Dreaming love 1 – Kiriyu Kiyoi

dreaming love 1 kiriyu kiyoi
KIRIYU Kiyoi 桐祐キヨイ
ISBN: 9782368770115
Boy’s love IDP, 2013
ISBN: 9784796401432 (JP)
Kaiohsha, 2011 (JP)
Manga
Ero-mètre: hard
Recommandation: beaucoup

Ne jamais se fier aux apparences!

Kiriyu Kiyoi sensei nous livre une comédie romantique où le sadomasochisme soft est abordé sur un ton léger. Elle a d’abord développé son scénario en suivant des thèmes imposés dans des magazines de pré-publication. L’histoire du couple principal occupe les deux-tiers du tome. Bien que leurs caractères semblent plutôt incompatibles, leur relation aboutit à de plus en plus d’intimité. Alors que Kanô cache son homosexualité aux personnes ayant une autre orientation sexuelle que lui, Sawamura est obnubilé par ses tendances sexuelles sadiques qui lui font perdre ses partenaires. Le récit de Suga et Endô Hiromu questionne sur la différence d’âge. Le PDG se retient en apprenant que son partenaire est encore mineur. Par amour, le tombeur et le jeune qui se prostitue apprendront la chasteté. Il est intéressant d’avoir un peu de morale dans un boy’s love. Les histoires bonus finales permettent de découvrir le quotidien de ces deux couples.

Le graphisme de la mangaka est dans le registre classique des BL. Les personnages sont assez sveltes. L’auteur travaille particulièrement ses regards expressifs: malicieux, gênés, fuyants. Il est donc possible de comprendre en deux cases que Suga cache son jeu ou que Sugawara passe en mode sadique. Les décors sont peu présents, les trames sont maîtrisées. En dépit du thème SM, avec particulièrement de la persécution psychologique et des jouets sexuels, les scènes ne sont pas trop graveleuses. Le choix des angles permet d’éviter la censure. Kiriyu sensei s’amuse même dans le deuxième chapitre à ne pas dessiner le câlin conclusif, laissant libre cours à l’imagination des lecteurs.

En résumé

Kanô a tendance à tomber amoureux des hétéros et justement, il aime un de ses employés, Sawamura, qui est gentil et populaire. Décidé à cacher ses sentiments, il se retrouve pourtant chez son subordonné après une soirée un peu trop arrosée. Mais Sawamura s’avère être bien différent de ce qu’il laisse paraître…

En conclusion

Une histoire agréable avec deux couples attachants, qui permet d’aborder avec humour et tendresse un thème habituellement licencieux.

0 Partages
0 Partages
Tweetez
Partagez