Black or white 4 – Sachimo

black or white 4 sachimo
Sachimo さちも
ISBN: 9782368777589
Boy’s love IDP, 2021
ISBN: 9784041094792 (JP)
Kadokawa, 2020 (JP)
Manga
Ero-mètre: juste ce qu'il faut
Recommandation: beaucoup

Shige perd ses repères tandis que Shin s’ouvre de plus en plus.

Sachimo sensei recentre son récit sur le couple. Elle présente de nouvelles facettes des deux héros. Elle dénonce en parallèle l’influence des critiques du public qui juge sévèrement l’acteur. Ainsi, Shige sombre dans la frustration et le désarroi. En effet, sa jalousie exacerbe sa possessivité et une certaine violence. En plus de perdre confiance en lui, il devient presque paranoïaque en voyant des rivaux partout. De même, il perd sa motivation principale en réalisant que Shin a d’autres protecteurs. Heureusement, divers soutiens discrets tentent de l’orienter. Comparé au tome précédent, l’humour se fait plus discret, plutôt porté par Hanasaki. L’auteure dévoile encore quelques brides du passé des deux amants. Elle aborde les difficultés à se plonger dans un nouveau rôle et l’impact que cela peut avoir sur la personnalité. Ainsi, les deux acteurs sont amenés à sortir de leur zone de confort en interprétant des rôles contraires à leur habitude.

La mangaka a un trait épuré assez classique. Elle le simplifie dans les passages humoristiques et n’hésite pas à transformer les personnages en semi super deformed. Les visages très ovales s’arrondissent alors, donnant un côté trop mignon. Les trames d’ambiance appuient parfaitement les émotions et alternent avec les décors. De même, les flash-back sont facilement repérables avec leur fond noir. La mise en page oscille entre classique et dynamique. Sachimo sensei censure les scènes érotiques avec des caches blancs recouvrant les parties génitales. Les onomatopées viennent même les recouvrir.

En résumé

Suite à la mauvaise audience du dernier drama dans lequel il a joué, Ôsawa Shige voit sa popularité chuter. Le président de son agence, Asakusa, le réprimande sur sa mauvaise performance mais cherche d’autres moyens pour exploiter son beau physique autant que possible, sans tenir compte de ses compétences. Mais pour la prochaine série, l’acteur joue avec Tatara Kengo. Ce dernier, remarquant sa perte de motivation et de confiance, le menace de révéler sa relation avec Washimiya Shin. Quand SHige rentre à la maison, il trouve son petit ami dans les bras de Hanasaki Tôri. Fou de rage, il décide alors de le punir dès le départ de l’idole…

En conclusion

Malgré son comportement, Shige devient touchant. Il semble considérer son amour pour son petit-ami comme un sacrifice. Par conséquent, il n’arrive plus à ressentir l’affection que lui porte son bien-aimé, aveuglé par sa piètre opinion de lui-même. J’ai l’impression qu’à force de jouer un rôle même dans la vie courante, il se trouve complètement perdu. Pourtant, il semble cacher un réel potentiel pour la suite. Tout comme Shin, j’ai envie de le soutenir et l’encourager. L’auteure arrive à provoquer beaucoup d’empathie pour ses personnages. Un réel bonheur à suivre leurs aventures!

Black or white 3 – Sachimo

black or white 3 sachimo
Sachimo さちも
ISBN: 9782368777206
Boy’s love IDP, 2020
ISBN: 9784041086032 (JP)
Kadokawa, 2019 (JP)
Manga
Ero-mètre: juste ce qu'il faut
Recommandation: beaucoup

Shige et Shin sur le même plateau mais adversaires.

