My number one 4 – Sakurabi Hashigo

my number one 4 sakurabi hashigo

SAKURABI Hashigo 桜日梯子
ISBN: 9782375060711
Taifu comics, 2017
ISBN: 9784799732724 (JP)
Libre, 2017 (JP)
Titre original: 抱かれたい男1位に脅されています。4
Manga
Ero-mètre: hot
Recommandation: beaucoup

« Si tu m’aimes tant que ça, je vais te laisser coucher avec moi jusqu’à ce que tu te lasses. »

Sakurabi Hashigo sensei propose un petit interlude humoristique à Hawaï avant de plonger les lecteurs dans un récit mêlant tension, drame et érotisme. Ainsi, elle aborde les méthodes des paparazzi, la gestion des scandales par les agences, la manipulation des informations. Elle introduit de nouveaux personnages: le grand producteur général Usaka Kazuomi qui se montre intransigeant et le photographe freelance Hasegawa Jirô qui supporte mal son travail de paparazzi à scandale. Takato qui a pris conscience de ses sentiments, a de plus en plus de mal à les gérer. Maintenant, il n’hésite plus à recadrer Junta quand il se montre trop abusif et pressant. Les deux amoureux aimant leurs métiers, n’hésitent pas à se sacrifier pour le talent de l’autre. L’auteure offre également un chapitre de « Lover thief » dans lequel elle s’intéresse aux apparences trompeuses.

La mangaka a un trait épuré anguleux. Elle le simplifie dans les passages humoristiques. Elle dessine des yeux plutôt effilés. En ange démoniaque, Junta s’entoure soudain de plumes noires. Les décors apparaissent sur les plans larges. Les trames d’ambiance renforcent les émotions tandis que les autres trames sont équilibrées. La mise en page plutôt classique propose pourtant quelques pages plus dynamiques. De même, les bulles s’animent parfois transmettant les émotions et les mouvements des personnages. Dans les scènes érotiques, Sakurabi sensei censure à peine les parties intimes, utilisant parfois des languettes blanches ou de larges points blancs. D’ailleurs, elle les détaille peu mais dessine pourtant des coupes intérieures. Sous la jaquette, elle révèle quelques secrets sur un personnage secondaire dans une illustration et sur les héros dans une planche. Comme dans le tome précédent, des fiches en fin de chapitre présentent les personnages secondaires.

En résumé

My number 1 in Hawaï / My number 1 / Bonus: Saijô Takato profite d’un tournage à Hawaï pour se prélasser à la mer. Mais Azumaya Junta qui avait « par hasard » un shooting pour un magazine, également sur l’île, l’a rejoint. Et il a bien l’intention de passer du bon temps en amoureux. Il offre même un porte-clé souvenir à son amant. Mais ils sont dérangés par de bruyants touristes: Ayagi Chihiro est en train de se disputer avec Narumiya Ryô qui a perdu ses camarades en voyage scolaire. Comme Saijô se moque d’Ayagi, ce dernier le provoque et les quatre artistes se lancent alors dans une partie endiablée de beach volley. Toutefois, le possessif Azumaya piège son petit ami en feignant de perdre le ballon pour l’emmener sur une île déserte, isolée par la marée.
Lover thief: Le président des délégués, Takahara Seigo (3ème année), et Ninomiya Yukio (2ème année), membre du club de photo, choisissent une photographie pour le journal de l’école. Mais Fujisaki Yûya (1ère année) les interrompt, jaloux et inquiet pour son petit ami. Seigo l’invite alors à dormir chez lui, ses parents et sa sœur s’étant absentés.

En conclusion

Ce tome obtient la treizième place de la meilleure série au Chill chill BL award 2018. Azumaya Junta se classe quatrième meilleur seme tandis que Saijô Takato est septième meilleur uke. Sakurabi Hashigo sensei alterne avec brio humour, drame et érotisme. Elle développe d’ailleurs des thèmes génériques de l’univers du show business. Le déroulement de la série s’améliore, pour notre plus grand plaisir.

Copyright © 2024