pages beaucoup moins sombres, en harmonie avec la jaquette également dans des tons blancs. Ainsi, le changement d’ambiance du récit s’extériorise même avec l’impression visuelle. Comme dans le tome précédent, des fiches présentent les personnages en début de tome. Les personnages posent dans les illustrations en début de chapitre.

En résumé

Hiyakawa Rihito a appelé Mikado Kôsuke pour une affaire. Vexé d’être dérangé au dernier moment, l’assistant se prépare un riz à l’ail et accepte même de partager son maigre repas avec son patron suppliant. Ils doivent faire face à une malédiction qui se présente sous la forme d’un protocole pour invoquer des esprits. Partagée sur les réseaux sociaux, il y a de plus en plus de dégâts. L’exorciseur décide de confier le traitement des pensées négatives à Mikado tandis qu’il s’occupe de la malédiction d’origine. A sa surprise, son acolyte accepte rapidement après quelques négociations. Mais quand son patron le manipule comme une marionnette, il réclame des explications et découvre que leur contrat de travail les a connectés. Assailli par les pensées négatives, Kôsuke s’accroche à Rihito mais son entêtement à résister malgré tout perturbe son coéquipier…

En conclusion

Yamashita Tomoko sensei termine son récit sur un cliffhanger insoutenable. Elle continue d’analyser les qualités et les défauts humains. Dans ce tome, elle s’attarde particulièrement sur la peur d’assumer simplement des choix. J’admire la dextérité de la mangaka à penser aussi bien à l’ambiance générale, aux tons, qu’au développement de son récit. Un titre que je recommande chaudement, laissant la part belle à l’histoire, avec une pointe de romance tellement ténue qu’on l’oublie totalement.

The night beyond the tricornered window 6 – Yamashita Tomoko

the night beyond the tricornered window 6 yamashita tomoko

YAMASHITA Tomoko ヤマシタトモコ
ISBN: 9782375063583
Taifu comics, 2023
ISBN:‎ 9784799739242 (JP)
Libre, 2018 (JP)
Manga
Ero-mètre: pudique
Recommandation: beaucoup

« N’oublie pas que ce sont des êtres vivants que tu as en face. »

Yamashita Tomoko sensei dévoile au fur et à mesure le passé d’Erika tout en semant quelques indices sur la secte. Elle montre la nécessité du soutien d’un adulte dans la construction de la personnalité d’un adolescent. Par ailleurs, elle explique clairement le pouvoir de Hiura et met en avant sa fragilité. En effet, avec le stress, l’adolescente a tendance à perdre le contrôle. La sollicitude mais également les remontrances de son entourage lui permettent d’enfin prendre conscience de ses mauvaises actions et d’y faire face. Comme dans le tome précédent, la relation entre Hiyakawa Rihito et Mikado évolue doucement. Le jeune exorciste s’intéresse de plus en plus à la vision de son partenaire sur les relations, la société. Ainsi, l’auteure interroge sur l’abnégation, l’influence des différentes croyances (confiance en soi ou en l’autre, foi, croyance en l’occulte…). Elle joue sur les quiproquos pour détourner avec humour les clichés du BL.

La mangaka a un trait épuré qu’elle simplifie dans les passages humoristiques. Elle utilise avec parcimonie les trames pourtant variées, se contentant principalement de colorer ses planches. Par exemple, les tissus comportent souvent des motifs. Des trames rayées recouvrent les vignettes de souvenirs furtifs et de courts flash-back. Par ailleurs, les décors apparaissent sur les plans larges et apportent une note réaliste. La mise en page est classique. Yamashita sensei présente succinctement les personnages en début de tome. Elle change le style de la couverture, en raccord avec le changement d’ambiance du récit. De même, dans les illustrations en début de chapitre, elle joue sur les contrastes pour donner le ton général de l’histoire.

