Goodbye, Red Beryl 3 – Michinoku Atami

goodbye red beryl 3 michinoku atami
MICHINOKU Atami みちのくアタミ
ISBN: 9782375062104
Taifu comics, 2020
ISBN: 9784866572352 (JP)
Frontier works, 2019 (JP)
Manga
Ero-mètre: hot
Recommandation: beaucoup

« Ce que vous voulez, je le désire aussi. »

Michinoku Atami sensei dévoile le passé de Moronatsu et sa rencontre avec Masakado, permettant ainsi de comprendre leur lien particulier. Elle prend directement la suite du tome précédent, plongeant Akihiko dans le doute. Ainsi, elle aborde en fin de compte des questionnements tout à fait humains: par exemple, sur l’avenir et sur ce que devient le partenaire à son décès. Kazushige ressent également quelques remords classiques dans une relation homosexuelle, en particulier la privation d’une vie familiale « normale ». Le dénouement, tout en tension, fait un saut dans le temps et reboucle au début du premier tome, avant de poursuivre. L’auteure fait évoluer le vampire qui s’humanise aux côtés d’Akihiko et s’ouvre aux autres. Elle joue sur le côté un peu pervers du jeune homme, rendant la discussion du couple virile lors de leurs ébats charnels. Elle interroge encore sur l’amour éternel, les liens avec les humains quand on est vampire.

La mangaka a légèrement modifié son style graphique: les traits épais et fermes des contours donnent un certain charme original. Elle n’hésite pas à simplifier ses traits dans les passages humoristiques, dessinant des têtes arrondies toutes mignonnes. Les corps restent masculins sans pour autant être musclés. Par ailleurs, Michinoku sensei porte attention aux détails des petits gestes et des regards. Elle utilise quelques trames d’ambiance plutôt discrètes. Elle continue à soigner la précision des vêtements et des décors, permettant de repérer immédiatement l’époque. Dans les scènes érotiques assez détaillées, de fines bandelettes blanches cachent les parties intimes. Pourtant, les contours ne sont pas dessinés. Sous la jaquette, une planche conclusive permet de découvrir ce que deviennent Masakado et Moronatsu.

En résumé

Masakado propose à Akihiko de le transformer en vampire mais ce dernier refuse, sachant que cela blesserait Kazushige. A la surprise de Moronatsu, le vampire n’est pas vexé mais l’humain semble avoir éveillé son intérêt. Ne voyant pas rentrer son jeune amant, Kazushige s’inquiète. Alors, dès qu’il sent l’odeur de Masakaso sur Akihiko à son arrivée, il s’énerve. Cependant, le jeune homme lui explique tout et le rassure. En échange, il réclame une récompense et obtient un baiser. Le soir, le couple s’unit avec passion. Le vampire réalise alors la profondeur de ses sentiments pour son petit ami.

En conclusion

L’auteure s’éloigne des histoires de vampires classiques et offre une fin émouvante et touchante. L’abnégation d’Akihiko peut parfois sembler extrême mais il en ressort un amour pur et puissant, contrebalancé par une libido active. Le changement de style graphique peut surprendre, mais pour moi, il est très agréable. Je suis encore plus subjuguée par le travail de la mangaka et j’espère que d’autres de ses œuvres seront traduites.

0 Partages
0 Partages
Tweetez
Partagez