Reverse – Yuitsu

reverse yuitsu
Yuitsu ゆいつ
ISBN: 9782368777305
Boy’s love IDP, 2020
ISBN: 9784866532400 (JP)
Core magazine, 2018 (JP)
Manga
Ero-mètre: hot
Recommandation: si on s'ennuie

Apaiser l’excitation du danger grâce à l’amour.

Yuitsu sensei mélange enquête policière et érotisme. Elle maintient le suspense en révélant les indices par brides. La relation entre Hayato et Akira tout d’abord charnelle ne laisse pas la place au consentement. Néanmoins, le caractère pervers du policier semble s’en accommoder. Le langage est donc parfois cru pendant les ébats et leur relation pas toujours saine. La narration se concentre principalement sur Ukishima. L’auteure équilibre assez bien les passages érotiques et les parties d’enquête. Elle aborde divers thèmes comme la confiance, la trahison, les flics ripoux. Elle conclut son récit par une histoire bonus sur le devenir du couple.

La mangaka utilise un trait légèrement épuré assez réaliste. Elle dessine de beaux hommes finement musclés. Les personnages secondaires ont aussi différentes morphologies. Les décors très présents et les trames assez variées renforcent le ton réaliste du récit. En revanche, la mise en page reste plutôt classique. Malgré des scènes érotiques explicites, Yuitsu sensei censure les parties intimes avec de fines bandelettes blanches, des trames ou l’absence de détails. D’ailleurs, elle transcrit la violence des ébats avec des onomatopées envahissantes et des lignes de mouvement. Toutefois, cela brouille parfois la compréhension du dessin. Sous la couverture se trouvent des fiches personnages.

En résumé

Le danger excite le policier Ukishima Hayato (33 ans) qui n’hésite pas à prendre des risques. Cependant, quand l’adrénaline redescend, il se retrouve souvent en érection. D’habitude, il arrive à se soulager rapidement dans les toilettes mais l’enquête sur le meurtrier arrêté ce jour ayant pris du temps et de l’énergie, il ressent beaucoup plus d’effet. Déclinant l’invitation de ses collègues pour fêter leur succès, il préfère chercher un partenaire d’un soir. Dans une ruelle, il trouve un jeune homme à moitié conscient après avoir été battu. Il emmène alors Makabé Akira (25 ans) dans un hôtel pour le soigner. Remarquant son excitation, le blessé le viole. Mais Ukishima ressent tellement de plaisir qu’il n’arrive pas à l’oublier. Alors qu’il enquête encore sur l’affaire dans une boîte de nuit, il y recroise Makabé qui est videur…

En conclusion

Ce one-shot a obtenu la douzième place au classement du meilleur manga érotique Chill Chill BL award 2019. En effet, le dessin est beau et les scènes érotiques plutôt viriles. Cependant, l’auteure ne semble pas encore maîtriser le genre policier car j’ai deviné facilement certains évènements bien avant leur apparition, faisant tomber la surprise et le suspense. En plus, la relation plutôt violente du couple pourra déranger certains lecteurs. Je suis un petit peu déçue que le couple ne soit pas reversible mais j’apprécie leur lien adulte et complètement assumé.

Memento Scarlet – Kusabi Keri

memento scarlet kusabi keri
KUSABI Keri 楔ケリ
ISBN: 9782368776926
Boy’s love IDP, 2020
ISBN: 9784801965812 (JP)
Takeshobo, 2019 (JP)
Manga
Ero-mètre: hard
Recommandation: beaucoup

Entre meurtres et drogues, une enquête réunissant un détective obsédé et un ancien policier.

Ce one-shot de Kusabi Keri sensei propose de suivre deux enquêteurs au sein d’une cellule un peu spéciale sur les traces d’un trafiquant de drogue mêlé à de mystérieuses affaires de meurtres. L’histoire a un ton plutôt réaliste, avec un humour très discret, souvent graphique. L’auteure développe avec précision la psychologie de ses personnages, assez complexe: Tetsuo a touché le fond, obnubilé par son passé. La relation d’abord ambiguë entre les deux coéquipiers évolue rapidement, le côté sado-masochiste de Kairi devenant presque un élément salvateur. Les scènes érotiques ne sont pas forcément gratuites et s’intègrent bien à l’enquête. Par contre, les sentiments du couple prennent finalement l’aval sur le récit.