En résumé

Suite à sa rencontre avec Hanzawa Hiroki, Hiura Erika panique à l’idée que la police soit sur ses traces. Elle s’inquiète également pour son gardien Sakaki Kazuomi. En effet, lors de sa première rencontre avec le professeur, ce dernier l’avait obligée à utiliser ses pouvoirs sur des yakuzas. Mais comme Sakaki est venu à son secours, le professeur l’a alors menacé de le tuer. Hiura et son gardien s’interrogent donc sur l’existence d’un traitre et décident de mener l’enquête. Comprenant qu’elle ne peut faire confiance à personne, l’adolescente commence peu à peu à soupçonner Mikado Kôsuke…

En conclusion

Yamashita Tomoko sensei s’attarde un peu plus sur la conscience de ses personnages, leur vision de la société et de leurs pouvoirs. Les pages s’éclaircissent, accompagnant l’ambiance générale plus positive de ce tome, même si certains passages restent effrayants. J’adore le caractère de Mikado, qui va de l’avant à son rythme, malgré ses peurs. Une belle lecture qui se détache du BL et est donc accessible à tous.

The night beyond the tricornered window 5 – Yamashita Tomoko

the night beyond the tricornered window 5 yamashita tomoko

YAMASHITA Tomoko ヤマシタトモコ
ISBN: 9782375063545
Taifu comics, 2023
ISBN: 9784799734360 (JP)
Libre, 2017 (JP)
Manga
Ero-mètre: pudique
Recommandation: absolument

« Depuis combien de temps l’inspecteur Hanzawa connaît-il Hiyakawa? »

Yamashita Tomoko sensei propose diverses enquêtes, permettant ainsi de développer les personnages secondaires. Comme dans le tome précédent, elle montre l’évolution de la relation entre Hiyakawa et Mikado. En effet, l’exorciseur s’ouvre peu à peu, même s’il refuse de dévoiler certains secrets de son passé, et fait des efforts pour ne pas blesser celui qu’il considère comme son destin. Incité par le voyant Mukae Keita, il multiplie les expériences pour trouver d’autres méthodes d’exorcisme plus douces. Par ailleurs, Hanzawa Hiroki est mis en avant dans ce récit. Ainsi l’auteure révèle son passé avec Rihito, sa vision de la société et ses faiblesses. Avec la secte de « La paume illuminée », elle aborde les dérives de ces organisations, l’exploitation des personnes en état de faiblesse, la carence éducative et l’instrumentalisation du porteur d’un don. Elle interroge alors sur la culpabilité ou non des membres d’une secte survivants lors de délits collectifs.

La mangaka a un trait légèrement épuré. Elle varie la physionomie de ses personnages, les rendant facile à distinguer. Elle exagère les expressions pour renforcer les émotions, déformant un peu ses traits tout en restant réaliste. Des hachures marquent les ombres fortes. Par ailleurs, les trames, utilisées avec parcimonie, apportent juste une touche de couleur. De même, quelques trames d’ambiance renforcent les émotions. Les décors s’effacent autour des personnages pour ne pas surcharger la page. La mise en page classique propose tout de même quelques constructions originales, comme par exemple des mises en parallèle entre passé et présent ou discussion et interrogatoire. En début de tome, Yamashita sensei présente les personnages. Le jeu de vernis sur la couverture est du plus bel effet.

En résumé

Pendant sa fuite, Mikado Kôsuke s’inquiète d’avoir vraiment pu sauver Hiyakawa Rihito dont l’esprit était figé. Son patron a bien repris ses esprits mais leurs mains semblent complètement collées. L’exorciseur le guide alors pour se libérer. Quelques jours plus tard, les deux hommes aident un client poursuivi par des connaissances ou des inconnus qui le fixent en riant. Pour mieux analyser la situation, Hiyakawa transfère le sort sur son collègue qui se retrouve donc à courir en rond pour fuir. Il essaie ensuite une nouvelle technique pour exorciser le poursuivant possédé sans le blesser…

En conclusion

Ce tome possède un ton plus sérieux, délaissant les allusions aux BL. Yamashita Tomoko sensei installe beaucoup de tension en révélant au compte-gouttes le passé de Hiyakawa, laissant libre cours à l’imagination du lecteur. Elle confronte constamment ses personnages sympathiques à l’avidité et la noirceur humaine. Avec toutes les révélations, elle relance un peu son récit. Je suis heureuse d’en découvrir plus sur mon chouchou, l’inspecteur Hanzawa. J’aime beaucoup le graphisme de la mangaka, très expressif et sa maîtrise scénaristique qui préserve le suspense. Une lecture que je recommande à ceux qui aiment les histoires paranormales.

