Treat me gently, please 7 – Nekota Yonezou

treat me gently please 7 nekota yonezou
NEKOTA Yonezou ねこ田米蔵
ISBN: 9782375060858
Taifu comics, 2018
ISBN: 9784799735183 (JP)
Libre, 2017 (JP)
Manga
Ero-mètre: juste ce qu'il faut
Recommandation: beaucoup

Un amour homosexuel à l’épreuve d’un père surpris.

Nekota Yonezou sensei aborde un thème délicat: le rejet des parents de l’homosexualité de leur enfant. Elle le traite sans parti pris, montrant simplement les différentes réactions des protagonistes. Toutefois, elle pointe les paroles qui deviennent blessantes. Alors que le père de Maya s’entête à considérer la relation amoureuse de son fils comme une passade, il apprécie tout de même les changements positifs de son comportement. Il s’intéresse donc à Nemugasa qui a influencé Hideyuki. La cohabitation entre Shimakawa et Maya apporte quelques moments distrayants dans cette ambiance dramatique. Comme dans le tome précédent, l’auteure continue de développer la relation entre Akira et Naoya. Elle s’attarde principalement sur les interrogations de ce dernier, en particulier la peur du regard extérieur et la pérennité d’une relation homosexuelle. L’histoire bonus en fin de tome apporte une touche humoristique et érotique sur le couple phare.

La mangaka a travaillé particulièrement les expressions des visages, faisant passer les émotions de ses personnages par l’image. De même, le père de Maya possède quelques traits communs avec son fils, renforçant leur lien de parenté. Le trait épuré s’affine encore plus. Il se simplifie dans les passages humoristiques. Par ailleurs, les trames d’ambiance plutôt graphiques appuient leurs sentiments. Les décors également soignés apparaissent sur les plans larges et rendent particulièrement bien les extérieurs. La mise en page dynamique rythme la lecture. Dans les scènes érotiques, Nekota sensei censure les parties intimes par des bandelettes blanches mais évite également de les détailler.

En résumé

De retour imprévu de l’étranger, le père de Maya Hideyuki trouve son fils et Nemugasa Takashi nus dans le lit. Il demande alors des explications. Maya ne cache rien de sa relation et tente de lui faire comprendre qu’elle est sérieuse. Son père le vire alors de la maison et bloque même sa carte bleue, refusant aussi de payer la suite de ses études. Il a également pris soin de prévenir la famille d’Akira pour que Hideyuki ne trouve aucune aide, espérant le faire changer d’avis. Mais Maya ne cède pas, cherchant un logement même temporaire en survivant avec le salaire de son petit boulot. Toutefois, Takanashi Akira arrive à convaincre Shimakawa Naoya de le loger…

En conclusion

Maya Hideyuki se classe à la seizième place du meilleur seme au Chill chill BL award 2018. D’ailleurs, je trouve la couverture représentant Naoya et Hideyuki en seme poseurs, magnifique. Par contre, je ne m’attendais pas à une telle réaction du père de Maya, mais au fur et à mesure que l’histoire avance et que l’on découvre sa vision du monde, j’apprécie clairement la tournure sérieuse et tellement d’actualité que prend l’histoire. J’admire le courage de Maya pour protéger son amour sincère. Un plaisir à lire!

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

9 + quinze =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Partages
Tweetez
Partagez