My bride – Chitose Piyoko

my bride chitose piyoko
CHITOSE Piyoko 千歳ぴよこ
ISBN: 9782368770221
Boy’s love IDP, 2013
ISBN: 9784796402699 (JP)
Kaiohsha, 2012 (JP)
Manga
Ero-mètre: hot
Recommandation: si on s'ennuie

Des amours possessifs incontrôlables.

Ce recueil de Chitose Piyoko sensei suit les aventures des deux frères Aoyama. Comme à son habitude, son scénario est prétexte au coït facile. Cependant, en plus de l’humour, elle introduit un peu plus de sentiments. « My bride » narre en réalité un amour d’enfance. La naïveté de Nagi contraste avec l’autorité de Shio qui s’adoucira. Le bonus en fin de volume montre l’amour fou du riche et jeune PDG. Le récit suivant s’intéresse à Takayoshi qui se remettra en question et apprendra la tolérance, son amour pour Yui étant plus fort que ses convictions. Ce coup de foudre partagé aboutit tout de même à une première relation précipitée dans une situation improbable. La troisième histoire développée sur deux chapitres n’a aucun lien avec le reste du tome. La tolérance de la victime violée qui excuse tout parce qu’il n’y a eu qu’un manque de communication est tout de même scabreux.

La mangaka est spécialisée dans les fesses rebondies et n’hésite pas à les mettre en valeur. Ses uke et seme sont immédiatement identifiables à leur stature. Il y a un équilibre entre les décors et les trames d’ambiance. Ses cadrages sont dynamiques. Les déformations humoristiques sont discrètes. Pour les scènes érotiques, l’auteure joue sur les trames et les lignes pour censurer le moins possible. Cependant, il reste quelques barre blanche pour cacher les derniers détails.

En résumé

My bride / Happy tree: Alors qu’Aoyama Nagi travaille dur dans un bar pour soutenir sa famille depuis la faillite de l’entreprise de son père, il renverse par maladresse une boisson sur le beau costume d’un riche client. Quelques jours plus tard, il reçoit une proposition de mariage de Goshô Shio, en échange de la relance du business de son père. Le jeune homme accepte mais découvre que sa future moitié est le riche PDG qu’il a rencontré dans le bar…
My sweet: Aoyama Takayoshi rend visite à son frère qu’il n’a pas vu depuis 6 mois. Il tombe sous le charme de Kirisaki Yui, l’employé de maison en tenue de soubrette. Quel choc pour le cadet en découvrant la relation homosexuelle de son aîné et en apprenant que Yui est un homme!
The labotary of love / The labotary of love – bathroom: Hagiya Haruto a passé deux années sabbatiques avant de suivre son cursus universitaire, ce qui ne l’avantage pas lors de ses entretiens d’embauche. Alors qu’il postule dans un laboratoire, il reconnaît son recruteur qui s’avère être Kirisaki Ryô, un ami du lycée qu’il avait violé lors d’une sortie scolaire.

En conclusion

Avec les attachants frères Aoyama, Chitose sensei interroge sur le mariage homosexuel, l’homophobie et les relations forcées. Cependant, elle n’approfondit pas le sujet. Juste un bon moment de détente…

0 Partages
0 Partages
Tweetez
Partagez