Zodiac love 3 – Matsuo Isami

zodiac love 3 matsuo isami
MATSUO Isami 待緒イサミ
ISBN: 9782375061633
Taifu comics, 2019
ISBN: 9784403665585 (JP)
Shinshokan, 2017 (JP)
Titre original: 十二支色恋草子
Manga
Ero-mètre: juste ce qu'il faut
Recommandation: absolument

Kotarô souhaite également aider son amant dans ses fonctions mais…

A la suite du tome précédent, Matsuo Isami sensei prend un ton un peu plus sérieux. Elle aborde des questionnements sur l’amour homosexuel, l’engagement, l’harmonie du couple et les compromis. Kotarô et Masataka vont enfin apprendre à communiquer en dehors des rapports charnels. L’humour se fait discret, mais reste présent. Par exemple, les chats jouent du shamisen, fabriqués avant en peau de chat. L’auteure introduit une rivale qui permettra de faire évoluer Kotarô. Elle confronte les opposés des contes et légendes comme le loup et le mouton, le singe et le chien. En effet, au Japon, on ne dit pas s’entendre comme chien et chat mais comme chien et singe. Par ailleurs, elle donne un aperçu de quelques rites shinto, avec un final grandiose. Les annotations de la traductrice permettent de mieux en appréhender les subtilités. Le chapitre bonus révèle ce que devient le temple Komano.

La mangaka adoucit légèrement son trait toujours aussi épuré. Ce tome regorgeant de fêtes, elle soigne particulièrement les différents costumes. Par exemple, elle distingue les grades des tenues shinto. Dans les fiches de présentation des personnages en début de tome, elle a réussi à donner le même regard aux animaux et à leur forme spirituelle humaine. De même, leurs expressions animales sont plutôt réalistes. En outre, chaque tome met en avant une fleur de saison, ici l’hortensia qui représente la saison des pluies. Les trames de fond alternent avec les décors soignés. La page dynamique rythme la lecture. L’humour, principalement graphique, joue sur les animaux en arrière-plan ou avec des vignettes incrustées. Par ailleurs, les scènes érotiques sont censurées par des caches blancs sur les sexes. Sous la jaquette, deux yonkoma donnent des anecdotes sur les animaux de ce tome.

En résumé

Les animaux ont appris l’union entre l’hôte des animaux du zodiaque et celui du chat et commencent à envoyer des cadeaux. Une étrange lettre écrite par un chat et adressée à Koma lui demande de transmettre un message à Masataka. Comme c’est le mois du serpent, le grand prêtre a beaucoup de mal à s’activer tant qu’il n’est pas réchauffé. Il fait également beaucoup de cauchemars. Kagari, le serpent, propose donc à Kotarô et Koma de les guider dans les rêves de son hôte afin de trouver comment apaiser son sommeil. Ils découvrent alors la solitude dans laquelle a grandi Masataka, abandonné par ses parents. Seul un chat semblait lui tenir compagnie, jusqu’à ce qu’il devienne hôte des douze animaux. Mais l’animal ayant encore de la rancune envers le rat, ils se sont quittés en froid…

En conclusion

Matsuo sensei conclut son récit dans la somptuosité des fêtes. Elle aurait pu s’arrêter là mais a continué enfin de compte un autre arc de son récit. J’espère que nous pourrons un jour avoir la traduction.

0 Partages
0 Partages
Tweetez
Partagez