The night beyond the tricornered window 3 – Yamashita Tomoko

the night beyond the tricornered window 3 yamashita tomoko
YAMASHITA Tomoko ヤマシタトモコ
ISBN: 9782375063385
Taifu comics, 2022
ISBN: 9784799728949 (JP)
Libre, 2016 (JP)
Manga
Ero-mètre: pudique
Recommandation: beaucoup

« Des disparitions inexpliquées couplées à d’étranges phénomènes causés par une lycéenne jeteuse de malédictions… »

Yamashita Tomoko sensei continue d’alterner entre enquêtes courtes et enquêtes plus longues. Elle apporte des explications sur les malédictions et les méthodes pour jeter un sort. Par ailleurs, elle détourne encore les codes du BL pendant les séances d’exorcisme. Ainsi, les personnes extérieures imaginent que Mikado et Hiyakawa entretiennent une relation homosexuelle, apportant une touche humoristique dans les moments tendus. Bien que l’exorciseur expérimente de nouvelles techniques sur son employé, il se montre jaloux dès que d’autres personnes s’intéressent à lui. Malgré sa méfiance, Kôsuke, quant à lui, commence à prendre de l’assurance et ressent une certaine attirance pour son partenaire, désirant mieux le connaître. Par ailleurs, l’auteure introduit le mystérieux professeur dont l’indifférence pour la vie humaine glace le sang. Elle développe également un peu plus l’environnement et la personnalité de Hiura Erika et de Sasaki, trop compatissant pour être yakuza.

La mangaka a un trait épuré. Elle le simplifie dans les passages humoristiques. Elle privilégie les hachures et les contrastes noir et blanc, renforçant l’ambiance mystérieuse et inquiétante du récit. D’ailleurs, la palette des trames est plutôt restreinte. Les décors apparaissent sur les plans larges. La mise en page plutôt classique colle parfaitement au récit d’enquête. Toutefois quelques vignettes sont dynamiques. Yamashita sensei joue également sur le contraste noir et blanc dans ses illustrations en début de chapitre. Par contre, elle surprend avec l’illustration couleurs à dominance blanche en début de tome. Elle présente également les personnages en début de volume. Comme pour le tome précédent, la couverture possède un effet de vernis, ici, avec une main mate.

En résumé

Mikado Kôsuke et Hiyakawa Rihito interviennent chez une cliente dont l’étang semble être possédé par un esprit malin. Alors que le ciel est couvert et l’eau froide, Mikado doit plonger dans l’étang comme appât. Il accepte sans trop de difficulté, se contentant de râler, charmé par la beauté froide de leur hôte. Mais il est alors surpris par l’indifférence de son partenaire envers les femmes…

En conclusion

Ce tome obtient la vingt-quatrième place de la meilleure série au Chill chill BL award 2017. Même si la romance BL n’a pas vraiment débuté, les intrigues sont passionnantes, Yamashita sensei semant quelques indices avec parcimonie. J’adore cette ambiance alternant entre mystère et humour. Et pour ceux qui veulent mieux comprendre cet univers de l’occulte japonais, je vous suggère de lire Les dernières chamanes du Japon – Rencontre avec l’invisible au pays du soleil levant de Muriel Jolivet (Editions Véga, 2021).

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 + 3 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Partages
Tweetez
Partagez