The world’s end – Akagawa Sagan

the word s end akagawa sagan

AKAGAWA Sagan 赤河左岸
ISBN: 9782375064016
Taifu comics, 2024
ISBN: 9784799748077 (JP)
Libre, 2020 (JP)
Manga
Ero-mètre: soft
Recommandation: absolument

« Un recueil d’histoires longues, atmosphériques et marquantes. »

Akagawa Sagan sensei offre un recueil de trois tranches de vie mettant en avant l’amour qui s’affranchit des apparences. Elle développe ce thème à travers trois genres narratifs différents: fantastique, romance lycéenne et science-fiction. Dans la première histoire, elle crée le suspense en ne révélant les informations qu’au fil des pages, interrogeant sur un amour répétitif dans une boucle temporelle. La deuxième histoire, plus classique aborde la question du jugement sur l’apparence, la difficulté à dépasser ses complexes et le temps de construction d’un amour sincère. Les deux lycéens se découvrent et analysent leurs sentiments naissants. Dans la troisième histoire, l’auteure donne la version de Shin puis celle de Rukiya sur leur relation à distance et leurs sentiments tus. Elle crée la surprise avec une conclusion inattendue, questionnant sur l’amour virtuel.

La mangaka a un trait fin et épuré. Elle le simplifie dans les passages humoristiques. Par ailleurs, elle détaille les décors, permettant d’immédiatement appréhender le milieu. Les trames sont très variées tandis que les trames d’ambiance se font discrètes. La mise en page très dynamique met en valeur les métaphores poétiques. Ainsi, Akagawa sensei utilise les petits détails des décors et s’attarde sur les petits gestes pour transcrire les émotions des personnages. Dans les scènes érotiques, elle ne montre pas les parties intimes en jouant sur les angles de vue.

En résumé

Ils vécurent heureux: Au cœur de la forêt, Magnolia vit dans une cabane avec le jeune Emil. L’enfant adore le conte que lui lit chaque soir son tuteur: un monstre vivant seul dans la forêt recueille un jour un nourrisson qu’il décide d’élever pour le manger plus tard. Mais il finit par s’attacher à l’enfant qui grandit. Depuis quelques temps, alors qu’il entre dans l’adolescence, Emil fait toujours le même rêve dans lequel il voit Magnolia coucher avec un inconnu. Qui est-il?
Le prince grenouille: Nishino Yui ne supporte plus la beauté de son visage au point de vomir quand on lui montre la moindre affection. Toutefois, au lycée, il se sent bien à côté de son voisin de table, Iida un passionné d’insectes qui reste indifférent à son physique. Travaillant en tant que mascotte au musée des sciences, Nishino aime ainsi découvrir d’autres facettes de son camarade.
The world’s end / Générique de fin: Shin teste l’habitabilité d’une planète depuis presque trois ans. Mais la solitude commence à lui peser et il prend plaisir à discuter avec son ami Rukiya lors de ses rapports journaliers. Ce dernier lui a créé une intelligence artificielle sous la forme d’un cube d’assistance qui peut créer un robot biologique. Alors la nuit venue, il demande à Cupe de prendre la forme de Rukiya…

En conclusion

Ce recueil obtient la treizième place du meilleur manga profond au Chill chill BL award 2021. Akagawa Sagan sensei maîtrise parfaitement le format court et propose trois récits émouvants avec des personnages attachants. Elle va à l’essentiel et utilise le graphisme pour appuyer sa narration. Je suis complètement conquise par les trois histoires. J’apprécie d’ailleurs la richesse de la narration pour parler d’un même sujet. Une lecture pleine de finesse!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

six − deux =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Copyright © 2024