A tes côtés… 2 – Yukue Moegi

a tes cotes 2 yukue moegi
YUKUE Moegi ゆくえ萌葱
ISBN: 9782382760581
Hana, 2021
ISBN:‎ 9784796413992 (JP)
Kaiohsha, 2020 (JP)
Titre original: 白刃と黒牡丹2
Manga
Ero-mètre: hot
Recommandation: beaucoup

Est-ce de la pitié ou de l’amour?

Yukue Moegi sensei s’intéresse aux sentiments de Kuroi. Elle dévoile également l’origine de sa cicatrice, introduisant le futur lieutenant du clan Benio, Akabane Tokiya. Ce dernier vient perturber l’équilibre fraichement atteint du couple. En effet, ce chien fou aime relever les défis et répond aux provocations. Pour lui, l’amour devient surtout un simple jeu. Par ailleurs, Handa continue à apporter une touche humoristique. L’auteure s’intéresse à la différence entre simple voyou et yakuza. Elle montre aussi l’écart qui existe entre les jeunes recrues et les anciens, ainsi que la formation qui se fait par transmission. Par exemple, Akabane s’intéresse aux nouvelles technologies pour développer son business mais a du mal à trouver des soutiens dans le clan. La gentillesse de Kuroi entraîne des doutes, Shirakaba ayant clairement conscience que son amour obsessionnel l’a fait céder. Pourtant, le yakuza admet enfin ses sentiments et prend donc des initiatives.

La mangaka a un trait épuré et anguleux. Elle dédouble parfois les contours, donnant un peu de volume. Malgré un trait déjà sommaire, elle le simplifie encore plus dans les passages humoristiques, exagérant les expressions. Les corps musclés siéent parfaitement aux tatouages. Par ailleurs, le travail particulier des yeux, avec un point pour les pupilles, reste tout de même très expressif. Les décors s’estompent dès que les cadrages se resserrent, jusqu’à être réduits à l’essentiel. Les trames, équilibrées, ont une dominante claire. La mise en page dynamique joue beaucoup sur les angles de vue variés. Dans les scènes érotiques, Yukue sensei censure à peine les parties intimes en les détaillant peu et en usant de traits discontinus. Elle n’hésite pas à représenter Akabane en wanko. Comme dans le tome précédent, il y a un jeu pour retrouver Busamen. Les réponses se trouvent sous la jaquette, accompagnées de la postface.

En résumé

Kuroi Kengô réveille Shirakaba Tôma qui faisait un cauchemar. Sous la douche, l’avocat déborde de joie car ses sentiments sont enfin réciproques. Mais sa joie disparaît immédiatement pour laisser place à la peur de devenir trop étouffant. Même s’il manque d’endurance, il craque tellement pour le yakuza qu’il se relance dans une partie de jambes en l’air avec son amant. Toutefois, Kuroi essaie de connaître ce qui a perturbé son ami dans le cauchemar…

En conclusion

Je fond complètement pour ce couple. J’apprécie beaucoup le changement de Kuroi qui, une fois ses sentiments acceptés, fonce avec droiture et loyauté. La dynamique du couple prend le dessus sur l’histoire. L’auteure arrive clairement à transmettre leurs émotions. Du bonheur à lire tout simplement.

I recollect love 2 – Yukue Moegi

I recollect love 2 yukue moegi
YUKUE Moegi
ISBN: 9782368776100
Boy’s love IDP, 2018
ISBN: 9784796409995 (JP)
Kaiohsha, 2017 (JP)
Manga
Ero-mètre: hot
Recommandation: beaucoup

Quand la fierté empêche de déclarer ses sentiments.

Malgré une déclaration d’amour enfin réciproque dans le premier tome, Yukue Moegi sensei continue à développer les chamailleries entre Toranosuke et Tetsuya. En effet, elle donne un côté un peu tsundere à Tora qui se montre trop fier pour se laisser aller à ses sentiments. De même, il a peur de se dévoiler tel qu’il est à son amant. Ainsi, les deux héros continuent à enchaîner maladresse et embarras, évitant de discuter de leurs difficultés, désirs ou appréhensions. Ces petits quiproquos deviennent amusants. En introduisant Mayu, une jeune fille au caractère pétillant et passionné, l’auteure va secouer un peu le couple. En effet, la franchise et la spontanéité de la motarde inspirent les deux amants qui communiqueront par la suite avec plus de franchise. La place sur la moto prend un sens presque symbolique.

