Goodbye, Red Beryl 1 – Michinoku Atami

goodbye red beryl 1 michinoku atami
MICHINOKU Atami みちのくアタミ
ISBN: 9782375061329
Taifu comics, 2019
ISBN: 9784861349959 (JP)
Frontier works, 2017 (JP)
Manga
Ero-mètre: soft
Recommandation: beaucoup

Retrouver goût à la vie grâce à un vampire.

Michinoku Atami sensei commence son histoire par une courte introduction en 2017 avant de nous envoyer en 1968. En plus de la romance, elle s’intéresse à l’immortalité et interroge sur l’amour à travers les époques. Ce premier tome narre le contact entre les deux héros et introduit également un autre couple de vampires. Masakado, qui a transformé Tsuda, entretient une relation étrange avec Moronatsu; en effet, il considère les humains comme de la nourriture, mais en garde un auprès de lui. L’auteure prend son temps pour développer son scénario et la psychologie de ses personnages. Les deux héros qui ont différemment souffert de la solitude se rapprochent malgré eux. Le court chapitre final « Avec beaucoup de sucre » présente le couple dans une historiette plus tendre et mignonne. En fin de volume, Michinoku sensei présente les personnages en donnant quelques anecdotes.

La mangaka utilise des traits très fins et simplifie les lignes des visages. De même, elle utilise des déformations ou des simplifications pour intensifier les expressions, donnant presque un effet cartoon. Ses hommes ont une carrure assez svelte et possède un côté un peu androgyne ou beauté froide qui sied parfaitement aux vampires. Afin de rester au plus près de la réalité pour les vêtements et les décors, elle explique s’être appuyé sur des documents et avoir observé les bâtiments de l’époque. Ses cadrages, parfois dynamiques, ressortent de l’ensemble classique, donnant ainsi plus d’impact à l’image. L’usage des trames est équilibré. Pour l’instant, la sensualité domine dans l’unique scène érotique du tome.

En résumé

Kobayashi Akihiko vient de perdre son nouvel emploi de serveur dans un bar à hôtesses. Orphelin depuis sa plus tendre enfance, se sentant seul et inutile, il pensait renoncer à la vie. Cependant, Tsuda Kazushige le sauve d’un accident mais se blesse gravement. Ce dernier survit pourtant à sa blessure car il est en réalité un vampire. Reconnaissant, Akihiko décide de prendre soin de son solitaire sauveur.

En conclusion

L’introduction laisse présager une triste conclusion, mais j’ai tout de même hâte de découvrir la suite. De plus, ce tome se termine en plein suspense!

2 Partages
Tweetez
Partagez2