The night beyond the tricornered window 4 – Yamashita Tomoko

the night beyond the tricornered window 4 yamashita tomoko

YAMASHITA Tomoko ヤマシタトモコ
ISBN: 9782375063446
Taifu comics, 2022
ISBN: ‎9784799731635 (JP)
Libre, 2016 (JP)
Manga
Ero-mètre: pudique
Recommandation: beaucoup

« Lié malgré moi à Hiyakawa… Je ne suis pas ton jouet! »

Yamashita Tomoko sensei continue de révéler le passé de Kôsuke et la situation compliquée de Hiura Erika au compte-gouttes. Comme dans le tome précédent, elle développe le fonctionnement des malédictions. Elle met en avant Mikado qui commence à tester son pouvoir et à prendre des initiatives. Les enquêtes de ce tome s’attardent sur le comportement inconscient (ou non) de certains humains qui profitent des esprits ou de la crédulité des gens. L’auteure intègre beaucoup de retournements, entrainant un regard nouveau sur les différents personnages. Elle fait évoluer la relation entre Hiyakawa Rihito et Kôsuke, qui refuse de devenir un simple instrument et qui n’hésite pas à recadrer son « patron ». Ainsi, l’exorciseur essaie de se montrer plus doux avec son partenaire, ajoutant encore une note faussement romantique à leur relation. Le bourru Sasaki apporte une touche humoristique agréable.

La mangaka a un trait épuré. Elle dédouble parfois les contours et adoucit les angles. Par ailleurs, elle exagère les expressions dans les passages humoristiques en simplifiant encore plus son trait. Les trames sont équilibrées. Toutefois, les ombres se matérialisent par des hachures. La mise en page est plutôt classique mais correspond bien à l’ambiance. Yamashita sensei joue sur les gestes romantiques et discrets des BL durant les enquêtes pour émoustiller un peu les lecteurs. De même, elle présente les personnages en début de tome. Elle donne l’ambiance des chapitres à travers les illustrations au début. Par ailleurs, l’illustration couleur en début de tome, renforce l’effet intrigant grâce à des tâches d’encre la recouvrant. Comme d’habitude, la couverture joue avec un vernis pour mettre en évidence une main fantomatique.

En résumé

Le patron de la librairie dans laquelle travaille Mikado Kôsuke, lui demande d’aider un de ses amis. Comme l’affaire ne semble pas avoir de lien avec des phénomènes paranormaux, le jeune exorciseur débutant préfère s’adresser à Mukae Keita, misant sur son éloquence. D’abord réticent, ce dernier change immédiatement d’avis en découvrant le visage complètement flou de leur client. Arrivé au domicile de ce dernier, ils constatent que le père change de visage dès qu’on le quitte des yeux. Encore plus troublant, leur client ne se rappelle pas du visage de son propre père et n’arrive pas à le décrire. Mukae pense alors que le père est possédé mais ne se sent pas de taille pour régler l’affaire. Mikado appelle donc le policier Hanzawa Hiroki pour les aider…

En conclusion

Comme à son habitude, Yamashita Tomoko sensei s’amuse à détourner les codes du BL pour notre plus grand plaisir. Le suspense se maintient et pourtant, elle continue à semer suffisamment d’indices pour satisfaire notre curiosité. Par ailleurs, son graphisme efficace provoque facilement des petits frissons, plus de tension que de frayeur, à la lecture. J’adore et je ne me lasse pas de ces aventures!

The night beyond the tricornered window 3 – Yamashita Tomoko

the night beyond the tricornered window 3 yamashita tomoko
YAMASHITA Tomoko ヤマシタトモコ
ISBN: 9782375063385
Taifu comics, 2022
ISBN: 9784799728949 (JP)
Libre, 2016 (JP)
Manga
Ero-mètre: pudique
Recommandation: beaucoup

« Des disparitions inexpliquées couplées à d’étranges phénomènes causés par une lycéenne jeteuse de malédictions… »

Yamashita Tomoko sensei continue d’alterner entre enquêtes courtes et enquêtes plus longues. Elle apporte des explications sur les malédictions et les méthodes pour jeter un sort. Par ailleurs, elle détourne encore les codes du BL pendant les séances d’exorcisme. Ainsi, les personnes extérieures imaginent que Mikado et Hiyakawa entretiennent une relation homosexuelle, apportant une touche humoristique dans les moments tendus. Bien que l’exorciseur expérimente de nouvelles techniques sur son employé, il se montre jaloux dès que d’autres personnes s’intéressent à lui. Malgré sa méfiance, Kôsuke, quant à lui, commence à prendre de l’assurance et ressent une certaine attirance pour son partenaire, désirant mieux le connaître. Par ailleurs, l’auteure introduit le mystérieux professeur dont l’indifférence pour la vie humaine glace le sang. Elle développe également un peu plus l’environnement et la personnalité de Hiura Erika et de Sasaki, trop compatissant pour être yakuza.

