My honey! – Kuwabara Yuko

my honey kuwabara yuko
KUWABARA Yuko 桑原祐子
ISBN: 9782368770146
Boy’s love IDP, 2013
ISBN: 9784796401906 (JP)
Kaiohsha, 2011 (JP)
Manga
Ero-mètre: soft
Recommandation: si on s'ennuie

Détourner des amours à sens unique.

Kuwabara Yuko sensei offre un gakuenmono avec deux comédies romantiques légères. Le déroulement de l’histoire se concentre sur une année entre le lycée Iwamitsu et le dortoir des garçons en internat. Les filles sont de moins en moins présentes au fil des pages alors que la présidente du conseil des élèves semble pourtant avoir du charisme. L’humour est basé principalement sur du comique de situation. L’auteur met en avant deux approches différentes pour séduire quelqu’un qui en aime un autre: la manière directe et tactile pour Hirokuni et la présence et le soutien pour Daichi. Justement, ce dernier qui apporte du répondant dans les scènes comiques devient un personnage principal en seconde partie. Les caractères des personnages sont un peu stéréotypés avec des uke candides. Pareillement, le revirement facile des sentiments des amoureux transis semble un peu commode, en particulier pour Seike Shinnosuke.

Le graphisme de la mangaka est très shôjo, avec de petits visages légèrement ovales, de grands yeux expressifs, des cheveux méchés. Ses uke sont plutôt efféminés. Les trames d’ambiance mettent en valeur le côté kawaii des personnages. Il n’y a presque pas de décors et les cadrages restent dynamiques. Les scènes érotiques sont furtives et privilégient les préliminaires.

En résumé

Le vice-président du conseil des élèves, Sanmiya Hirokuni, surprend Takatô Shino en train de les espionner. En réalité, le jeune étudiant est amoureux de Sagae Saki, la présidente du conseil, mais il n’ose pas l’aborder. Hirokuni lui propose alors de l’aider… De son côté, Aoyama Daichi, vient souvent sécher les cours de son club d’athétisme au conseil des élèves. A moins que son intention soit toute autre?

En conclusion

Pas de questionnement dans ce manga qui permet de se plonger dans les premiers émois amoureux de lycéens mignons.

0 Partages
0 Partages
Tweetez
Partagez