Coyote 3 – Zariya Ranmaru

coyote 3 zariya ranmaru
ZARIYA Ranmaru 座裏屋蘭丸
ISBN: 9782368777626
Boy’s love IDP, 2021
ISBN: 9784866573120 (JP)
Frontier works, 2020 (JP)
Manga
Ero-mètre: hot
Recommandation: absolument

Par amour, choisir la mort ou l’emprisonnement.

Comparé au tome précédent, Zariya Ranmaru sensei s’attarde sur les deux amoureux qui mettent enfin à plat leurs sentiments. Elle donne une image positive des loups-garous qui semblent plus ouverts que les humains. D’ailleurs, elle fait beaucoup évoluer Marlène. Prêt à tout par amour, l’humain s’intéresse à la vie de ses geôliers et prend conscience qu’il pourrait intervenir pour faire cesser ce conflit. L’auteure présente un peu son passé et sa vision. Elle met en avant certains loups-garous comme Kiefer, Nolan, Gino. Elle aborde les difficultés d’une négociation, les stratégies, la méfiance mais également la différence de point de vue entre les générations. Ainsi, les jeunes loups-garous aspirent à la paix mais les anciens sont trop aigris pour abandonner leur esprit de vengeance. L’amour entre Joshua et Coyote se renforce malgré les obstacles qui s’accumulent.

La mangaka a un trait épuré plutôt réaliste. Elle dessine de magnifiques corps détaillés, avec des muscles ou des os saillants. De même, elle équilibre parfaitement les proportions des loups-garous plus grands. L’expression des regards suffit à la compréhension, offrant beaucoup de pages silencieuses. Les trames sont variées, avec des dégradés. D’ailleurs, la mise en page est dynamique. Zariya sensei censure légèrement les scènes érotiques en occultant les traits des organes génitaux.

En résumé

Joshua Garland s’introduit dans le repaire des loups-garous à la recherche de Lili. Mais il est rapidement intercepté par la garde de Nolan qui l’emmène auprès de Kiefer. Mimi étant venu chercher Coyote qui travaillait encore, les deux jeunes loups-garous reconnaissent immédiatement Marlène devant le bâtiment. L’humain discute franchement avec Kiefer, expliquant qu’il souhaite seulement parler à Lili et rester auprès de ce dernier pendant ses chaleurs. Le chef des loups-garous lui laisse alors deux options: la prison à vie ou la mort. D’abord, il ordonne de l’enfermer dans la chambre d’amis sans réaliser son souhait puis demande à ses congénères de ne pas ébruiter sa présence. Toutefois, durant le transfert, Joshua croise le regard de Coyote. Le savoir présent ici suffit déjà à son bonheur.

En conclusion

J’adore Coyote qui a un caractère fort et ne cède pas si facilement à ses pulsions. Ses sentiments semblent palpables et pourtant il conserve la tête froide. J’aime également Nolan qui dégage énormément de douceur malgré sa carrure. Impossible de ne pas fondre devant cette romance dramatique! L’auteure a un graphisme tellement beau et dégageant beaucoup de sensualité. Elle arrive à me tenir en haleine alors que Marlène est enfermé durant la majorité du tome.

Goodbye, Red Beryl 3 – Michinoku Atami

goodbye red beryl 3 michinoku atami
MICHINOKU Atami みちのくアタミ
ISBN: 9782375062104
Taifu comics, 2020
ISBN: 9784866572352 (JP)
Frontier works, 2019 (JP)
Manga
Ero-mètre: hot
Recommandation: beaucoup

« Ce que vous voulez, je le désire aussi. »

Michinoku Atami sensei dévoile le passé de Moronatsu et sa rencontre avec Masakado, permettant ainsi de comprendre leur lien particulier. Elle prend directement la suite du tome précédent, plongeant Akihiko dans le doute. Ainsi, elle aborde en fin de compte des questionnements tout à fait humains: par exemple, sur l’avenir et sur ce que devient le partenaire à son décès. Kazushige ressent également quelques remords classiques dans une relation homosexuelle, en particulier la privation d’une vie familiale « normale ». Le dénouement, tout en tension, fait un saut dans le temps et reboucle au début du premier tome, avant de poursuivre. L’auteure fait évoluer le vampire qui s’humanise aux côtés d’Akihiko et s’ouvre aux autres. Elle joue sur le côté un peu pervers du jeune homme, rendant la discussion du couple virile lors de leurs ébats charnels. Elle interroge encore sur l’amour éternel, les liens avec les humains quand on est vampire.

