Zodiac love 1 – Matsuo Isami

zodiac love 1 matsuo isami
MATSUO Isami 待緒イサミ
ISBN: 9782375061343
Taifu comics, 2019
ISBN: 9784403665523 (JP)
Shinshokan, 2017 (JP)
Titre original: 十二支色恋草子
Manga
Ero-mètre: hot
Recommandation: beaucoup

Le chat Koma et son hôte peuvent-ils cohabiter avec les douze animaux du zodiaque, malgré leurs ressentiments?

Matsuo Isami sensei narre les aventures de deux prêtres shinto, mêlant fantastique et romance. Elle s’inspire de l’horoscope chinois mais également des animaux présents dans les légendes japonaises et les croyances shinto. D’ailleurs, chaque chapitre propose une aventure centrée sur un animal du zodiaque. Le comportement des animaux déteint sur le possédé, provoquant ainsi des situations amusantes. Au fil de leurs aventures, les liens entre les personnages se resserrent et leurs sentiments se développent. Bien que l’approche soit légère, les protagonistes s’interrogent sur l’homosexualité, l’héritage d’un sanctuaire. En outre, l’auteure mêle à la fois scènes d’actions et érotisme. Elle s’amuse du contraste entre le côté mignon apporté principalement par les animaux et le langage parfois grivois. En introduisant Nogi, elle développe une intrigue générale sur plusieurs chapitres. Le couple communique, prend son temps. A la fin, une histoire bonus conclut avec beaucoup d’humour leur progrès dans les ébats charnels.

La mangaka a un style graphique shôjo avec des visages ronds aux traits épurés et anguleux. Les onomatopées, qui participent beaucoup à la narration, ont bien été rendues en traduction. Les décors détaillés alternent avec les trames d’ambiance. De même, l’équilibre des trames permet de ne pas surcharger les pages. La mise en page très dynamique accompagne les scènes d’actions. En fin de chapitre, l’animal du mois pose avec Koma, également déguisé en cet animal, accompagné d’une présentation succincte. Les scènes érotiques dégagent de la sensualité et même une certaine douceur. En plus, l’absence de détails censure légèrement les parties intimes. De même, Matsuo sensei préfère suggérer les coupes intérieures. Elle représente sur la jaquette arrière, la forme humaine des animaux présents dans le tome. Ses illustrations couleurs magnifiques mêlent esthétique japonaise et moderne. Sous la jaquette, des yonkoma narrent des aventures amusantes de Koma avec les animaux du zodiaque.

En résumé

Le grand prêtre Kani Masataka s’occupe du sanctuaire Le Havre de paix dédié aux animaux au service de dieu, dont les douze animaux du zodiaque chinois. Possédé chaque mois par l’un de ces derniers, il accueille et prend soin des divers serviteurs durant leur voyage ou leur repos. Un jour, Komano Kotarô, du sanctuaire Komano, possédé par le dieu du chat, vient demander à Masataka d’accueillir le dieu Koma suite à l’incendie de leur sanctuaire. Kotarô est alors étrangement attiré par l’odeur du grand prêtre, possédé par le coq. Mais Koma se dispute avec le rat et le volatile, qui ont peur de finir en repas, et s’enfuit. Comme il est très affaibli, Masataka propose alors à Kotarô de le retrouver en s’envolant grâce à Akebono, le coq qui peut se transformer en différents oiseaux.

En conclusion

Ce tome a obtenu la dix-neuvième place du meilleur manga au Chill Chill BL award 2018. Avec tous ces adorables animaux, je craque complètement! J’adore la relation entre le sanglier Kusunoki et le prête shinto Nogi. L’auteure ne développe pas leurs rapports d’abord houleux. Pour les animaux du zodiaque chinois, elle suit leur ordre d’arrivée devant le dieu en commençant non pas par le premier, le rat, mais par le coq. Mais cela permet justement de donner plus de profondeur au chapitre du rongeur. Si vous aimez Fruits basket et que les scènes érotiques des BL ne vous dérangent pas, laissez-vous emporter par ce monde fantastique!

0 Partages
0 Partages
Tweetez
Partagez