10 dance 6 – Inoue Satoh

10 dance 6 inoue satoh

INOUE Satoh 井上佐藤
ISBN: 9782382761564
Hana, 2022
ISBN: 9784065226032 (JP)
Kodansha, 2021 (JP)
Manga
Ero-mètre: pudique
Recommandation: beaucoup

La séparation des deux Shinya.

Inoue Satoh sensei décrypte les différentes étapes de la séparation amoureuse. Comme dans le tome précédent, elle analyse les sentiments contradictoires de ses deux héros, conscients que leur amour peut nuire à leur carrière. Par ailleurs, elle s’intéresse au système de mécénat, avec des milliardaires prenant en charge le financement de la carrière d’un danseur comme les costumes, les studios d’entrainement et les déplacements à des évènements. L’excentricité de Maximilian E. Mulder et la maladresse de Saichi Takashi apportent une touche d’humour. Suzuki est peu à l’aise avec ce luxe dans lequel il se retrouve soudainement plongé. Bien qu’ayant pris de la distance, Sugiki garde un certain contrôle sur l’avenir de son ancien collaborateur mais nouveau rival. L’auteure met en avant les nouveaux professeurs de danse qui vont s’occuper des deux Shinya, abordant ainsi les styles et les méthodes d’enseignements différents. Elle présente les spécificités du quickstep.

La mangaka a un trait légèrement épuré plutôt fin avec un contour parfois dédoublé. Elle exagère les expressions dans les passages humoristiques. Elle représente les connexions entre les danseurs de manière métaphorique, par des fils et des scintillements. Les décors alternent avec les trames d’ambiance. De même, les autres trames sont variées. La mise en page dynamique joue sur des angles de vue très variés qui mettent en avant l’esthétisme des mouvements de danse. Par ailleurs, pour distinguer les souvenirs fleurissant durant les danses, Inoue Satoh sensei recouvre les vignettes par des trames rayées. Elle ne développe pas les scènes érotiques, se contentant de quelques nus au réveil. Elle annonce dessiner numériquement à partir du chapitre 32, mais la différence ne se voit pas. Sous la jaquette, deux planches croquées narrent avec humour un entrainement pour devenir sexy.

En résumé

Sugiki Shinya et Suzuki Shinya ont décidé de couper court à leurs sentiments naissants. Pourtant, Suzuki semble nourrir quelques regrets. En plus, les deux hommes continuent à danser à quatre, même s’ils ont stoppé leurs sessions nocturnes. Comme Sugiki doit se reposer durant deux semaines à cause de problèmes aux genoux, il espère ainsi réussir à effacer ses sentiments. D’autant plus que lorsque les deux hommes dansent ensemble, leur connexion est brisée. Durant leur dernière séance à deux, ils sont interrompus par un certain Max E. Mulder qui leur annonce être le premier mécène de Shinya. Arriveront-ils à redevenir de simples amis?

En conclusion

Ce tome dégage une certaine mélancolie à sa lecture de part son sujet. En effet, Inoue Satoh sensei arrive clairement à montrer la lente dégradation du fil ténu qui unissait ses deux héros. Et pourtant, malgré la tristesse, j’ai hâte de voir les deux anciens collaborateurs s’affronter au 10 dance. J’apprécie beaucoup la mise en avant de Norman Owen. Un coup de cœur qui se renouvelle à chaque fois et du bonheur pour les yeux à chaque tome!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 − 6 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Copyright © 2023