Deadlock 4 – Aida Saki et Takashina Yuh

deadlock 4 aida saki takashina yuh
AIDA Saki 英田サキ
TAKASHINA Yuh 高階佑
ISBN: 9782375062586
Taifu comics, 2021
ISBN: 9784199608162 (JP)
Tokuma shoten, 2019 (JP)
Manga
Ero-mètre: juste ce qu'il faut
Recommandation: absolument

« Dick, même si on ne devait plus jamais se revoir, je m’en souviendrais toute ma vie. »

Aida Saki sensei amène Yûto à s’interroger sur ses sentiments et à l’homosexualité. Elle montre la difficulté de concilier relation et travail, de se projeter dans un avenir incertain malgré les sentiments. Pour Lenix, la famille reste importante et ne se sacrifie pas au nom de l’amour. Pourtant, sa rencontre avec Banford lui permet d’évoluer et de reprendre en main son destin. D’ailleurs la narration se concentre toujours sur l’enquêteur du FBI. L’auteure met également en avant l’incohérence des projets politiques sur les prisons, les annonces fortes pour rassurer la population incompatibles avec les réelles conditions carcérales. En effet, la modernisation des systèmes de sécurité et les investissements courts priment sur les réels manques à combler. Deux chapitres bonus permettent d’en découvrir plus sur Dick, dont son enfance. De même, le bonus en roman présente la version du récit selon le point de vue de l’agent de la CIA.

Le trait léché légèrement épuré de Takashina Yuh sensei dégage beaucoup de sensualité. Elle porte attention aux détails et aux petits gestes. Les décors situent principalement l’action. Comparé au tome précédent, la mise en page dynamique est plus aérée, traduisant graphiquement l’esprit de liberté qui s’installe. La mangaka tire profit des vides et des ellipses pour renforcer la suspension des sentiments. Elle joue également sur les trames d’ambiance pour ajouter une sensation de rêve ou de doux souvenirs. Dans les scènes érotiques, elle censure les organes sexuels en ne les dessinant pas. De même, le choix des angles de vue permet d’en montrer moins. La couverture avec Yûto donne un indice sur le dénouement. Par ailleurs, la postface révèle quelques anecdotes sur la création.

En résumé

Pendant l’émeute, Dick Banford et Yûto Lenix ont trouvé refuge dans la réserve. Infiltré pour la CIA, Dick projette de s’enfuir lors de l’intervention de la garde nationale afin de poursuivre Corbus. Il propose alors à Yûto de l’accompagner mais ce dernier refuse. Contrairement à son codétenu, il a un casier judiciaire et ne souhaite pas le gêner dans sa quête de vengeance. Cependant, il réalise qu’il est amoureux de Dick, éprouvant même de la jalousie quand il parle de son défunt partenaire. En partageant leur peine et réalisant que leur séparation sera sûrement définitive, les deux hommes se rapprochent et finissent par céder à leur attirance mutuelle.

En conclusion

La fin de ce tome donne envie de découvrir la suite dans les romans. On se retrouve à la fois frustré et heureux. La romance apporte un plus mais n’est pas vraiment le cœur de l’histoire. Cette série plaira donc à tous ceux qui aiment les récits policiers.

2 Partages
Tweetez
Partagez2