La mangaka a un trait épuré qui se dédouble dans les contours, leur conférant une certaine épaisseur. Elle dessine des personnages masculins, n’hésitant pas à présenter les jambes poilues de Tetsu. Sa virilité contraste avec Tora qui rougit constamment. Les décors permettent surtout de situer les actions. De même, les trames sont plutôt dans des tons légers, renforçant l’aspect clair des pages. En plus, les trames d’ambiance apparaissent avec parcimonie. Beaucoup de sorties de cadre dynamisent la mise en page. Yukue sensei censure les scènes érotiques en évitant de montrer trop de détails en jouant sur les cadrages. Elle débute ses chapitres par une illustration du quotidien. Par ailleurs, elle dessine de belles illustrations aux couleurs aussi tendres que la romance.

En résumé

Toranosuke et Mori Tetsuya sortent enfin ensemble. Pourtant Tora a encore du mal à s’habituer à la situation et ne se laisse pas facilement câliner. Son amant essuie même des coups à chaque abus trop intime. Les anciens membres du groupe de bikers, Tomoki et Makio, veillent sur le couple qui se chamaillent comme par le passé et encouragent Tetsu à reconquérir celui qu’il aime depuis 10 ans…

En conclusion

Une histoire tendre et mignonne avec un couple qui se chamaille pour des broutilles, la gêne et la honte les empêchant d’être naturel. J’adore la conclusion et j’apprécie vraiment que l’auteure ait pris son temps pour développer son scénario.

I recollect love 1 – Yukue Moegi

I recollect love 1 yukue moegi
YUKUE Moegi ゆくえ萌葱
ISBN: 9782368774892
Boy’s love IDP, 2016
ISBN: 9784796407847 (JP)
Kaiohsha, 2015 (JP)
Manga
Ero-mètre: juste ce qu'il faut
Recommandation: beaucoup

Entre excitation des courses de motos et premiers émois amoureux, difficile de distinguer ses sentiments.

Dans ce spin-off de Glare at you because I love you, Yukue Moegi sensei narre la romance chaotique de Toranosuke, le frère aîné de Ryônosuke. Elle s’intéresse au développement du sentiment amoureux entre Tetsuya et Tora, à la pression du groupe et aux compromis qu’ils trouvent pour rester ensemble. Ainsi, même si leurs sentiments sont réciproques, les deux hommes ont des difficultés à les gérer et à en discuter. En plus, diverses émotions ajoutent du trouble dans leur appréhension comme la possessivité ou la jalousie contenues. La peur de briser une amitié et de détruire un gang prime sur leur amour. L’auteure décrit avec délicatesse la confusion dans laquelle se trouve Toranosuke. Elle met en avant le manque de communication entre les deux amis. Même si Tetsu semble forcer leur relation physique, Tora a clairement conscience de se laisser faire.

La mangaka a un trait épuré dédoublé, donnant une certaine épaisseur. Elle utilise quelques trames d’ambiance. Les décors sont plutôt précis. De même, la mise en page est dynamique grâce à beaucoup d’absence de cadre et des angles de vue variés. En plus, Yukue sensei intègre bien les flash-back. Elle censure les scènes érotiques par des caches blancs sur les parties génitales. D’ailleurs, elle joue sur les cadrages pour éviter de montrer trop de détails.

En résumé

Toranosuke travaille dans le salon de coiffure Flower avec Mori Tetsuya. Ils se sont rencontrés il y a déjà 10 ans. A l’époque, Tora s’ennuyait au lycée et, en croisant le groupe de motards mené par Tetsu, il a été immédiatement subjugué par leur classe. Il a alors tout fait pour monter un jour avec lui à l’arrière de sa moto. Mais comme il ne faisait pas parti du gang, il a également attiré l’animosité de pas mal de membres, en particulier les filles. Néanmoins, maintenant, Tetsuya souhaiterait régler un problème resté en suspens entre eux depuis cette époque…

En conclusion

L’auteure promène le lecteur entre passé et présent, mettant en avant la constance des sentiments de ses personnages. Elle arrive comme toujours à nous séduire avec des histoires réalistes, simples mais tendres. Aussi, je suis heureuse de découvrir l’histoire du frère aîné qui était si protecteur avec son petit frère. De faux voyous au grand cœur qui ne laissent pas indifférents!

