Une relation basée sur l’argent 2 – Sakurai Nanako

une relation basee sur l argent 2 sakurai nanako

SAKURAI Nanako 櫻井ナナコ
ISBN: 9782382763483
Hana, 2023
ISBN: 9784758023351 (JP)
Ichijinsha, 2021 (JP)
Manga
Ero-mètre: hard
Recommandation: un peu

« Mon bonheur n’est pas celui de tout le monde, mais… »

Sakurai Nanako sensei propose de découvrir la nouvelle vie de Yanai qui a intégré le clan Takamoto. Elle développe un peu plus le passé de Maki, permettant de comprendre son comportement possessif. Comme dans le tome précédent, elle aborde la question de la confiance dans le couple et le doute. En effet, Makoto a encore du mal à partager ses sentiments avec son partenaire. L’introduction de Shirazawa Meguru, le fils du clan Hitotose, amène quelques tensions et permet de découvrir un peu les conflits de succession dans les clans mafieux. D’ailleurs, l’étudiant sans gêne, cache sa personnalité derrière ses lunettes et apporte une touche d’humour. L’auteure met en évidence deux mondes distincts dans le milieu mafieux, exposés différemment à la violence. Elle s’intéresse donc à la notion de famille étendue ainsi qu’au sentiment de solitude qui en découle selon l’implication dans le clan.

La mangaka a un trait épuré légèrement anguleux et qui joue beaucoup sur les pleins et déliés. Elle le simplifie dans les passages humoristiques. Maki a des oreilles plutôt pointues. Les décors apparaissent sur les plans larges. Par ailleurs, les trames sont variées tandis que les trames d’ambiance appuient les émotions. La mise en page est dynamique. Sakurai sensei ne censure pas les scènes érotiques. Toutefois, elle cache parfois les parties intimes en jouant sur les angles de vue. Elle offre d’ailleurs une scène par chapitre.

En résumé

Depuis maintenant deux mois, Yanai Makoto travaille comme secrétaire du chef du clan Takamoto. Il apprécie également sa vie amoureuse avec son petit ami yakuza, Maki Ryôhei. Un jour, il croise par hasard les filles de son patron, Suwa, qui tombent alors sous son charme et devient donc leur babysitter. Comme il doit les accompagner avec leur mère Yuri à Kyoto, Maki, inquiet, le harcèle au téléphone et finit même par se disputer avec lui. En effet, le yakuza est très collant au point d’en devenir parfois lourd car il n’arrive pas à lui faire confiance. Mais le soir, Mako regrette déjà ses paroles…

En conclusion

Ce tome était-il nécessaire? C’est un plaisir de découvrir la suite des aventures du couple. Sakurai sensei développe ainsi un peu plus la personnalité des personnages. En introduisant un clan rival, elle élargit même l’exploitation d’un thème intéressant. Toutefois, elle le fait encore avec légèreté. Je trouve donc cela un peu dommage. Une lecture sexy, mignonne et divertissante dans la continuité du tome précédent.

Copyright © 2024