Tu m’aimes pour de vrai!? – Hiiragi Nozomu

tu m aimes pour de vrai hiiragi nozomu
HIIRAGI Nozomu 柊のぞむ
ISBN: 9782382761274
Hana, 2022
ISBN: 9784796412711 (JP)
Kaiohsha, 2019 (JP)
Manga
Ero-mètre: hard
Recommandation: un peu

« Arrête avec ce sourire louche. Je sais qu’il est faux, en plus. »

Hiiragi Nozomu sensei propose une comédie romantique jouant sur les malentendus. Toutefois, l’humour peut parfois devenir lourd, se basant sur une relation conflictuelle avec un abuseur. En effet, Mugimaru prend ses désirs pour la réalité, se comportant comme un enfant gâté, et manipule donc son partenaire pour lui imposer sa vision de l’amour. La rébellion de Roku perd en intensité car il cède trop facilement à la pression. Son côté asocial et stricte contraste totalement avec la personnalité rayonnante mais frivole du barista. L’auteure rappelle néanmoins constamment le comportement ordurier de Mugi à travers son entourage. Elle le fait évoluer positivement au fur et à mesure qu’il réalise la profondeur de ses sentiments. Ainsi, elle révèle son passé sombre avec parcimonie tout en lui donnant plus de profondeur.

La mangaka a un trait épuré légèrement anguleux, au style reconnaissable. Elle le simplifie encore plus dans les passages humoristiques. Les décors situent principalement l’action. Par ailleurs, les flash-back se repèrent à leur fond noir. Les trames sont équilibrées tandis que les trames d’ambiance renforcent les émotions. La mise en page est dynamique. Dans les scènes érotiques, Hiiragi sensei ne censure pas les parties intimes. Toutefois, elle les assombrit avec des trames. Elle présente des moments tendres du couple dans les illustrations en début de chapitre.

En résumé

Le salaryman Amagai Roku adore le café préparé par le barista Mugimaru Niini (24 ans). Dernièrement, ce dernier lui offre des pâtisseries de plus en plus volumineuses en accompagnement. Ayant du succès auprès des femmes, plusieurs rumeurs circulent sur lui, dont sa grande frivolité. Un jour, alors que Mugi était importuné par un client mécontent, Amagai vole à son secours. Mais comme il s’énerve trop facilement, il finit au poste de police avec le gérant du café. Pour le remercier, le barista l’invite alors chez lui à boire un verre. Mais passablement éméché, il commence à le tripoter tout en lui déclarant sa flamme. Devant les protestations du salaryman, il insiste sous prétexte que Roku ne peut que l’aimer puisqu’il aime son café…

En conclusion

Ce one-shot au scénario classique offre un petit moment de détente amusant. Par contre, il ne plaira pas à tout le monde, le caractère de Mugi pouvant choquer ou gêner. Hiiragi sensei installe encore une dynamique intéressante avec un couple qui se chamaille tout en arrivant tout de même à se renouveler. Comme elle sait si bien le faire, ses mauvais garçons finissent par s’assagirent pour notre plus grand plaisir. Pour ma part, j’aime beaucoup l’évolution positive du barista. Et j’apprécie le dessin de la mangaka qui s’améliore encore et encore!

0 Partages
0 Partages
Tweetez
Partagez