La mangaka a légèrement modifié son style graphique: les traits épais et fermes des contours donnent un certain charme original. Elle n’hésite pas à simplifier ses traits dans les passages humoristiques, dessinant des têtes arrondies toutes mignonnes. Les corps restent masculins sans pour autant être musclés. Par ailleurs, Michinoku sensei porte attention aux détails des petits gestes et des regards. Elle utilise quelques trames d’ambiance plutôt discrètes. Elle continue à soigner la précision des vêtements et des décors, permettant de repérer immédiatement l’époque. Dans les scènes érotiques assez détaillées, de fines bandelettes blanches cachent les parties intimes. Pourtant, les contours ne sont pas dessinés. Sous la jaquette, une planche conclusive permet de découvrir ce que deviennent Masakado et Moronatsu.

En résumé

Masakado propose à Akihiko de le transformer en vampire mais ce dernier refuse, sachant que cela blesserait Kazushige. A la surprise de Moronatsu, le vampire n’est pas vexé mais l’humain semble avoir éveillé son intérêt. Ne voyant pas rentrer son jeune amant, Kazushige s’inquiète. Alors, dès qu’il sent l’odeur de Masakaso sur Akihiko à son arrivée, il s’énerve. Cependant, le jeune homme lui explique tout et le rassure. En échange, il réclame une récompense et obtient un baiser. Le soir, le couple s’unit avec passion. Le vampire réalise alors la profondeur de ses sentiments pour son petit ami.

En conclusion

L’auteure s’éloigne des histoires de vampires classiques et offre une fin émouvante et touchante. L’abnégation d’Akihiko peut parfois sembler extrême mais il en ressort un amour pur et puissant, contrebalancé par une libido active. Le changement de style graphique peut surprendre, mais pour moi, il est très agréable. Je suis encore plus subjuguée par le travail de la mangaka et j’espère que d’autres de ses œuvres seront traduites.

Coyote 2 – Zariya Ranmaru

coyote 2 zariya ranmaru
ZARIYA Ranmaru 座裏屋蘭丸
ISBN: 9782368776742
Boy’s love IDP, 2019
ISBN: 9784866571638 (JP)
Frontier works, 2018 (JP)
Manga
Ero-mètre: hot
Recommandation: absolument

L’amour pourra-t-il triompher des secrets et des conflits familiaux?

Dans ce second tome, Zariya Ranmaru sensei dévoile le passé de Joshua et Coyote et introduit une partie du plan des loups-garous. L’histoire prend donc une tournure un peu plus dramatique, la romance passant au second plan. Par ailleurs, l’auteure introduit quelques personnages secondaires qui semblent avoir également une psychologie assez développée. De même, elle approfondit les personnalités de Marlène et Lili, se focalisant sur leurs combats intérieurs, leurs sentiments et leurs liens. Le contraste entre le chef des loups-garous, Kiefer, et celui de la mafia, Simon F. Garland, est subtilement mis en avant.

Les traits fins de la mangaka sont plutôt réalistes. Les trames d’ambiance sont discrètes et les décors détaillés. La mise en page alterne entre classique et dynamique, et même très travaillée pour certains passages clés. Il n’y a pas de censure directe pour les scènes érotiques. Par exemple, Zariya sensei joue sur les angles de vue pour cacher l’essentiel et utilise même le préservatif pour éviter les détails. D’ailleurs, cela augmente l’aspect érotique de ces passages peu nombreux.