A tes côtés… 1 – Yukue Moegi

a tes cotes 1 yukue moegi
YUKUE Moegi ゆくえ萌葱
ISBN: 9782368777510
Boy’s love IDP, 2020
ISBN: 9784796413213 (JP)
Kaiohsha, 2019 (JP)
Titre original: 白刃と黒牡丹1
Manga
Ero-mètre: juste ce qu'il faut
Recommandation: beaucoup

L’amour obsessionnel d’un ami d’enfance qui ébranle même un yakuza.

Yukue Moegi sensei propose une romance adulte entre deux amis d’enfance. Elle met parfaitement en scène l’amour obsessionnel de Shirakaba qui se comporte comme un vrai stalker. Elle alterne la narration entre ce dernier et Kuroi, partageant leurs réflexions. Ainsi, Kengô semble bien gentil et protecteur pour un yakuza, même s’il sait se montrer menaçant quand cela est nécessaire. Tôma a une personnalité complexe : tenace, têtu, calculateur, patient mais surtout avide. Ainsi sa détermination paraît presque effrayante. L’auteure dévoile peu à peu la relation particulière qu’entretiennent ses deux héros depuis leur enfance. Elle dépeint avec finesse le rapport de force qui se joue entre eux. Le consentement n’est donc pas clair, le yakuza finissant toujours par se laisser faire face à l’insistance de son partenaire. Le subordonné Handa apporte une touche d’humour avec ses maladresses et sa naïveté.

La mangaka a un trait épuré avec toutefois des contours plutôt épais mettant en relief les personnages. Elle simplifie les expressions dans les passages humoristiques. Elle varie également les morphologies des personnages et marque bien la différence d’âge. Les trames d’ambiance, très discrètes, s’intègrent dans les fonds. Les décors sont soignés. Par ailleurs, l’agencement des cases et les angles de vue dynamisent la mise en page. Yukue sensei dessine des scènes érotiques sensuelles et viriles tout en évitant d’esquisser les détails des parties génitales. Cependant, cela reste assez explicite.

En résumé

A 37 ans, Kuroi Kengô est déjà premier lieutenant du clan Kuroguro. Son ami d’enfance, Shirakaba Tôma (37 ans), devenu avocat, lui déclare son amour à chaque instant. Mais le yakuza rejette toujours ses avances, voulant le préserver de son sombre milieu. Bienveillant envers ses subordonnés, il les invite un jour au restaurant chinois qu’il fréquentait durant son enfance. Au retour, il croise alors Shirakaba qui lui annonce être devenu conseiller juridique pour son clan.

En conclusion

Même si ce tome n’a pas été classé parmi les meilleurs mangas profonds au Chill Chill BL award 2020, l’amour obsessionnel de Shirakaba et l’amour pur de Kuroi ont touché les lecteurs. Avez-vous eu envie, vous aussi, d’encourager l’avocat dans sa conquête amoureuse? Sa planification pour devenir un soutien pour celui qu’il aime est presque incroyable. J’adore le style narratif de l’auteure. Et encore plus quand elle dessine des personnages mûrs. Je suis donc complètement conquise par cette romance. En début de tome, la mangaka propose de rechercher Busamen, le chat de Glare at you, because I love you dans les pages. Mais j’en ai trouvé seulement trois sur six.

Glare at you, because I love you 2 – Yukue Moegi

glare at you because I love you 2 yukue moegi
YUKUE Moegi ゆくえ萌葱
ISBN: 9782368772638
Boy’s love IDP, 2015
ISBN: 9784796406376 (JP)
Kaiohsha, 2014 (JP)
Manga
Ero-mètre: soft
Recommandation: beaucoup

Deux voyous uke à la merci de leurs petits amis respectifs manipulateurs.

Yukue Moegi sensei continue à développer l’histoire d’amour entre Shima et Ryûnosuke en les confrontant à divers obstacles. Un autre couple apparaît, avec un seme un peu sadique: Akira et Reiji. Comparé au premier tome, l’humour se fait discret. Par ailleurs, la maîtrise de la narration rend la lecture agréable. L’auteure approfondit ses personnages et leur environnement. Elle met surtout en avant les moments tendres et de partage du couple qui communique et se découvre, présentant un peu plus l’intimité des héros. D’ailleurs, Shima mûrit, essayant de concilier ses nouvelles activités et sa relation. Leurs amis sont également plus présents et donnent des conseils. En revanche, le consentement n’est pas clair dans la relation entre Reiji et Akira, ce dernier abusant de la naïveté de l’uke. En plus, le frère jumeau d’Osamu cède complètement à sa jalousie.

