Les larmes du ciel 1 – Syaku

les larmes du ciel 1 syaku
Syaku 灼
ISBN: 9782382763087
Hana, 2022
ISBN: 9784758078542 (JP)
Ichijinsha, 2018 (JP)
Titre original: あおに鳴く
Manga
Ero-mètre: pudique
Recommandation: un peu

« Je te fais pas encore confiance mais pas question de te laisser mourir dans la nature! »

Syaku sensei propose un récit empli de mystères avec un étrange inconnu amnésique. Elle maintient le suspense en disséminant des indices au fur et à mesure, laissant ainsi aux lecteurs tirer leurs propres conjectures. Elle développe une relation particulière, comme inversée, Shirô prenant en charge Kiku. En effet, le lycéen vivant seul est déjà mûr pour son âge. L’inconnu, quant à lui, se retrouve perdu et angoissé et se plonge donc dans diverses activités pour se rendre utile mais également ne pas cogiter. Watanabe Daiki, l’ami de Kayama, détend l’atmosphère un peu tendue avec ses facéties. En introduisant Asai Shigesumi, l’oncle de Shirô, l’auteure met encore en avant un tuteur adulte original qui semble très permissif envers son neveu. Elle montre également l’évolution des sentiments des personnages durant cette cohabitation particulière, entre attirance et inquiétude, interrogeant sur la confiance.

La mangaka a un trait épuré, fin et légèrement anguleux. Les trames sont équilibrées même si elle privilégie le travail des hachures. Ainsi, elle favorise les contrastes noirs et blancs et un style conservant l’aspect dessiné à la plume. Toutefois, les décors soignés et très présents apportent une touche réaliste. La mise en page dynamique offre parfois des agencements assez osés. Syaku sensei propose une première page en couleur. Elle présente le quotidien des personnages dans quelques illustrations en début de chapitre.

En résumé

Kayama Shirô, lycéen, rencontre un inconnu, tombé du ciel, et qui a perdu la mémoire. Il le surnomme alors Kiku et lui offre l’hospitalité, vivant seul depuis le décès de son grand-père. Le médecin venu en consultation, s’interroge tout de même sur l’amnésie particulière de l’inconnu, ce dernier ne reconnaissant même pas certains objets du quotidien. Mais la nuit, Kiku est assailli par des cauchemars.

En conclusion

Ce tome ne se classe pas au Chill chill BL award 2019 mais il est cité parmi les meilleurs mangas palpitant d’une vision du monde. Il est une grande introduction avec une petite touche fantastique suggérant le voyage dans le temps. Pourtant, Syaku sensei recadre toujours les lecteurs dans la réalité, alternant entre interrogation autour de Kiku et acceptation parfois un peu trop rapide de la situation. Vivement la suite!

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

trois × quatre =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Partages
Tweetez
Partagez