Dans les bras d’une ordure – Kitano Megumi

dans les bras d une ordure kitano megumi

KITANO Megumi 北野仁
ISBN: 9782382761823
Hana, 2023
ISBN: 9784199608827 (JP)
Tokuma shoten, 2021 (JP)
Manga
Ero-mètre: hot
Recommandation: un peu

« Personne ne tombera jamais amoureux d’un homo comme moi. »

Kitano Megumi sensei offre une romance entre deux étudiants aux modes de vie complètement opposés. Elle base la narration du point de vue de Yûto. Bien que la relation débute par un rapport charnel, elle développe ensuite les sentiments, faisant évoluer ses deux héros. D’ailleurs, malgré le manque de délicatesse de Sora, leurs ébats restent consensuels. Yûto mène une vie saine et austère, fuyant l’amour depuis qu’il a été confronté à de l’homophobie. Sora, quant à lui, vivote dans la débauche, insouciant. En apprenant à se connaître, les deux étudiants vont s’ouvrir peu à peu l’un à l’autre. Ainsi, l’auteure sème des indices au fil des chapitres sur leur passé difficile. Elle aborde donc les séquelles des violences verbales homophobes, la souffrance de la perte d’une passion, la reconstruction difficile de la confiance en soi. Elle met en valeur le soutien apporté par des proches, famille ou amis.

La mangaka a un trait épuré légèrement anguleux. Elle le simplifie et l’arrondit dans les passages humoristiques, n’hésitant pas à dessiner de mignons SD. D’ailleurs, les bouilles de Yûto surpris sont craquantes. Bien que finement musclés, les corps sont plutôt longilignes. Les décors alternent avec les trames d’ambiance. De même, les autres trames sont équilibrées. Les flash-back se repèrent par leur fond noir. D’ailleurs, les réflexions de Yûto apparaissent souvent avec un fond noir également. La mise en page très dynamique utilise toutes les techniques des shôjo. Kitano sensei s’attarde sur les détails. Dans les scènes érotiques, elle censure à peine les parties intimes, se contentant de ne pas dessiner les contours et ajoutant quelques points blancs. Elle intègre les illustrations en début de chapitre directement dans le récit, la scènes se déroulant toujours dans une pièce d’habitation.

En résumé

Yûto, étudiant en 3ème année de relations internationales, discute avec sa sœur au téléphone quand son voisin, fêtard bruyant, sonne soudain à sa porte. Venus emprunter un décapsuleur, Kayama Sora et ses amis Miu et Atsushi, étudiants en 4ème année de médecine physique de réadaptation, l’embarquent alors à leur petite fête. Peu à l’aise, Yûto essaie tout de même de faire bonne figure. En effet, gay, il a subi du harcèlement homophobe au lycée. Quand Miu et Atsushi prétextent la fatigue pour en fait s’envoyer en l’air, Sora propose à Yûto de continuer à boire tranquillement chez lui. Mais lorsqu’il lui suggère d’imiter ses amis en invitant des filles, Yûto lui révèle son homosexualité, espérant le faire fuir. Toutefois, à sa surprise, Sora lui montre de l’intérêt et se jette alors sur lui…

En conclusion

Kitano Megumi sensei maîtrise plutôt bien le rythme de son récit, même si au début, le revirement rapide de Yûto peut surprendre. Elle maintient le suspense autour de Sora, dont le comportement et les intentions restent ambigus assez longtemps. Le graphisme est en plus agréable. J’apprécie particulièrement les expressions des visages. Même si ce one-shot ne révolutionne pas le genre, j’aime beaucoup l’évolution des deux héros qui sortent enfin de leur enfermement en se soutenant inconsciemment l’un l’autre. Une lecture simplement touchante!

Copyright © 2024