La mangaka a un graphisme simple mettant en avant les lignes déliées de la plume. Elle dessine des visages assez réalistes avec des yeux fins. Le trait épuré est anguleux. Même dans les passages humoristiques, les déformations restent discrètes, conservant l’esprit réaliste de la scène. Les trames servent principalement à colorer et ombrer. Les décors se remarquent lors des grands angles, situant surtout l’action. Toutefois, l’utilisation des aplats donne des pages à dominance blanche. Dans les scènes érotiques, le choix des cadrages et des angles de vue permet d’éviter la censure, même si quelques points blancs cachent les parties génitales. D’ailleurs, Yukue sensei privilégie les sentiments durant les préliminaires. En début de tome, elle présente succinctement les personnages.

En résumé

Glare at you, because I love you / Ryû-san, montre-moi: Shima se rend dans le salon de coiffure où travaille Kajimoto Toranosuke pour discuter de la relation qu’il entretient avec son petit frère Ryônosuke. Il ne cède pas aux menaces de l’aîné et apprend même quelques secrets sur son petit ami. En effet, ce dernier n’a été au salon qu’une seule fois, de peur de faire fuir la clientèle. Alors Shima le convainc d’y retourner…
Comment prendre conscience de ses sentiments: Depuis que Shima et Ryûnosuke sortent ensemble, Reiji se sent abandonné. Il passe son temps à pleurnicher auprès de son ami d’enfance, Akira. Mais ce dernier qui cache ses sentiments profonds pour son ami, regrette de ne plus être l’objet de son admiration.

En conclusion

Quel plaisir de retrouver le regard de tueur de Ryûnosuke quand il est gêné! J’adore ce couple un peu mièvre mais attachant. L’auteure arrive vraiment à dépeindre les sentiments et l’évolution d’une relation. Je pourrais même me passer des quelques ébats tellement je suis subjuguée!

Glare at you, because I love you 1 – Yukue Moegi

glare at you because I love you 1 yukue moegi
YUKUE Moegi ゆくえ萌葱
ISBN: 9782368771419
Boy’s love IDP, 2014
ISBN: 9784796404440 (JP)
Kaiohsha, 2013 (JP)
Manga
Ero-mètre: juste ce qu'il faut
Recommandation: un peu

Ne jamais juger sur les apparences.

Yukue Moegi sensei développe une romance mettant en avant le jugement sur l’apparence et les différences de goût. Ainsi, Shima trouve un certain charme à certains visages jugés disgracieux. Par exemple, il s’attache au chat Busamen. De part le passé de son frère aîné délinquant Kajimoto Toranosuke (25 ans), Ryûnosuke est considéré comme un voyou, impliqué souvent dans des bagarres à cause de son regard de tueur et sa manie à répondre aux provocations. Pourtant, il dégage en réalité beaucoup de douceur, étant attentionné avec sa famille et ses amis. Heta Reiji apporte une touche humoristique avec son admiration pour Ryûnosuke. L’auteure s’amuse à jouer sur les contrastes. Elle développe doucement l’attirance entre ses deux héros qui apprennent à se connaître peu à peu. Elle aborde encore le regard acéré dans une histoire bonus narrant une romance entre un ancien voyou et un gosse de riche devenu délinquant par admiration.

La mangaka a un trait épuré mais les contours jouent sur les épaisseurs. Elle les simplifie dans les passages humoristiques. Les trames et les décors sont équilibrés. D’ailleurs, les trames d’ambiance sont discrètes. La mise en page paraît plutôt classique, pourtant les angles de vue, les ellipses et les cadrages la dynamisent. Les scènes érotiques évitent de montrer les détails. Yukue sensei offre des préliminaires peu romantiques mais elles correspondent au caractère direct des personnages. Elle met en avant le consentement, même si les demandes sont parfois insistantes, sauf dans « The dragon of memories ». Les illustrations en début de chapitre résument ce qui s’y passe.