La mangaka a un trait épuré. Elle le simplifie dans les passages humoristiques. Elle privilégie les hachures et les contrastes noir et blanc, renforçant l’ambiance mystérieuse et inquiétante du récit. D’ailleurs, la palette des trames est plutôt restreinte. Les décors apparaissent sur les plans larges. La mise en page plutôt classique colle parfaitement au récit d’enquête. Toutefois quelques vignettes sont dynamiques. Yamashita sensei joue également sur le contraste noir et blanc dans ses illustrations en début de chapitre. Par contre, elle surprend avec l’illustration couleurs à dominance blanche en début de tome. Elle présente également les personnages en début de volume. Comme pour le tome précédent, la couverture possède un effet de vernis, ici, avec une main mate.

En résumé

Mikado Kôsuke et Hiyakawa Rihito interviennent chez une cliente dont l’étang semble être possédé par un esprit malin. Alors que le ciel est couvert et l’eau froide, Mikado doit plonger dans l’étang comme appât. Il accepte sans trop de difficulté, se contentant de râler, charmé par la beauté froide de leur hôte. Mais il est alors surpris par l’indifférence de son partenaire envers les femmes…

En conclusion

Ce tome obtient la vingt-quatrième place de la meilleure série au Chill chill BL award 2017. Même si la romance BL n’a pas vraiment débuté, les intrigues sont passionnantes, Yamashita sensei semant quelques indices avec parcimonie. J’adore cette ambiance alternant entre mystère et humour. Et pour ceux qui veulent mieux comprendre cet univers de l’occulte japonais, je vous suggère de lire Les dernières chamanes du Japon – Rencontre avec l’invisible au pays du soleil levant de Muriel Jolivet (Editions Véga, 2021).

The night beyond the tricornered window 2 – Yamashita Tomoko

the night beyond the tricornered window 2 yamashita tomoko
YAMASHITA Tomoko ヤマシタトモコ
ISBN: 9782375063163
Taifu comics, 2022
ISBN: ‎ 978-4799724873 (JP)
Libre, 2015 (JP)
Manga
Ero-mètre: pudique
Recommandation: beaucoup

« Les vagues restes d’une malédiction ainsi que le nom d’une mystérieuse personne soufflé par sa victime. »

Yamashita Tomoko sensei introduit enfin la mystérieuse Hiura. D’une part, elle met en avant la possessivité croissante de Rihito qui a tendance à forcer les choses. Ainsi, un rapport dominant et soumis s’installe entre Hiyakawa et Mikado. D’ailleurs, le libraire commence à s’interroger sur sa relation avec l’exorciste, d’autant plus qu’il reste attentif aux regards extérieurs. Il réalise également que les méthodes de Mukae sont beaucoup plus douces et prend par ailleurs un peu plus d’assurance en multipliant les expériences avec d’autres. L’esprit rationnel de Hanzawa apporte une touche à la fois amusante et apaisante. D’autre part, l’auteure aborde la question des relations avec les parents à travers ses personnages. Erika semble vivre sous contrainte, ignorée par sa mère, Rihito n’a plus de parents et Mikado, qui vit avec sa mère, remarque que les souvenirs de son père sont étrangement confus.

La mangaka a un trait épuré et fin. Elle le simplifie dans les passages humoristiques. Elle varie les physionomies des personnages, permettant de les identifier facilement. Par ailleurs, les représentations graphiques des malédictions sont suffisamment effrayantes et efficaces. Les décors apparaissent sur les plans larges. Les trames, utilisées avec parcimonie, jouent surtout sur les contrastes d’ambiance. La mise en page dynamique s’adapte au récit de suspense. Ainsi, Yamashita sensei s’attarde sur les détails et les ombres en arrière-plan. Comme la romance avance très doucement, elle compense le manque de scènes érotiques en jouant sur les positions clichées des BL pendant les séances d’exorcisme. Comme dans le tome précédent, elle présente les personnages en début de tome. La page couleur en frontispice offre une magnifique illustration en crayonné au style contemporain. Les effets de vernis sur la couverture sont toujours efficaces et collent parfaitement à l’ambiance du manga.