En résumé

Ayant remarqué sa photo dans les affaires de Lili, Marlène laisse exploser ses inquiétudes et devient assez brusque durant leurs ébats. Comprenant que les loups-garous se préparent à agir, le pianiste souhaite révéler son identité à son amant mais n’y arrive pas. Coyote devant partir à la fin de ses chaleurs, Joshua demande à Allen Brown de l’observer pour essayer de découvrir son lieu de résidence. De retour au repaire, le loup-garou et ses acolytes, Schneider et Agassi, reçoivent de nouvelles instructions de Kiefer. Ils doivent surveiller leur cible durant un mois afin de frapper tous en même temps. Par contre, il manque encore des données à propos de Joshua Garland. Justement, Mimi est sur sa piste. Quelle n’est pas sa surprise de le trouver près de leur refuge, avec quelques effluves restantes de Coyote…

En conclusion

Alors que le premier tome installait la relation de notre couple, les nombreuses révélations rendent la détresse de Joshua et de Coyote touchante. J’admire le travail de l’auteure qui maîtrise également le format sériel. Le suspense dans lequel elle nous laisse à la fin de ce volume est insoutenable! La série est classée troisième au Chill Chill BL award 2019.

Goodbye, Red Beryl 2 – Michinoku Atami

goodbye red beryl 2 michinoku atami
MICHINOKU Atami みちのくアタミ
ISBN: 9782375061862
Taifu comics, 2020
ISBN: 9784866571331 (JP)
Frontier works, 2018 (JP)
Manga
Ero-mètre: hot
Recommandation: beaucoup

Briser un mur de solitude pour partager ensemble ses joies, ses peines et son amour.

Dans ce second tome, Michinoku Atami sensei développe la relation qui se noue entre Kazushige et Akihiko. Elle s’attarde principalement à la construction des liens par la découverte, l’ouverture à autrui et le partage des sentiments. De même, elle approfondit la psychologie de ses héros. Ayant connu la souffrance du deuil et du regard inquisiteur des autres, Kazushige a peur de nouer des relations humaines. Akihiko brise peu à peu ce mur défensif en imposant sa présence. L’auteure s’applique à donner une approche la plus réaliste possible, même sur le premier ébat du couple: elle se focalise par exemple, sur des détails comme le type de lubrifiant de l’époque, les réactions d’un puceau ou de quelqu’un qui s’est retenu. Parallèlement, elle dévoile un peu plus les objectifs de Masakado, même si cela reste encore vague, permettant de conserver le suspense jusqu’en fin de tome.

Les traits fins et épurés de la mangaka dégagent à la fois un côté acéré et de la douceur, augmentant l’aspect mystérieux de certains visages. Les traits simplifiés donnent un effet super-deformed dans les scènes humoristiques. Cela rend d’ailleurs Akihiko très mignon. Michinoku sensei se focalise sur les détails des petits gestes et des regards. Elle utilise peu de trames d’ambiance, privilégiant le travail des nuances de gris. Même si les décors sont peu présents, ils sont très détaillés. La censure des scènes érotiques, assez nombreuses, se fait par de fines bandelettes blanches, cachant peu les détails. La sensualité des positions est mise en avant grâce à des angles de vue recherchés.

En résumé

Bien que gravement blessé, Kazushige refuse de boire le sang qu’Akihiko lui propose et le jette dehors. Réfugié dans un parc, le jeune homme ne comprend pas la réaction du vampire. Il est soudain interrompu dans ses réflexions par Moronatsu qui lui apprend qu’il n’est qu’à moitié vampire. Malgré ses craintes, Akihiko décide d’interroger directement Kazushige. Ce dernier lui confie alors sa peur de le transformer en monstre. Touché, le jeune homme finit par lui déclarer ses sentiments puis l’embrasse…

En conclusion

Ce couple attendrissant se construisant par la discussion et le partage des sentiments, il est donc agréable de voir leur amour s’épanouir. Ce tome est magnifique! D’ailleurs, le trait délicat de l’auteure sied parfaitement à l’ambiance. Vivement la suite!