En résumé

Glare at you, beacause I love you / After glaring: Shima (en première), membre du conseil des élèves, a remarqué que Kajimoto Ryûnosuke (en terminale) le fusille du regard. Mais alors qu’il est invité chez Eigo, le président du conseil des élèves, pour voir les chatons de Busako, il découvre que le prétendument voyou est un ami d’enfance d’Ayame, la petite soeur d’Eigo. A force de l’observer, il remarque sa gentillesse et son discret sourire. Il comprend alors que son aspect un peu sévère n’a rien à voir avec son caractère. Le trouvant mignon, il ne peut s’empêcher de toucher sa ride entre ses sourcils froncés. Mais Ryûnosuke lui demande froidement de ne pas le toucher.
The dragon of memories: Kisaki Eiko saute les cours pour fumer ou draguer les filles. Mais le nouveau gardien de l’école remplaçant Kawada hospitalisé, Nishida Tetsurô, a reçu la mission de s’occuper des délinquants. Il lui confisque donc ses cigarettes et lui en donne en chocolat à la place. Néanmoins, le lycéen a la vague impression de déjà le connaître.

En conclusion

Malgré un thème assez classique avec une romance entre bon élève et yankee, ce récit met en scène un couple original et touchant. D’ailleurs, l’auteure préfère développer l’évolution des sentiments de ses personnages. J’apprécie la relation entre les deux héros, dans l’observation, la découverte et la discussion. En revanche, l’histoire bonus est assez anecdotique, d’autant plus que le consentement y est inexistant.

Nouveau départ – Yukue Moegi

nouveau depart yukue moegi
YUKUE Moegi ゆくえ萌葱
ISBN: 9782368775905
Boy’s love IDP, 2018
ISBN: 9784537134582 (JP)
Nihon bungeisha, 2016 (JP)
Titre original: 男やもめも花は咲く
Manga
Ero-mètre: pudique
Recommandation: beaucoup

Un père de famille divorcé, quadragénaire, prend un nouveau départ pour trouver le bonheur.

Yukue Moegi sensei offre une romance douce entre un étudiant et un quadragénaire divorcé qui redécouvre l’amour. Elle marque beaucoup la différence d’âge avec, par exemple, Uematsu qui découvre les fonctionnalités de son smartphone grâce aux jeunes l’entourant. En plus, le comportement irrespectueux avec son supérieur du subordonné Shigenori creuse encore plus cet écart. La narration donne principalement le point de vue du salaryman. L’auteure montre avec pudeur la relation franche qui se construit entre les deux hommes apprenant à se connaître. De même, elle aborde la vision d’un quadragénaire sur l’amour, l’homosexualité et les changements de la société. Elle s’intéresse particulièrement au développement des sentiments d’Uematsu, à ses petits changements de comportement. En effet, bourreau de travail, il s’était replié sur lui-même après son divorce. Sa maturité lui permet d’analyser et de comprendre rapidement les émotions d’Asahikawa. D’ailleurs, son calme constant déstabilise l’étudiant amoureux.

La mangaka a un trait épuré dédoublé, qui conserve un aspect croquis. Elle rend tout de même l’âge avec quelques rides. Elle utilise les trames avec parcimonie, ainsi que quelques trames d’ambiance. En plus, les décors sont parfois succincts et servent surtout à situer l’action. Par ailleurs, les illustrations de début de chapitre sont intégrées au déroulement du récit. Même si Yukue sensei n’a pas développé de scènes érotiques, elle suggère les positions des deux hommes à travers les fantasmes d’Asahikawa.

En résumé

Uematsu, salaryman, la quarantaine et divorcé, est au bord du rouleau avec ses subordonnés incompétents. Cependant, il aime converser avec Asahikawa, un étudiant qui travaille à temps partiel dans un restaurant où il se rend régulièrement. Il apprécie beaucoup sa compagnie apaisante après ses longues et dures journées de travail. Mais un soir, le jeune homme, qui souhaite également le connaître, l’invite à sortir avec lui…

En conclusion

Ce one-shot a obtenu la dix-septième place du meilleur débutant au Chill Chill BL award 2017. L’auteure reste principalement dans le cheminement du nouveau sentiment amoureux, avec ses questionnements et ses acceptations. Ce couple honnête et franc qui discute est touchant et réaliste. Je trouve rafraichissant et intéressant de voir un quadragénaire ressentir à nouveau les premiers émois amoureux.