La forme des sentiments 2 – Mita Homuro

la forme des sentiments 2 mita homuro

MITA Homuro 見多ほむろ
ISBN: 9782382761908
Hana, 2023
ISBN: 9784199608469 (JP)
Tokuma shoten, 2020 (JP)
Titre original: いびつなボクらのカタチ 下
Manga
Ero-mètre: hot
Recommandation: beaucoup

« Je n’ai fait que prolonger la souffrance de ma mère. »

Mita Homuro sensei révèle le passé douloureux d’Ibuki ainsi que le lien particulier qu’il entretient avec Maika. Elle questionne donc sur l’homoparentalité, le lien familial dans une adoption, la reconstruction après le deuil, les souffrances lors de l’accompagnement d’un malade en fin de vie. De même, elle met en avant la perspicacité des enfants et le regard innocent qu’ils portent sur l’amour en général. Après leurs déboires, Ibuki et Yûma ont peur d’aimer et nient donc leurs sentiments réciproques. Pourtant, sous l’influence de Maika, ils vont mutuellement s’accepter tels qu’ils sont. Avec sa sagesse, Kasumi apporte un peu de bienveillance à ces adultes et cette enfant qui cherchent à faire au mieux pour ne blesser personne. L’auteure équilibre parfaitement les moments dramatiques, comiques et romantiques. Avec Seiji, elle met en avant la dualité de sa personnalité, sa générosité étant en fait influencée par ses inquiétudes sur l’avenir de sa fille.

La mangaka a un trait fin et épuré jouant sur les pleins et déliés. Elle exagère les expressions dans les passages humoristiques. Par ailleurs, elle renforce le côté mignon de Maika avec un trait plus rond mais surtout sa coupe au bol. Les trames équilibrés ont principalement des tons à dominantes claires. De même, les trames d’ambiance renforcent les émotions. Les décors apparaissent sur les plans larges. La mise en page est dynamique. Mita sensei censure à peine les scènes érotiques. Toutefois, elle évite de détailler les parties intimes. La couverture du tome 1 mise côte à côte de celle de ce tome offre une belle illustration.

En résumé

Sawada Ibuki révèle son passé à Abe Yûma: quand il était lycéen, il vendait son corps pour payer les frais médicaux de sa mère hospitalisée. Alors qu’il cherchait des clients dans un parc réputé pour les rencontres homosexuelles, il est abordé par Sawada Seiji (36 ans) qui l’empêche de suivre un groupe, lui proposant même une énorme somme. Mais Ibuki le recroise plus tard en sortant de l’hôpital alors qu’il portait son uniforme scolaire. Au lieu de le sermonner, Seiji écoute patiemment le lycéen et lui propose même de le recontacter à l’occasion. Finalement, il le rappelle rapidement, ayant besoin d’aide pour faire de simples courses. En effet, veuf et père célibataire, il a du mal à calmer sa fille Maika qui n’arrête pas de pleurer…

En conclusion

Mita Homura sensei décrypte parfaitement les différentes épreuves qui jalonnent la vie. Elle analyse avec finesse les sentiments de ses personnages et propose ainsi une romance douce mais empreinte de mélancolie. Je fonds complètement pour cette famille qui se reconstruit à son rythme. Et j’adore la surprise de Kasumi à la fin!

Copyright © 2024