Goodbye, Red Beryl 1 – Michinoku Atami

goodbye red beryl 1 michinoku atami
MICHINOKU Atami みちのくアタミ
ISBN: 9782375061329
Taifu comics, 2019
ISBN: 9784861349959 (JP)
Frontier works, 2017 (JP)
Manga
Ero-mètre: soft
Recommandation: beaucoup

Retrouver goût à la vie grâce à un vampire.

Michinoku Atami sensei commence son histoire par une courte introduction en 2017 avant de nous envoyer en 1968. En plus de la romance, elle s’intéresse à l’immortalité et interroge sur l’amour à travers les époques. Ce premier tome narre le contact entre les deux héros et introduit également un autre couple de vampires. Masakado, qui a transformé Tsuda, entretient une relation étrange avec Moronatsu; en effet, il considère les humains comme de la nourriture, mais en garde un auprès de lui. L’auteure prend son temps pour développer son scénario et la psychologie de ses personnages. Les deux héros qui ont différemment souffert de la solitude se rapprochent malgré eux. Le court chapitre final « Avec beaucoup de sucre » présente le couple dans une historiette plus tendre et mignonne. En fin de volume, Michinoku sensei présente les personnages en donnant quelques anecdotes.

La mangaka utilise des traits très fins et simplifie les lignes des visages. De même, elle utilise des déformations ou des simplifications pour intensifier les expressions, donnant presque un effet cartoon. Ses hommes ont une carrure assez svelte et possède un côté un peu androgyne ou beauté froide qui sied parfaitement aux vampires. Afin de rester au plus près de la réalité pour les vêtements et les décors, elle explique s’être appuyé sur des documents et avoir observé les bâtiments de l’époque. Ses cadrages, parfois dynamiques, ressortent de l’ensemble classique, donnant ainsi plus d’impact à l’image. L’usage des trames est équilibré. Pour l’instant, la sensualité domine dans l’unique scène érotique du tome.

En résumé

Kobayashi Akihiko vient de perdre son nouvel emploi de serveur dans un bar à hôtesses. Orphelin depuis sa plus tendre enfance, se sentant seul et inutile, il pensait renoncer à la vie. Cependant, Tsuda Kazushige le sauve d’un accident mais se blesse gravement. Ce dernier survit pourtant à sa blessure car il est en réalité un vampire. Reconnaissant, Akihiko décide de prendre soin de son solitaire sauveur.

En conclusion

L’introduction laisse présager une triste conclusion, mais j’ai tout de même hâte de découvrir la suite. De plus, ce tome se termine en plein suspense!

Coyote 1 – Zariya Ranmaru

coyote 1 zariya ranmaru
ZARIYA Ranmaru 座裏屋蘭丸
ISBN: 9782368775844
Boy’s love IDP, 2018
ISBN: 9784861349492 (JP)
Frontier works, 2016 (JP)
Manga
Ero-mètre: hot
Recommandation: absolument

« Un amour interdit entre deux hommes aux destins opposés. »

Zariya Ranmaru sensei nous plonge dans une romance interdite entre un humain et un loup-garou. Ce premier tome met en place les personnages et introduit le contexte. Le scénario dense développe diverses intrigues qui s’entrecroisent; en plus de l’histoire d’amour, une guerre entre gangs se profile. Pour l’instant, le tragique et la tendresse se côtoient avec douceur. Les secrets qui entourent Lili et Marlène se dévoilent lentement, maintenant ainsi le suspense avec brio. L’auteure prend son temps pour installer le récit, même si la relation entre les deux héros avance plutôt vite. Elle intègre bien les passages érotiques qui paraissent naturels. L’historiette de fin de volume narre avec humour un moment tendre du couple, tout en montrant un côté de la personnalité de Joshua.

