Rêve de coucou 2 – Tamekou

reve de coucou 2 tamekou
Tamekou ためこう
ISBN: 9782368776261
Boy’s love IDP, 2018
ISBN: 9784396784300 (JP)
Shodensha, 2017 (JP)
Manga
Ero-mètre: hard
Recommandation: absolument

Une quête de la vérité pour comprendre l’Amour.

Tamekou sensei crée la surprise dès le premier chapitre et jusqu’à la fin. Elle dévoile peu à peu les secrets entourant Seno et Hakushima ainsi que leur passé. Elle alterne la narration entre les trois héros. Ainsi, le récit prend la tournure d’une quête vers la vérité. Natsuka se confronte à ses illusions et ses désirs et réalise que son comportement, guidé par son obsession pour son ami qu’il idéalisait, pouvait être blessant envers Seno. L’auteure interroge encore sur les liens et le sentiment amoureux, mais également sur la solitude, le besoin d’affection, le déni de l’évidence. Elle met en avant la psychologie complexe de ses héros, en particulier le caractère effacé de Seno qui sombre dans le désespoir en se reniant lui-même, assoiffé d’un tout petit peu d’amour. La relation entre les trois amis de milieux sociaux différents évolue brusquement vers un destin commun.

La mangaka travaille particulièrement les expressions de ses personnages. Elle simplifie ses traits dans les passages humoristiques. Par exemple, Seno est vraiment trop chou avec les yeux tous ronds. Les flash-back s’identifient facilement. Les trames très variées laissent peu de place aux trames d’ambiance. Les décors également sont présents dès que le cadrage s’élargit un peu. La mise en page est dynamique. Tamekou sensei ne censure pas les scènes érotiques. Elle dessine une magnifique couverture qui répond à celle du tome 1.

En résumé

Cela fait deux mois que Natsuka et Hakushima, dans le corps de Seno, vivent ensemble. Depuis qu’ils se sont avoués leurs sentiments, ils n’arrêtent pas de coucher ensemble. Mais Natsuka reçoit un appel de la mère de Hakushima annonçant son réveil. Il fonce donc à l’hôpital et trouve son ami confus. De retour à la maison, il propose alors à son partenaire de rencontrer son vrai corps. Énervé, ce dernier se demande s’il ne remet pas encore en doute ses sentiments. Mais…

En conclusion

Même si la série ne s’est pas classée au Chill Chill BL award 2018, les lecteurs citent ce tome parmi les meilleurs mangas originaux. Difficile de résumer et présenter ce tome sans spoiler. Je remercie Boy’s love IDP d’avoir sorti les deux tomes en même temps comme au Japon car patienter aurait été une véritable torture. J’adore Seno qui déborde de beaucoup d’amour mais n’en reçoit pas. Il conserve un petit côté innocent malgré sa vie tumultueuse. En plus, les relations consenties sont tendres. Un must read!

Rêve de coucou 1 – Tamekou

reve de coucou 1 tamekou
Tamekou ためこう
ISBN: 9782368776254
Boy’s love IDP, 2018
ISBN: 9784396784294 (JP)
Shodensha, 2017 (JP)
Manga
Ero-mètre: hard
Recommandation: beaucoup

« Mon corps n’est rien d’autre qu’un réceptacle pour mon esprit. »

Tamekou sensei nous plonge dans une histoire complexe, pleine de suspense. Elle joue sur le doute jusqu’à la fin. Ainsi, l’incrédulité de Natsuka sur le changement de corps entre Hakushima et Seno perdure. La rationalité de l’étudiant homosexuel est constamment mise à l’épreuve. Au fil des chapitres, le lecteur remarque que les deux meilleurs amis ne se connaissent pas tant que cela alors qu’ils sont proches. En parallèle, l’auteure dévoile le contexte familial particulier de Shôgo, permettant de mieux comprendre son caractère renfermé et fuyant. Elle interroge sur les relations humaines et l’amitié. Elle invite le lecteur à réfléchir au sentiment amoureux. Qu’aimons-nous chez une personne: son physique ou son esprit? L’aimerions-nous de la même manière si il changeait de personnalité ou de physique? En se révélant à ce Hiro dans le corps de Yûji, Natsuka montre une facette différente de lui-même, espérant réaliser enfin son désir.