Comme dans le tome précédent, Sachimo sensei continue à développer le rôle du manager en s’intéressant particulièrement à Umejima et Kôsuge. Même si leurs gestions diffèrent, ils ont le même objectif. Cependant, Kôsuge, sensible aux humeurs de son poulain, s’intéresse beaucoup à Shin, ayant compris son influence. Umejima préfèrerait se débarrasser des problèmes à venir mais comprend qu’il pourrait perdre sa vedette en devenir. L’auteure partage les pensées et points de vue des différents personnages, permettant de donner un aperçu des regards extérieurs. Elle introduit quelques passages humoristiques, même dans les scènes érotiques. Elle développe l’évolution des sentiments du couple. Alors que Shin devient entreprenant et exprime clairement son désir, l’amour de Shige devient presque obsessionnel. Leur lien devient de plus en plus fort. L’histoire bonus montre le contraste entre l’image publique pure et princière d’Ôsawa et son comportement pervers avec son petit ami.

La mangaka n’hésite pas à simplifier ses traits dans les passages humoristiques et exagérer les expressions. Les personnages sont tellement mignons dans ces scènes, représentés tout en rondeur. Elle soigne particulièrement les regards. Les trames d’ambiance alternent avec les décors. La mise en page dynamique joue beaucoup sur les vides, les cadrages et les angles de vue. Une certaine sensualité se dégage des scènes érotiques, tout de même censurées. Sachimo sensei suggère les organes sexuels par des trames ou des formes blanches. Sur les couvertures, elle joue sur les contrastes noir et blanc, semblant changer la couleur des vêtements selon le contenu du tome.

En résumé

Washimiya Shin participe à une émission de variétés en prime time à laquelle est présent Ôsawa Shige. Pour le déstresser, Tatara Kengo lui donne le même conseil que son petit ami: jouer la comédie. Le groupe d’idols ODD participe également au quiz. Dès le début de l’émission, Tatara soutient son équipe en taquinant Washimiya et Hosoda Daichi. Mais à une question, Shin se fait remarquer en levant la main au lieu d’appuyer sur le buzzer. Sa réaction charme immédiatement le public. Shige vient alors à sa rescousse en répondant à sa place. Néanmoins, durant l’émission, les amoureux jettent souvent un regard en direction de l’autre. Tandis que Washimiya jalouse l’actrice Horikiri Mai, Ôsawa lance des regards noirs au tactile vétéran. Mais leurs managers remarquent leur petit manège. A la pause, Shige laisse éclater sa jalousie dans les coulisses dès que Shin le rejoint. Mais Tatara a tout entendu.

En conclusion

Ce tome n’est pas classé au Chill Chill BL award 2020 mais les lecteurs le citent parmi les meilleures séries au scénario captivant. Il faut dire que l’auteure maîtrise bien l’équilibre entre romance et évolution des personnages, avec une touche constante de suspense. Elle offre une approche plutôt réaliste et ne tombe pas dans le mélodrame. Je tremble pour le couple à chaque page tournée…

Black or white 2 – Sachimo

black or white 2 sachimo
Sachimo さちも
ISBN: 9782368776667
Boy’s love IDP, 2019
ISBN: 9784041076248 (JP)
Kadokawa, 2018 (JP)
Manga
Ero-mètre: juste ce qu'il faut
Recommandation: beaucoup

Shin commence à avoir du succès…

Après avoir abordé leur passé, Sachimo sensei s’intéresse à la dépendance entre les deux héros. Elle développe plus les personnages secondaires. Ainsi, Hanasaki, confident de Shin, apporte une touche humoristique. Tatara, dont Washimiya est fan, explique comment faire sa promotion via le networking. De même, Hosoya représente le modèle type de l’idol employé comme acteur principal alors qu’il n’en a pas forcément le niveau. L’auteure dépeint ainsi le rôle de certaines agences qui privilégient l’image et le business sans tenir compte des compétences ou des affinités de leurs artistes, les considérant comme de la simple marchandise. Elle décrit aussi la concurrence et la médisance entre acteurs. Face au succès grandissant de Shin, Shige se montre de plus en plus possessif, n’arrivant pas à contrôler sa jalousie. Et son petit ami prend conscience que sa réussite implique des limites. Un chapitre bonus narre le fantasme de Shige sur les costumes.

