Kachô fûgetsu – beauties of nature 8 – Shimizu Yuki

kacho fugetsu 8 shimizu yuki

SHIMIZU Yuki 志水ゆき
ISBN: 9782375063682
Taifu comics, 2023
ISBN: 9784403666957 (JP)
Shinshokan, 2019 (JP)
Manga
Ero-mètre: hard
Recommandation: beaucoup

« Tu es réapparu dans ma vie aussi brusquement que tu en avais disparu, sans un mot, sans prévenir. »

Shimizu Yuki sensei continue d’explorer l’amitié entre Zaizen, Hitomi Masataka et Kiriya, fragilisée par la culpabilité, l’impuissance et le manque de communication. Elle dévoile les différents quiproquos et les rencontres qui vont entrainer la prise de distance entre le futur yakuza et ses amis. Ainsi, à la suite du tome précédent, elle montre l’influence des mafieux sur les jeunes adolescents paumés et rebelles. En effet, la vision « familiale » du clan Hiraoka par Katsuya intrigue Shun, bien qu’il ait conscience du danger. La narration alterne entre les personnages, permettant de comprendre leurs réflexions intérieures. Malgré des parcours différents, une amitié sincère perdure entre les trois amis. L’auteure joue sur les sentiments tus entre Kiriya et Masumi pour créer une tension constante dans le couple. En introduisant Amagi Makoto, elle relance les approches maladroites des deux hommes qui peinent à se déclarer.

La mangaka a un trait anguleux légèrement épuré, jouant sur les pleins et déliés. Elle le simplifie dans les passages humoristiques. Les décors situent principalement l’action. Par ailleurs, les trames sont équilibrées mais leur dominante très claire renforce les contrastes avec le noir. Cela donne une impression de planche presque blanche. De même, les trames d’ambiance, bien que graphiques (bulles, scintillement, pois), restent pourtant discrètes. Les flash-back se repèrent immédiatement à leur fond noir. La mise en page est très dynamique. Shimizu sensei ne censure pas les scènes érotiques. Par contre, elle comble le manque de scènes avec une histoire bonus avec Sano Hizuru. Dans les illustrations en début de tome, elle fait poser les personnages.

En résumé

Durant l’été, Zaizen Masumi travaille au bureau d’avocats Hoshikawa. En apprenant que Kiriya Shun travaille dans le teppanyaki dont les pancakes rencontrent du succès actuellement, l’avocat envoie son jeune employé en chercher. Au restaurant, Kiriya est surpris de découvrir que la cliente du tatoueur Shigemi est une hôtesse du bar juste en face. Elle lui explique alors que son petit ami, Akio, est persuadé de faire fortune grâce à son tatouage. Mais quand ce dernier l’appelle, elle sort du restaurant sans payer. Shun la suit et rencontre alors Zaizen. Ruiné à cause de mauvais placement et ayant volé le clan de yakuzas pour lequel il travaille, Akio agresse sa petite amie, la tenant responsable. Kiriya vient à son secours mais son ami s’interpose, recevant un violent coup à la tête…

En conclusion

Ce tome obtient la douzième place de la meilleure série au Chill chill BL award 2020. Zaizen Masumi se classe douzième meilleur uke. Par contre, Kiriya Shun n’entre pas dans le classement mais les lecteurs le citent parmi les meilleurs seme individualistes, appréciant sa maladresse en amour. En effet, Shimizu Yuki sensei nous amuse avec les frasques de ce couple qui n’arrive pas à sortir d’un amour à sens unique alors que leurs sentiments sont partagés. D’ailleurs, elle dépeint avec finesse tous les obstacles qui se dressent entre eux. Ainsi, elle équilibre avec virtuosité romance, tension, drame et humour. En plus, son graphisme expressif permet d’immédiatement anticiper les émotions des personnages. Une série que j’adore et recommande.

Copyright © 2024