En résumé

En enquêtant sur la malédiction d’une lycéenne, Hiyakawa Rihito et Mikado Kôsuke (24 ans) croisent Hiura Erika. La jeune fille arrive alors à manipuler spirituellement Mikado, permettant ainsi de mettre fin à leur enquête. Vexé que son partenaire ne laisse des étrangers trop facilement pénétrer son âme, l’exorciseur rédige un contrat qui, en réalité, l’attache à lui spirituellement. S’étant évanoui, Mikado ne se souvient de rien à son réveil. Il reçoit alors un message inquiet du voyant Mukae Keita (29 ans)…

En conclusion

Ce tome obtient la quatrième place du meilleur manga original au Chill chill BL award 2016. Le suspense domine sur la romance mais c’est justement ce qui fait tout le charme de cette série. J’aime beaucoup le graphisme et le style narratif de Yamashita sensei. Je suis donc totalement conquise par cette enquête. En plus, ce titre est accessible aux non-lecteurs de BL intéressés par les histoires paranormales.

The night beyond the tricornered window 1 – Yamashita Tomoko

the night beyond the tricornered window 1 yamashita tomoko
YAMASHITA Tomoko ヤマシタトモコ
ISBN: 9782375063156
Taifu comics, 2022
ISBN: 9784799714362 (JP)
Libre, 2014 (JP)
Manga
Ero-mètre: pudique
Recommandation: un peu

« L’exorcisme… C’est toujours aussi érotique? »

Yamashita Tomoko sensei narre une lente romance mêlant enquête et paranormal. Elle installe d’abord les personnages principaux et secondaires puis développe une intrigue principale introduisant une mystérieuse Hiura Erika. Elle maintient constamment le suspense et alterne les ambiances horrifiques et les moments comiques. Ainsi, les contradictions de Mikado apportent vraiment une touche humoristique: il est constamment dans le déni bien qu’il assiste à des phénomènes paranormaux. De même, il a peur des revenants mais accepte de travailler avec Rihito. L’exorciste, quant à lui, a parfois des réactions imprévues et surprenantes. Il s’impose auprès de son nouveau partenaire qui lui cède pourtant très facilement. L’auteure aborde ainsi le côté sombre des humains, entre les meurtres, les malédictions. De même, elle explore les différents métiers liés au paranormal comme l’exorcisme, la voyance, la commande de malédiction. Par ailleurs, elle s’amuse des clichés des BL dans les moments de partage d’âmes.

La mangaka a un trait très épuré. Elle le simplifie dans les passages humoristiques. Ainsi, on remarque leurs superpositions dans les contours. Les personnages sont sveltes. Les trames représentent principalement les couleurs, les contre-jours et les ambiances. De même, les décors apparaissent sur les plans larges. La mise en page alterne entre format classique et celui dynamique. Yamashita sensei n’intègre pas encore de scènes érotiques, prenant tout son temps pour développer la relation. Toutefois, elle joue sur l’érotisme des possessions de l’âme. Elle présente déjà les personnages au début du tome. La couverture offre un superbe effet granulé et un aspect moiré grâce à du vernis.

En résumé

Mikado Kôsuke travaille dans une librairie. Mais il possède un don particulier qu’il garde secret: il peut voir les revenants. D’ailleurs, il les distingue clairement quand il enlève ses lunettes. Un jour, Hiyakawa Rihito, qui se dit être exorciseur, l’aborde dans la librairie. Venu éliminer un fantôme qui fait baisser la clientèle, il utilise le don du libraire en pénétrant son âme. A sa surprise, Mikado ressent un plaisir proche des sensations sexuelles durant son action puis s’évanouit. Hiyakawa, persuadé que leur rencontre était prédestinée, lui demande alors de travailler avec lui…

En conclusion

J’ai découvert la série d’abord par son adaptation animée, diffusée sur Crunchyroll. Je suis donc complètement sous le charme du manga qui m’a procuré quelques frissons à sa lecture. Yamashita sensei s’intéresse d’abord aux liens qui se créent avec les aventures que rencontrent les deux héros, prenant donc son temps sur la romance. Mais le récit reste haletant, ponctué que quelques scènes fan service suffisantes pour attiser la curiosité des lecteurs. Encore un coup de cœur!

Copyright © 2024