La mangaka a un trait fin épuré. Elle le simplifie dans les passages humoristiques, arrondissant les visages et les yeux. Parfois, les personnages deviennent même SD. Les trames d’ambiance alternent souvent avec les décors. Cependant, Sachimo sensei préfère jouer sur les contrastes clairs-obscurs et le noir et blanc. La mise en page est discrètement dynamique. L’illustration en couleurs représentant les personnages en kimono en début de tome met en valeur le style de l’auteure. La censure cache les organes sexuels par des caches blancs. Néanmoins, certains détails se devinent par le jeu de trames.

En résumé

Après avoir fait l’amour pour la première fois, Washimiya Shin se remémore sa dernière année au lycée avec Ôsawa Shige. Timide, il effrayait ses interlocuteurs par son regard gêné. Comme il bégayait, il avait peu d’amis, d’autant plus qu’il était mal à l’aise avec les garçons. Un jour, il remarque que Shige joue en réalité le garçon avenant quand il est entouré de filles. Il lui propose donc de rejoindre le club de théâtre. Malheureusement, pour la fête de l’école, les membres du club étant peu nombreux, ils n’obtiennent pas l’autorisation pour jouer leur pièce. Shige propose alors de le faire dans leur salle de club. Par la suite, alors que les deux garçons rangent la salle de club pour la léguer au club de shôgi, Shin demande à continuer à être ami avec Shige. Mais ce dernier refuse avant de lui déclarer son amour.

En conclusion

Comme dans le tome précédent, la mangaka apporte un regard assez réaliste sur le show-business. Elle arrive à équilibrer humour et situations tendues, maintenant le suspense au fil des chapitres. La tendresse dans le couple est touchante. Même les lecteurs ont envie de protéger leur amour!

Black or white 1 – Sachimo

black or white 1 sachimo
Sachimo さちも
ISBN: 9782368776550
Boy’s live IDP, 2019
ISBN: 9784041067222 (JP)
Kadokawa, 2018 (JP)
Manga
Ero-mètre: juste ce qu'il faut
Recommandation: beaucoup

Les aventures de deux acteurs homosexuels qui doivent concilier carrière et vie privée.

Sachimo sensei narre les difficultés d’un couple d’acteurs homosexuels. Elle s’intéresse à l’influence des réseaux sociaux et des journalistes sur la carrière, les effets de modes et les difficultés d’être homosexuel dans ce milieu, en particulier lorsque le physique est source de succès. Ainsi Shige a clairement conscience que son succès sera éphémère. De même, Tatara Kengo représente l’acteur sur le déclin qui tente de se refaire. L’auteure développe également la psychologie de ses personnages. Elle joue sur les contrastes entre images publiques et privées: Shige cache son côté sombre et Shin devient très lumineux une fois à l’aise. Par ailleurs, Kazushige se bat contre ses sentiments contradictoires. Shin s’affirme grâce à son ami gay, Hanasaki, membre du groupe d’idols ODD. La relation du couple s’épanouit dans le respect de l’autre, le soutien, le consentement et la communication. L’histoire bonus raconte avec humour comment Shige gère son abstinence forcée.

La mangaka utilise des traits épurés et fins. Elle les simplifie pour renforcer les expressions ou dans les passages humoristiques. Les personnages ont des yeux fins tout de même expressifs, des carrures plutôt sveltes et finement musclées. Les protagonistes en SD dans la postface sont adorables. Les trames d’ambiance assez discrètes alternent avec les décors. Les noirs et blancs ou les clairs-obscurs jouent sur les contrastes et l’équilibre. La mise en page est dynamique. La couverture reprend le thème du noir et blanc. Pour l’instant, les scènes érotiques évitent de montrer trop de détails grâce aux cadrages et aux choix de positions.

