Adult Privilege – Fuduki Atsuyo

adult privilege fuduki atsuyo
FUDUKI Atsuyo 文月あつよ
ISBN: 9782368770672
Boy’s love IDP, 2013
ISBN: 9784796402149 (JP)
Kaiohsha, 2011 (JP)
Manga
Ero-mètre: soft
Recommandation: si on s'ennuie

Des uke à lunettes rattrapés par l’amour!

Dans ce recueil de Fuduki Atsuyo sensei, les hommes fuient l’amour dans trois histoires différentes. Le premier récit développé sur plusieurs chapitres dénote avec le reste du volume et s’intéresse au traumatisme de Niiyama qui se retrouve piégé par son propre jeu de séduction. La seconde histoire joue sur le fétichisme des lunettes, avec une version du point de vue de Sôta puis celui de Haruka. Les exagérations et les situations improbables apportent des moments humoristiques. Le dernier récit conte les aventures de taille-crayons et de crayons humanisés.

La mangaka utilise un style graphique classique, avec des visages ovales, plutôt longs. Les yeux ne sont pas trop grands mais sont très expressifs. Un certain équilibre entre les trames et les décors n’empêche pas une forte utilisation des trames d’ambiance. De plus, les décors sont assez simples. Une illustration à chaque fin d’histoire met en scène les personnages super-deformed dans une situation amusante. L’auteur simplifie les traits et les déformations dans les moments humoristiques. Pour les scènes érotiques, elle évite tout simplement les détails.

En résumé

Coward ice / Adult privilege / Happiness: Arata, de son vrai nom Niiyama Yoshiyuki (32 ans), simple salaryman, se contente d’une vie frivole en prenant plaisir dans la vie. Il cumule les aventures d’un soir ou les sex friends et essaie de séduire le sérieux barman Odakura qui lui plaît vraiment. Mais dès qu’une relation devient sérieuse, il fuit.
Opposite love / DATEglasses=DAMEglasses: Au club universitaire de recherches sur les lunettes, Suzuki Sôta utilise des lunettes uniquement pour le style. A la recherche de nouveaux membres, il jette son dévolu sur Wase Haruka, un étudiant qui porte des lunettes « ringardes » mais qu’il trouve trop mignon!
Une histoire d’amour sans couleur: Le crayon Blanc s’inquiète de ne pas trouver le taille-crayon Kezuru. Ce dernier « un peu bête, petit et inutile » est ramené par le chat Bernardine. En effet, le petit taille-crayon a tendance à se perdre, et il a été emporté par le chaton joueur Gorôsaburô. Alors qu’il se fait vanner, seul Blanc semble adorer les petits défauts de Kezuru. Mais il a peu de contact car étant peu utilisé, il ne peut réclamer de maintenance…

En conclusion

Des histoires sans prétention, divertissantes et tendres avec un graphisme plaisant. Dommage qu’il reste un goût d’inachevé!

0 Partages
0 Partages
Tweetez
Partagez