La mangaka a un trait épuré, léché mais légèrement anguleux. Elle porte attention aux regards et petits gestes. Elle varie beaucoup les trames et utilise donc avec parcimonie les trames d’ambiance pour ne pas surcharger. Comme les flash-back s’identifient immédiatement, cela facilite la lecture. D’ailleurs la mise en page est très dynamique, avec des angles de vue parfois originaux. Tamekou sensei ne censure pas les scènes érotiques mais ne sombre pas dans le voyeurisme pour autant.

En résumé

Natsuka Shôgo est amoureux de son ami Hakushima Hiro depuis le lycée. Mais de peur de briser leur amitié, il ne lui a jamais avoué son homosexualité ni ses sentiments. Il fréquente un sex friend, Seno Yûji, avec qui il se montre assez froid. Un soir, alors qu’il était avec lui, il reçoit un appel de Hakushima lui annonçant avoir besoin de parler. Il plante alors Seno pour rejoindre son ami. Toutefois, Hiro commence à critiquer son manque d’assiduité à l’université et ils finissent par se disputer. Natsuka appelle alors Yûji mais en chemin, ce dernier a un accident avec Hakushima. Tous deux finissent donc dans le coma à l’hôpital. Quand Seno se réveille, il semble perdu et dit s’appeler Hakushima…

En conclusion

Beaucoup de questions, de doutes, durant la lecture de ce récit merveilleux. L’auteure arrive à rendre tous ses personnages attachants, crédibles tout en amenant le lecteur à réfléchir profondément sur le sentiment amoureux. Impossible de rester indifférent! L’apprécierez-vous autant que moi?

You’re my sex star 2 – Tamekou

youre my sex star 2 tamekou
Tamekou ためこう
ISBN: 9782368777091
Boy’s love IDP, 2020
ISBN: 9784396784782 (JP)
Shodensha, 2019 (JP)
Manga
Ero-mètre: hard
Recommandation: beaucoup

La cohabitation avec une star du porno n’est pas de tout repos.

Après trois chapitres, Tamekou sensei continue les aventures d’Ibuki et Yûki. Elle s’intéresse particulièrement à l’évolution de leur relation qui se veut égalitaire, même si leurs ébats donnent à voir une position de dominant et dominé. Elle approfondit également la psychologie de ses deux héros. Le couple progresse au fil des discussions. Par exemple, Ibuki complexe sur la différence d’âge et son manque d’expérience. Chihiro, quant à lui, a du mal à maîtriser sa jalousie. En introduisant Usa, un acteur rival, l’auteure permet à Ibuki de prendre conscience de sa passivité. De même, elle présente l’image péjorative de la pornographie à travers le regard de Kurosaki, le kôhai d’Ibuki au club universitaire de base-ball. Par ailleurs, elle interroge sur l’égalité dans un couple, la confiance, les fantasmes, les moments intimes sans sexe. Les deux héros ont un regard neutre, sans préjugés sur la pornographie mais tout de même réaliste.

La mangaka a un trait épuré mais ferme. Elle simplifie ses traits pour les passages humoristiques. Par ailleurs, elle arrive à transmettre les émotions de ses protagonistes juste avec l’expression de leur visage. De même, les trames participent à la narration en appuyant les sentiments et alternent avec les décors assez détaillés. Les angles de vue sont toujours aussi recherchés, en particulier dans les passages érotiques. L’utilisation des trames est équilibrée. La mise en page dynamique rythme la lecture. Les scènes érotiques à peine censurées jouent sur l’absence de quelques traits. Tamekou sensei arrive à respecter le quota d’une scènes érotiques par chapitre tout en les intégrant avec naturel.

En résumé

Se fréquentant depuis trois mois, Ibuki Hikaru (26 ans) s’est installé chez Yûki Chihiro (21 ans). Mais depuis, à chaque fois qu’il doit rédiger des articles, il se laisse séduire par son petit ami et passe donc des nuits de folie. Menacé par son patron, il demande alors à s’abstenir de rapports charnels jusqu’à la fin de son article. A sa surprise, l’acteur accepte facilement et semble bien supporter le manque comparé à lui. Le journaliste se met alors à douter de leur relation…

En conclusion

Ce tome a obtenu la dix-neuvième place du meilleur manga érotique au Chill Chill BL award 2020. J’adore Ibuki: il prend tout avec sérieux, même l’amour. Sa vision pure, sans préjugés, est tellement motivante, aussi bien dans le rapport amoureux, sexuel que dans son métier ou celui de son petit ami. L’uke n’est plus une « étoile de mer » qui attend mais qui revendique la position « passive » durant les ébats. L’auteure arrive à nous divertir et nous amuser tout en nous faisant réfléchir. Son approche du Boys’love s’affranchit un peu des poncifs avec un couple ouvert et consentant prônant l’égalité dans leurs rapports.

