You’re my sex star 1 – Tamekou

youre my sex star 1 tamekou
Tamekou ためこう
ISBN: 9782368775530
Boy’s love IDP, 2017
ISBN: 9784396783938 (JP)
Shodensha, 2016 (JP)
Manga
Ero-mètre: hot
Recommandation: un peu

L’étincelle du premier sentiment amoureux dans diverses situations.

Dans ce recueil, Tamekou sensei développe diverses histoires, dont certaines font à peine trois pages, sur le thème du sentiment amoureux naissant. Ainsi, elle s’appuie sur les informations graphiques et les petites phrases pour transmettre l’instant où le personnage tombe amoureux. Le premier récit, plus long, donne son titre au manga et confronte des personnalités un peu excessives: Ibuki est tellement consciencieux qu’il en devient comique. De même, Chihiro distingue parfaitement son travail et sa vie privée. L’univers pornographique est tout de même abordé légèrement. « Loose socks boy » joue sur le fantasme des chaussettes tombantes, suivi d’une fiche explicative. Dans le chapitre suivant, l’auteure s’intéresse au jugement sur l’apparence et le rejet de l’attirance. De même, dans « Sexy call boy », elle réussit à installer une romance explicite grâce à quelques cases conclusives.

La mangaka a un trait épuré. Elle dessine des corps finement musclés, des visages variés, des regards très expressifs. Elle utilise également des angles de vue variés et parfois originaux. Ainsi, son dessin dégage beaucoup de sensualité, même sur de petits gestes. D’ailleurs, les détails ont souvent leur importance. Même les illustrations en début de chapitre mettent en valeur l’esthétique des personnages. Les trames d’ambiance alternent avec les décors. La mise en page dynamique rythme la lecture. Tamekou sensei détourne la censure des scènes érotiques en jouant sur la transparence des traits des parties génitales, les rendant très clairs. En outre, elle utilise les cadrages pour en montrer le moins.

En résumé

You’re my sex star / Bonus: Ibuki Hikaru, journaliste pour un magazine érotique, doit interviewer Yûki Chihiro, la star porno actuellement en vogue. Quand il apprend que le bel homme est sur le point de tourner avec des poulets, il libère les volatiles. Mais ayant compromis le tournage, l’acteur lui propose alors de les remplacer.
Cryptic white: Nachi cache toujours son visage derrière un masque. Curieux, Sasa le suit donc pour découvrir son secret.
A tes côtés: Miyano Tomoki et Endô Osamu sont amis d’enfance. Osamu est secrètement amoureux de son ami mais ce dernier lui demande de l’aider à sortir avec la belle Shimizu.
Loose socks boy: Un matin, Katsuragi Mitsuru découvre que son ami, Sôma Kei, aime porter des loose socks pour réchauffer ses pieds.
Lipstick boy: Misaki est subjugué par les lèvres rouges de Fujio. Quand il trouve un rouge à lèvres à côté de la table de ce dernier, il le lui donne, persuadé que son camarade aime se pomponner comme une fille.
Sexy call boy: Depuis trois mois, Itô fait appel à un call boy, Haru. Tombé amoureux, il demande donc à en apprendre plus sur lui.
Lockup boy: Tout en parlant à ses peluches, Takuto obéit à son maître qui le retient prisonnier.
Pretty bunny boy: Pour négocier, Inamori a été emmené par son client dans un club de luxe où les serveurs sont en bunny boy. Mais il a du mal à comprendre le charme de ce genre d’endroit.

En conclusion

Le lecteur peut être d’abord déstabilisé par le format très court de certaines histoires. D’autant plus qu’il y a très peu de scènes érotiques. En effet, l’auteure semble combler son récit principal par diverses histoires à thèmes. Mais la qualité de son dessin et la maîtrise de son scénario permettent pourtant de deviner immédiatement le petit instant où l’étincelle de l’amour naît, grâce à un regard, un sourire, un sursaut, un objet. J’adore particulièrement le couple de Yûki et Ibuki. Leur relation s’épanouit dans le consentement et la tendresse. J’ai découvert Tamekou sensei d’abord dans le Be boy gold avec Lala no kekkon et j’ai été immédiatement charmée par son style narratif et graphique. En quelques cases, elle arrive à exprimer les sentiments de ses personnages. Et ce premier tome de You’re my sex star conforte totalement ma première impression.

7 Partages
Tweetez
Partagez7