En résumé

Tatebanashi Kazushige et Himemiya Shin sortent ensemble depuis la fin du lycée et vivent ensemble. Cependant ils n’ont pas encore consommé leur amour car Shin a peur de passer à l’acte. Alors Shige se retient, se contentant de baisers langoureux et de plaisirs solitaires. Cependant, tous deux sont acteurs mais leurs carrières s’opposent. Tandis qu’Ôsawa Shige passe pour un prince, cumulant les rôles populaires, Washimiya Shin joue souvent des rôles de méchants à cause de sa timidité et son côté taciturne, entraînant l’antipathie de son entourage. Pourtant, ce dernier travaille dur. Néanmoins, leur relation secrète menace cet équilibre. Réalisant la frustration sexuelle de son petit ami, Shin décide de faire plus d’efforts pour passer à l’acte.

En conclusion

Bien que non classée au Chill chill BL award de 2019, ce tome a été beaucoup cité comme série palpitante par les lecteurs. La relation entre les deux héros est déjà établie dès le début. Tout l’intérêt se trouve dans l’évolution de leurs liens confrontés aux difficultés du succès et comment Shin s’ouvre aux rapports charnels. Une certaine tension se dégage du récit, comme une bombe prête à exploser avec leur secret. Cependant, leur relation est tellement adorable, le jeu des opposés (managers, caractères, carrières, comportement) tellement entraînant! Beaucoup de détails apparaissent à la relecture. Un manga que je recommande!

Crie-moi que tu m’aimes! – Sachimo

crie-moi que tu m aimes sachimo
Sachimo さちも
ISBN: 9782368776674
Boy’s love IDP, 2019
ISBN: 9784041067246 (JP)
Kadokawa, 2018 (JP)
Titre original: うるさいくらいの告白ください
Manga
Ero-mètre: juste ce qu'il faut
Recommandation: un peu

« Quelqu’un qui se trouve plein de défauts est en réalité parfait aux yeux de quelqu’un d’autre. »

Sachimo sensei propose deux histoires de quatre chapitres chacune dans lesquelles des héros complexés vont finir par trouver l’amour. L’humour est assez discret. Malgré la facilité du scénario, l’auteure aborde tout de même quelques sujets, sans les approfondir. Ainsi, le premier récit qui donne son titre au manga, fait allusion à l’homophobie, aux rejets suite à des rumeurs et à l’hypocrisie. La narration donne le point de vue de Hayashida. Et les deux héros, dans leur maladresse, se complètent plutôt bien. Par contre, la seconde histoire peut être gênante de part son thème paradoxal: manipulation, attouchements et viol qui se concluent par une relation amoureuse. Tôdô, avec sa candeur, est complètement dominé par ses complexes. Narrateur, il s’adresse directement aux lecteurs.

La mangaka, avec ses traits simplifiés, joue sur les déformations pour renforcer les expressions ou les passages humoristiques. Un côté mignon se dégage alors de ses dessins. Il y a peu de décors et quelques trames d’ambiance. Les cadrages sont dynamiques mais les angles de vue restent classiques. L’autocensure des scènes érotiques joue sur la suppression des lignes et les blancs. Dans « Youth cinema », un poisson-clown symbolise tout simplement l’organe sexuel, augmentant le côté amusant des situations.

En résumé

Crie-moi que tu m’aimes: Hayashide est medium: il entend les pensées des gens. Jusqu’à présent, cela lui a plutôt joué des tours dans ses relations amoureuses. Alors il préfère chercher la personne qui lui est destinée. D’après lui, ce serait celle dont il n’entend pas les pensées. Justement, il a jeté son dévolu sur le capitaine de l’équipe de football, Oga. Quand il vient l’admirer à l’entrainement, il croise souvent Mori. Ce dernier, suite à des rumeurs, a très mauvaise réputation. Mais Hayashide découvre que c’est juste un obsédé des poitrines opulentes et qu’il a des vues sur Hara, la manager de l’équipe de foot. Après avoir déclaré son amour, le jeune medium est fatigué d’entendre toutes les remarques de son entourage. Se confiant à Mori qui tente de le réconforter, il constate que le redoublant parle sans filtre, disant à voix haute ce qu’il pense. Il en vient même à apprécier de longues discussions avec lui.
Youth cinema: Tôdô est sociable et populaire en classe, mais il cache en réalité beaucoup de complexes, dont la petitesse de son pénis. En classe, il n’est cependant pas à l’aise avec le sombre et discret Yamamoto. Lors d’un voyage scolaire, ils se retrouvent dans le même groupe. Prétextant être malade afin d’éviter les bains publics, il se fait surprendre sous la douche par Yamamoto, inquiet. Comprenant la situation, ce dernier tente de rassurer le complexé. Après que Tôdô ait passé sa colère sur lui, Yama-chi, constatant qu’il a un phimosis, lui propose de lui montrer comment guérir. Face à tant de générosité, le bout-en-train lui demande de devenir son maître.

