La cage de la mante religieuse 2 – Psyche Delico

la cage de la mante religieuse 2 psyche delico
PSYCHE Delico 彩景でり
ISBN: 9782368775769
Boy’s love IDP, 2017
ISBN: 9784396784003 (JP)
Shodensha, 2016 (JP)
Manga
Ero-mètre: juste ce qu'il faut
Recommandation: beaucoup

Le tiraillement d’Ikurô entre devoirs et désirs.

Après un tome introductif, Psyche Delico sensei présente un regard extérieur sur la famille Tôma grâce à Iida Yukinari et Matsukawa Sachiko. Elle aborde l’adultère, la violence sur mineur, la pression dans les familles riches. Par ailleurs, elle dévoile toujours par brides le passé ténébreux d’Ikurô, maintenant constamment un suspense. Comme dans les souvenirs de Tôma, le lecteur n’a jamais l’occasion de voir le visage du père, Seizô. L’auteure fait apparaître divers liens de dépendance: entre Ikurô et Norihiko, entre Ranzô et Ikurô ou entre Ken’ichi et Ranzô. Elle dépeint les difficultés d’être homosexuel à cette époque où le devoir premier est de donner naissance à un héritier. La sensibilité de Sachiko est mise à rude épreuve, cependant, elle se montre réellement forte et réfléchie, tout en conservant sa gentillesse. Elle apporte donc un peu de douceur dans cet univers glauque. Ce tome se termine sur un cliffhanger insoutenable.

La mangaka a un trait épuré et fin, parfois dédoublé pour épaissir certaines lignes. Elle joue beaucoup sur les regards. De même, la perversité de Norihiko se distingue même par de petits gestes. Les trames sont assez équilibrées. Psyche sensei utilise beaucoup les clairs-obscurs. Elle soigne également les décors. Aussi, la mise en page est dynamique et maîtrisée. Les scènes érotiques sont censurées par les cadrages, surtout de gros plans, le découpage et les angles de vue. En plus, les parties intimes ne sont tout simplement pas dessinées.

En résumé

Sur l’idée d’un ami, Iida Yukinari propose à Tôma Ikurô de boire un verre en espérant lui faire payer l’addition. Mais qu’elle n’est pas sa surprise lorsque le jeune héritier leur donne simplement son porte-feuille en refusant l’invitation. Depuis, il cherche à sympathiser avec ce dernier. Au fil du temps, il remarque que Tôma affiche toujours un visage triste et décide donc de le faire sourire, multipliant les sorties. Un soir, comme Ikurô refuse de draguer des filles à une soirée dansante, Iida l’emmène dans une maison close. Tous deux finissent la soirée en s’enivrant. Yukinari pense faire un rêve érotique de son ami avant de réaliser que c’est la réalité. Mais gêné, l’étudiant se replie sur lui-même en s’excusant. Iida comprend alors qu’il est amoureux de son ami. Cependant, ce dernier quitte soudainement l’université pour se marier avec Matsukawa Sachiko…

En conclusion

L’auteure a une approche du récit réaliste, ce qui rend parfois la lecture dérangeante. Mais elle mène rondement ce thriller psychologique. L’homosexualité d’Ikurô ne fait qu’augmenter la pression qu’il subit déjà. Pour ma part, j’ai envie de le voir heureux, toutefois, il semble ne pas avoir choisi le bon partenaire. De même, j’apprécie beaucoup Sachiko.

3 Partages
Tweetez
Partagez3