Mes habitudes avec mon petit ami 2 – Sakurabi Hashigo

mes habitudes avec mon petit ami 2 sakurabi hashigo
SAKURABI Hashigo 桜日梯子
ISBN: 9782368774526
Boy’s love IDP, 2015
ISBN: 9784812487877 (JP)
Takeshobo, 2014 (JP)
Titre original: 年下彼氏の恋愛管理癖 2
Manga
Ero-mètre: hot
Recommandation: beaucoup

Un toutou veut être constamment gâté par son maître!

Sakurabi Hashigo sensei dresse divers obstacles devant ses trois couples filant le parfait amour. L’apparition d’autres personnages étonnants comme un lycéen tordu, un PDG pervers, entraîne le récit dans un délire humoristique, prétexte pour déclencher facilement des scènes érotiques. Les protagonistes s’interrogent sur leurs sentiments et leurs fantasmes. « Mes habitudes avec mon petit ami » est découpé en deux chapitres abordant respectivement les pensées d’Izumi puis celles de Satoshi. Par contre, « Me vouer au sadisme pour toi » est narré uniquement du point de vue de Kuramoto. En fin de récit, des fiches présentent les personnages secondaires. L’histoire bonus réunit les trois couples dans un ryokan. Sous la jaquette, une illustration avec Nasir Rushdie Muflis, le garde du corps de Red, et la suite de la conversation entre Rintarô et Anjô, qui s’avère lui aussi peu vigilant, concluent avec humour ce tome.

Les traits des visages se sont légèrement adoucis. Les cheveux n’ont pas de reflets mais le travail sur les mèches permet de donner du volume. Ainsi, la mangaka n’abuse pas des trames qui servent principalement à colorer ou ombrer. La mise en page est plus fluide, facilitant ainsi la lecture. L’auteur n’hésite pas à employer des déformations et des simplifications pour les passages comiques. Elle utilise des angles plus explicites pour les scènes érotiques mais s’évertue à cacher les détails.

En résumé

Mes habitudes avec mon petit ami: Momosaki Rintarô, bien que lycéen, est un adepte du bondage, et prend plaisir à séduire les femmes mariées. Ayant oublié ses clefs, sa sœur Koume lui propose de les récupérer auprès d’Onozuka Satoshi. Hirasaka Izumi étant pris entre ses études et les concours, Onocchi essaie de se débrouiller seul mais n’étant pas assez sur ses gardes, il se fait piéger par le lycéen qui a craqué sur lui…
Donnez-moi la main, mon prince: Tachibana Mineo file le parfait amour avec Redouane Safoua Ilyas et tente de se justifier auprès d’Izumi et Satoshi des photos de cosplay assez osé du prince…
Me vouer au sadisme pour toi: Misumi Kyôya est de plus en plus quémandeur des faveurs punitives de son manager sadique. Mais Kuramoto Yûji souhaite que l’acteur ne confonde pas sa dévotion au travail avec de l’amour.

En conclusion

Dommage que les uke, d’abord entreprenants et avides, redeviennent vite passifs pendant l’acte. Cela casse un peu l’originalité du scénario. Par contre, j’aimerais tant voir l’histoire entre l’insolent Rintarô avec le professeur Takao! Ce tome a tout de même obtenu la onzième place du meilleur manga au Chill Chill BL award 2015.

Mes habitudes avec mon petit ami 1 – Sakurabi Hashigo

mes habitudes avec mon petit ami 1 sakurabi hashigo
SAKURABI Hashigo 桜日梯子
ISBN: 9782368774519
Boy’s love IDP, 2015
ISBN: 9784812483473 (JP)
Takeshobo, 2013 (JP)
Titre original: 年下彼氏の恋愛管理癖 1
Manga
Ero-mètre: hot
Recommandation: beaucoup

Occupez-vous seulement de moi, maître!

Sakurabi Hashigo sensei offre, pour son premier manga relié, sa propre vision du rôle des uke et seme. Ses personnages sont attachants, avec des psychologies un peu extrêmes: Onozuka est tellement passif qu’il attire les harceleurs, Misumi confond masochisme et soumission. L’uke peut être entreprenant, obsédé, aguicheur et le seme doux, manipulé. Ainsi, les dialogues sont parfois crus. Les couples se forment vite et la mise en scène présente quelques tranches de leur vie. L’université fait le lien entre les protagonistes. Les trois histoires bonus en fin de tome traitent avec humour le même thème pour chacun des couples.

Le style graphique de la mangaka est assez anguleux: des visages ovales, des nez pointus, des yeux fins avec de simples pupilles. Utilisant peu de trames d’ambiance, les décors sont très présents. Le choix des angles et des cadrages sont originaux, dynamisant la mise en page. Cependant, la présence de beaucoup d’onomatopées rend parfois l’image brouillon. Surtout pendant les scènes érotiques où la censure se fait par des gros plans, des simplifications de traits et des hachures blanches cachant les organes génitaux. Sous la jaquette, une illustration et une histoire d’une page présentent avec humour une suite d’un des chapitres.

En résumé

Mes habitudes avec mon petit ami: Etudiant en architecture, Hirasaka Izumi a pris l’habitude de nourrir et prendre soin de l’apathique Onozuka Satoshi, comme un maître veille sur son toutou. Le chercheur stagiaire toujours dans la lune a tendance à attirer les harceleurs qui profitent de sa passivité. Mais lorsque Izumi voit son ami sortir débraillé du bureau du professeur Anjô Takao, il laisse exploser sa frustration.
Donnez-moi la main, mon prince: Mineo Tachibana, fan d’idoles, est désigné pour guider le prince Redouane Safoua Ilyas à l’université. Il découvre qu’ils ont beaucoup de points en commun.
Me vouer au sadisme pour toi: L’acteur Misumi Kyôya n’obtient que des rôles de sadiques alors qu’il a tendance à être masochiste. Son manager Kuramoto Yûji se dévoue pour qu’il réussisse à s’investir dans ses rôles…

En conclusion

L’univers de Sakurabi sensei est assez délirant. Comme dans les manga de Kano Shiuko sensei et Fujisaki Kô sensei, le rôle de l’uke légèrement différent des poncifs donnent un ton plus original. Ce titre a obtenu la dixième place du meilleur manga au Chill Chill BL award 2014.