Les pages couleurs en début de tome sont magnifiques avec des tons dominants: le bleu froid de la nuit accompagnant les loups s’oppose au chaleureux orange du bar fréquenté par les humains. Par la suite, la mangaka joue tout au long du volume sur les clairs-obscurs au moyen des trames. Son graphisme utilise des traits fins, réalistes avec le souci du détail. Cela se remarque particulièrement sur les décors et les scènes érotiques. Par exemple, pour éviter la censure, les cadrages ne montrent pas les organes sexuels en entier. De même, les angles recherchés permettent de mettre en valeur l’action très présente. Les personnages sont musclés, certains ont même une carrure imposante. Les proportions sont tout de même respectées et la beauté des corps est bien rendue.

En résumé

Lili, de son vrai nom Coyote, aime venir dans un bar pour écouter le pianiste Marlène (Garland Joshua). Cependant, il fuit toujours les avances de ce dernier; étant un loup-garou, il cache aux humains sa vraie nature. Depuis quelques temps, la ville est le théâtre d’étranges meurtres. Il semblerait que la mafia, dirigée par la famille Garland, soit en conflit avec les loups-garous. Un soir, alors que Lili accepte de partager un verre avec Marlène, ses crocs et ses griffes se mettent à ressortir sous un coup de fièvre. Coyote s’enfuit mais est vite rattrapé par le pianiste qui lui propose de le soulager, ayant constaté que le loup-garou est en rut…

En conclusion

Ce titre a obtenu la quatrième place du meilleur manga au Chill Chill BL award 2017. D’ailleurs, cette histoire mêlant fantastique, romance et guerre de gangs nous fait oublier qu’il s’agit d’un BL. Il me rappelle Roméo et Juliette, mais revisité avec délicatesse! Entraînée par l’intrigue, j’ai hâte de lire le prochain tome, même si j’appréhende un peu la réaction de Coyote quand Marlène lui révèlera son nom.

My wolf story – Mio Junta

my wolf story mio junta
Mio Junta 三尾じゅん太
ISBN: 9782375060063
Taifu comics, 2016
ISBN: 9784041210321 (JP)
Kadokawa, 2014 (JP)
Titre original: オレ様のヨメになれ!
Manga
Ero-mètre: soft
Recommandation: un peu

Des loups-garous câlins et mignons!

Mio Junta sensei présente deux histoires d’amour entre des humains et des loups-garous. Cependant ses loups-garous se rapprochent plus des yôkai du folklore japonais. En effet, certains animaux peuvent prendre forme humaine comme les renards, les grues, les tanuki, mais également les loups, pour séduire ou tromper les humains. L’auteur s’amuse à opposer une version seme et une version uke des hommes-loups, exprimée par la couleur même des animaux: un loup blanc et un loup noir, et par leur caractère: exubérant et réservé. Le second récit avec Kôta et Kuroya complète l’histoire principale et alimente le fan service avec les classiques déshabillage, t-shirt mouillé, coït dans un bain extérieur, et pour les semi-humains: mordillage d’oreille et sensibilité de la queue…

La mangaka illustre principalement le côté mignon des loups-garous, en les représentant en humain avec des oreilles et une queue ou en adorable boule de poils au physique de peluche (de chien japonais). Son graphisme simplifié et les grands yeux de ses personnages rajeunissent les visages, leur donnant un air enfantin. Utilisant peu de décors, les trames servent principalement à colorer les pages ou accentuer l’ambiance des cases. Les déformations humoristiques accroissent l’aspect kawaii des personnages. Les scènes érotiques évitent la censure en présentant le stricte minimum.

En résumé

Le jeune vétérinaire Fumito s’installe dans un village de campagne où il passait souvent ses vacances. S’étant tordu la cheville en chemin, il est secouru par un étrange jeune homme aux cheveux blancs. Ce dernier étant parti précipitamment, notre héros essaie de le rattraper mais trouve devant son portail un énorme chien blanc évanoui qu’il recueille et qui s’avère être Shiro, avec lequel il jouait quand il était enfant. Mais à son réveil le lendemain, le chien a pris la forme de son sauveur!

En conclusion

Cette comédie romantique interpelle surtout les fantasmes des fujoshi!