You’re my sex star 1 – Tamekou

youre my sex star 1 tamekou
Tamekou ためこう
ISBN: 9782368775530
Boy’s love IDP, 2017
ISBN: 9784396783938 (JP)
Shodensha, 2016 (JP)
Manga
Ero-mètre: hot
Recommandation: un peu

L’étincelle du premier sentiment amoureux dans diverses situations.

Dans ce recueil, Tamekou sensei développe diverses histoires, dont certaines font à peine trois pages, sur le thème du sentiment amoureux naissant. Ainsi, elle s’appuie sur les informations graphiques et les petites phrases pour transmettre l’instant où le personnage tombe amoureux. Le premier récit, plus long, donne son titre au manga et confronte des personnalités un peu excessives: Ibuki est tellement consciencieux qu’il en devient comique. De même, Chihiro distingue parfaitement son travail et sa vie privée. L’univers pornographique est tout de même abordé légèrement. « Loose socks boy » joue sur le fantasme des chaussettes tombantes, suivi d’une fiche explicative. Dans le chapitre suivant, l’auteure s’intéresse au jugement sur l’apparence et le rejet de l’attirance. De même, dans « Sexy call boy », elle réussit à installer une romance explicite grâce à quelques cases conclusives.

La mangaka a un trait épuré. Elle dessine des corps finement musclés, des visages variés, des regards très expressifs. Elle utilise également des angles de vue variés et parfois originaux. Ainsi, son dessin dégage beaucoup de sensualité, même sur de petits gestes. D’ailleurs, les détails ont souvent leur importance. Même les illustrations en début de chapitre mettent en valeur l’esthétique des personnages. Les trames d’ambiance alternent avec les décors. La mise en page dynamique rythme la lecture. Tamekou sensei détourne la censure des scènes érotiques en jouant sur la transparence des traits des parties génitales, les rendant très clairs. En outre, elle utilise les cadrages pour en montrer le moins.

En résumé

You’re my sex star / Bonus: Ibuki Hikaru, journaliste pour un magazine érotique, doit interviewer Yûki Chihiro, la star porno actuellement en vogue. Quand il apprend que le bel homme est sur le point de tourner avec des poulets, il libère les volatiles. Mais ayant compromis le tournage, l’acteur lui propose alors de les remplacer.
Cryptic white: Nachi cache toujours son visage derrière un masque. Curieux, Sasa le suit donc pour découvrir son secret.
A tes côtés: Miyano Tomoki et Endô Osamu sont amis d’enfance. Osamu est secrètement amoureux de son ami mais ce dernier lui demande de l’aider à sortir avec la belle Shimizu.
Loose socks boy: Un matin, Katsuragi Mitsuru découvre que son ami, Sôma Kei, aime porter des loose socks pour réchauffer ses pieds.
Lipstick boy: Misaki est subjugué par les lèvres rouges de Fujio. Quand il trouve un rouge à lèvres à côté de la table de ce dernier, il le lui donne, persuadé que son camarade aime se pomponner comme une fille.
Sexy call boy: Depuis trois mois, Itô fait appel à un call boy, Haru. Tombé amoureux, il demande donc à en apprendre plus sur lui.
Lockup boy: Tout en parlant à ses peluches, Takuto obéit à son maître qui le retient prisonnier.
Pretty bunny boy: Pour négocier, Inamori a été emmené par son client dans un club de luxe où les serveurs sont en bunny boy. Mais il a du mal à comprendre le charme de ce genre d’endroit.

En conclusion

Le lecteur peut être d’abord déstabilisé par le format très court de certaines histoires. D’autant plus qu’il y a très peu de scènes érotiques. En effet, l’auteure semble combler son récit principal par diverses histoires à thèmes. Mais la qualité de son dessin et la maîtrise de son scénario permettent pourtant de deviner immédiatement le petit instant où l’étincelle de l’amour naît, grâce à un regard, un sourire, un sursaut, un objet. J’adore particulièrement le couple de Yûki et Ibuki. Leur relation s’épanouit dans le consentement et la tendresse. J’ai découvert Tamekou sensei d’abord dans le Be boy gold avec Lala no kekkon et j’ai été immédiatement charmée par son style narratif et graphique. En quelques cases, elle arrive à exprimer les sentiments de ses personnages. Et ce premier tome de You’re my sex star conforte totalement ma première impression.