Les traits de la mangaka sont fins, légèrement simplifiés. Il se dégage beaucoup de sensualité des visages des personnages. La mise en page est dynamique. La maîtrise des angles de vue facilite la lecture. Kusabi sensei laisse quelques indices graphiques tout en maintenant le suspense. Elle utilise les trames pour colorer ou ombrer. Les décors sont très présents. Les souvenirs de Tetsuo, qui possède une excellente mémoire photographique, sont justement illustrés par des images en négatif. En milieu de tome, un organigramme représentant les protagonistes permet de se situer dans l’histoire. Par ailleurs, des fiches détaillées sont disponibles en bonus en fin de volume. Comme les scènes érotiques ne sont pas censurées, certains passages peuvent paraître un peu violents, mais cela correspond à l’ambiance.

En résumé

Le lieutenant Amane Kairi (30 ans) fait partie de l’élite de la police même s’il est plutôt violent. Enquêtant sur la drogue « maze », il n’hésite pas à utiliser des moyens peu conventionnels pour obtenir des aveux ou des renseignements. Un soir, dans un bar, il se rapproche d’un certain Kanô Tetsuo (28 ans) en lui proposant une drogue. Ils finissent alors à l’hôtel. En réalité, il cherche à recruter cet ancien policier qui a quitté son service deux ans auparavant, suite à une affaire traumatisante. Les voilà donc à devoir faire équipe au sein de la cellule spéciale du Bureau d’investigation, où d’anciens criminels officient, pour retrouver l’homme « à la capuche rouge »…

En conclusion

Malgré les 292 pages, j’ai dévoré ce tome d’une traite. J’aime beaucoup la relation qui se lie entre Tetsuo et Kairi, d’abord charnelle puis, peu à peu, complétée par des sentiments avec une approche vers la guérison. Pour moi, c’est un véritable coup de cœur! Par contre, certains lecteurs pourront être gênés par les ébats plutôt violents et le côté bitch de Kairi.
Mise à jour: Ce titre a obtenu la sixième place du meilleur manga érotique au Chill Chill BL award 2020.

Files – Sato Tsubame

files sato tsubame
SATO Tsubame 里つばめ
ISBN: 9782375061800
Taifu comics, 2020
ISBN: 9784829685976 (JP)
Printan shuppan, 2017 (JP)
Manga
Ero-mètre: pudique
Recommandation: un peu

Un détective taciturne poursuivi par une victime collatérale d’une enquête.

Dans ce one-shot, Sato Tsubame sensei préfère décrire le lien qui se noue entre ses héros plutôt que s’attarder sur leur romance. L’humour est discret, basé sur des situations cocasses et souvent menées par la malchance de Kikuchi. Au gré des enquêtes, le rapprochement entre le secret Yoshino et le curieux Kikuchi évolue selon des évènements déclencheurs. Par exemple, le chat joue le lien entre les différents personnages et mène les lecteurs sur quelques indices. Kikuchi s’interroge sur ses sentiments et est très ouvert. Sa complicité avec Minami Yûma (20 ans) apporte à la fois légèreté et réflexions. Ainsi, l’histoire semble avoir une approche plus LGBT que BL. Parallèlement, l’auteure ménage le suspense en installant l’intrigue tranquillement puis en diffusant les indices à petite dose.

Le trait de la mangaka est simple mais reste tout de même inspiré de la réalité. Des simplifications renforcent les expressions et les cases humoristiques. Il y a beaucoup de cases silencieuses. D’ailleurs, Sato sensei pose beaucoup d’indices graphiques mettant les lecteurs sur la piste du frère disparu et la responsable de la protection rapprochée qui travaille dans l’ombre. Il n’y a presque pas de décors. Les trames servent principalement à la colorisation, aux ombres et à la dramatisation. Cependant quelques trames d’ambiance originales renforcent les effets des vignettes, en particulier celle avec des chats, trop mignonne. La mise en page est assez classique. Comme le récit s’intéresse d’abord aux sentiments, il n’y aucune scène érotique.

En résumé

Kikuchi Takaya (28 ans) a perdu son emploi d’agent immobilier et son logement de fonction, suite à l’enquête du détective Yoshino Akihito (28 ans) qui a révélé sa liaison avec la femme de son patron. Il essaie alors de se faire embaucher chez le détective, mais ce dernier refuse. Cependant, le nouveau chômeur s’incruste dans une enquête sur la locataire d’une résidence de haut standing qui tournerait des films pornographiques dans son appartement. Un soir, un chat le guide vers la jeune femme évanouie dans le parking. Grâce à son contact avec la cible, il apporte des éléments supplémentaires à l’enquête…

En conclusion

A la première lecture, le récit laisse un arrière-goût d’inachevé mais en relisant le manga ou en portant attention aux détails, je trouve que le scénario est bien plus profond que je ne le pensais. J’ai donc beaucoup apprécié cette histoire. Par contre, une fois les indices découverts, l’effet de surprise et de suspense s’estompe. Alors, trouverez-vous la personne chargée de la protection à distance de Yoshino?