Les larmes du ciel 2 – Syaku

les larmes du ciel 2 syaku
Syaku 灼
ISBN: 9782382763094
Hana, 2022
ISBN: 9784758078801 (JP)
Ichijinsha, 2018 (JP)
Titre original: あおに鳴く・続
Manga
Ero-mètre: hard
Recommandation: beaucoup

Quand le passé refait surface, des décisions difficiles s’imposent…

Syaku sensei accélère le développement de son récit. Comparé au tome précédent, les évènements s’enchainent plus rapidement avec quelques sauts dans le temps. Ainsi, Shirô partage très vite ses sentiments, provoquant la gêne de Kiku. L’amnésique commence à s’intégrer dans son nouveau milieu, sympathisant avec l’entourage du lycéen. Alors que la relation entre les deux héros s’emballe, les révélations du passé apportent une touche dramatique au récit. Ainsi, l’auteure maintient le suspense jusqu’à la fin. Elle répond à toutes les questions au fur et à mesure qu’elle dévoile l’histoire de Kikujirô, le grand-père de Shirô. Par ailleurs, elle aborde l’amour impossible, le sentiment de culpabilité, la fuite et le poids du passé.

La mangaka a un trait épuré, fin et légèrement anguleux. Elle le simplifie dans les passages humoristiques. Kiku cache un corps finement musclé. Les décors apparaissent sur les plans larges. Les trames sont équilibrées malgré une palette restreinte. De même, les flash-back se repèrent à leur fond noir. Par contre, les trames d’ambiance se font discrètes pour ne pas casser le réalisme. La mise en page est dynamique. Syaku sensei s’attarde surtout sur les petits gestes. Par ailleurs, elle censure à peine les scènes érotiques, même si elle simplifie un peu les partie intimes. Elle évite également de montrer trop de détails en jouant sur les cadrages.

En résumé

Kayama Shirô a pris l’habitude de dormir avec Kiku pour l’aider à apaiser ses cauchemars. L’amnésique commence à prévoir des projets avec son hôte mais Shirô le coupe dans son élan. En effet, il a déjà une sortie prévue avec ses amis. Ils sont d’ailleurs venus chez lui le chercher. Le lycéen s’étonne de la relation amicale que Kiku a déjà nouée avec Daiki. Par contre, il n’apprécie pas la curiosité de leur amie Tôko. Le soir en rentrant, il trouve Kiku en train d’admirer l’étang. Le jeune homme laisse alors éclater sa frustration, ne supportant plus de ne pas connaître l’emploi du temps de l’étudiant. Même s’il commence à se débrouiller seul, il n’a pas envie d’aller faire les courses sans Shirô. Amusé, le lycéen lui vole soudain un baiser.

En conclusion

Syaku sensei conclut son récit de manière un peu dramatique et abrupte. Ainsi, elle partage la sensation des amours impossibles aux lecteurs mais laisse également une porte ouverte à leur imagination. Même si je suis frustrée par cette conclusion, je la trouve tout à fait logique, et même magnifique. J’aurais tant aimé que cette aventure continue… Mais en même temps, aurais-je été autant émue dans ce cas? Je ne crois pas. Une histoire qui a remué mon cœur.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

15 + 16 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Partages
Tweetez
Partagez