Les étoiles au bout des doigts 2 – Nakaoka Naka

les etoiles au bout des doigts 2 nakaoka naka
NAKAOKA Naka 中陸なか
ISBN: 9782382128183
Akata, 2022
ISBN: 9784834264104 (JP)
Homesha, 2018 (JP)
Titre original: 月を目指す、星になる 下
Manga
Ero-mètre: soft
Recommandation: un peu

L’amour et la passion sont-ils compatibles?

Nakaoka Naka sensei continue sa découverte de l’univers des concours de musique. Elle concentre encore la narration sur Misumi, qui reboucle ensuite au début du tome 1 pour révéler la suite du récit. Les personnages évoluent. Ainsi, Mme Ôseto culpabilise face à son impuissance de transmettre sa passion. Nari hésite encore pour son avenir, conscient de sa fragilité psychologique. Il va enfin retrouver l’origine de sa motivation. Minatobe, réalisant le talent de son petit ami, refuse de devenir un frein à sa carrière. Ainsi, l’auteure aborde les interrogations qui s’installent face à un génie talentueux et l’impression de distance qui en découle. A travers Hidano Eiki, elle montre comment la pression familiale ou la rivalité influent négativement ou positivement sur l’engagement des adolescents dans une passion. Elle rappelle également que la musique transmet avant tout des sentiments au-delà des prouesses techniques. Une romance lycéenne complète ce tome.

La mangaka a un trait épuré et anguleux qui dégage un aspect assez dur avec des lignes parfois tremblotantes. Elle le simplifie dans les passages humoristiques. Ses visages, assez particuliers, semblent plutôt plats. Les décors apparaissent sur les plans larges. La palette des trames est assez limitée. Par ailleurs, les trames d’ambiance renforcent les émotions. La mise en page, classique, offre quelques vignettes dynamiques. Dans les scènes érotiques, Nakaoka sensei joue sur les cadrages et les angles de vue pour ne pas montrer les parties intimes. Si on met les couvertures des deux tomes côte à côte, une seule illustration apparaît.

En résumé

Les étoiles au bout des doigts / Ces étoiles invisibles au-dessus de nos têtes: Pour préparer le prochain concours de piano, Misumi Nari s’entraine dur avec sa tante, jouant parfois plus de dix heures. Mme Ôseto lui propose alors de rencontrer un professeur de musique d’une université de Tokyo qui vient exceptionnellement dans la région. Mais le rendez-vous tombe un dimanche. Minatobe accepte sans problème de changer leur projet en amoureux, désirant le soutenir au mieux. Lors du rendez-vous, Hidano Kyôsuke ne mâche pas ses mots et avertit Nari que continuer la musique à un haut niveau demande un total sacrifice pour rivaliser avec les génies. Déprimé, le lycéen se réconforte alors dans les bras de son petit ami…
Eurêka!: Au lieu de passer les rattrapages durant les vacances d’été, Hashimoto Ken doit ranger la bibliothèque. Kamori Mitsuru vient l’aider. Peu à l’aise face aux beaux gosses, Hashimoto sympathise pourtant facilement avec le lycéen qui est en réalité timide. Il l’incite alors à aider son meilleur ami Ôtsuki Jun qui cherchait désespéramment un mannequin pour présenter ses créations durant la journée culturelle du lycée…

En conclusion

Nakaoka sensei partage encore avec sensibilité les sentiments de ses personnages. Elle arrive pourtant à surprendre le lecteur sur le final. Par ailleurs, elle développe suffisamment les personnages secondaires pour étayer ses explications du monde musical. Une romance douce et mignonne, légèrement teintée de mélancolie qui se lit avec plaisir.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

13 − 11 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Partages
Tweetez
Partagez