En conclusion

J’apprécie particulièrement l’histoire de Hayashide et Mori. Le côté un peu candide des personnages rend ce couple attendrissant. Par contre, ce manga ne plaira pas à tout le monde avec la relation permissive du second récit.

Principle – Sachimo

principle sachimo
Sachimo さちも
ISBN: 9782368776803
Boy’s love IDP, 2019
ISBN: 9784832290679 (JP)
Houbunsha, 2018 (JP)
Manga
Ero-mètre: hot
Recommandation: un peu

Dualité entre un stalker intellectuel et un travailleur manuel déluré.

Ce one-shot de Sachimo sensei offre une comédie romantique entre un homme déterminé aux critères élevés et un beau gosse déluré ayant plein de principes. Leurs comportements extrêmes, presque déviants, semblent au premier abord clichés mais l’auteure dévoile au fil des chapitres leurs motifs et leurs influences, approfondissant un peu leur psychologie. Elle alterne les narrateurs entre Yamashiro et Yashiro qui partagent leurs envies, pensées, questionnements sur leurs sentiments. De même, le charpentier Tsuji, qui paraît froid et blasé, a droit à un chapitre pour s’exprimer. Alors que Yamashiro s’est fixé des règles strictes, Yashiro se fie à ses impressions. L’humour est principalement basé sur la dualité entre les deux héros et comment Yamashiro sera amené à briser ses propres règles. Leur relation évolue vite mais avec leurs caractères têtus, elle reste tendue.

Le trait de la mangaka est fin. Les hommes sont grands, de carrures sveltes mais musclées. Les yeux sont fins mais restent expressifs. Sachimo sensei utilise des simplifications pour les passages humoristiques: par exemple, les joues rougissantes sont toutes rondes. Elle tire complètement profit des trames en les utilisant pour la colorisation, les ombres et les ambiances. Elle utilise les décors principalement pour situer les actions. Ses cadrages sont dynamiques mais dégagent un certain formalisme. La censure des scènes érotiques est faite en occultant des traits mais les trames suggèrent parfaitement les détails, permettant de conserver une certaine sensualité.

En résumé

Le charpentier Yamashiro Kanta ne couche qu’avec des « magiciens », c’est-à-dire des hommes de plus de 30 ans encore puceaux prêt à tout pour se dépuceler. Pour se protéger de déconvenues, il s’impose plusieurs règles strictes à suivre. Mais un jour, il rencontre l’architecte d’élite Yashiro qui travaille avec son patron Seki. Alors qu’une aventure d’un soir s’est mal passée, il tombe sur l’intellectuel qui le suivait. Ce dernier se prétendant magicien, il accepte de coucher avec lui malgré ses doutes. Mais l’architecte n’a pas l’intention de respecter la règle d’un coup du soir…

En conclusion

De premier abord simple et léger, le scénario s’avère légèrement approfondi et met en scène deux hommes opposés fuyant l’amour. Il faut tout de même avouer que tout est prétexte à introduire une scène érotique et que le principal but de l’histoire est de voir tomber les principes de Yamashiro un à un. Ce one-shot a obtenu la dix-neuvième place du meilleur manga au Chill Chill BL award 2019.