The Teijo academy 3 – Natsushita Fuyu

the teijo academy 3 natsushita fuyu
NATSUSHITA Fuyu 夏下冬
ISBN: 9782382761373
Hana, 2022
ISBN: 9784865896497 (JP)
Fusion product, 2021 (JP)
Manga
Ero-mètre: pudique
Recommandation: un peu

« Les omégas ne sont pas inférieurs aux bêtas ou aux alphas. »

Natsushita Fuyu sensei continue de décrire son univers en s’inspirant des mœurs de la haute société. D’ailleurs, elle arrive habilement à intégrer des éléments réels des luttes de pouvoir dans sa fiction. Par ailleurs, elle fait lentement évoluer les sentiments. Ainsi, en fréquentant de nouveaux amis, Harutaka ouvre un peu plus son esprit et comprend mieux ce qu’il ressent envers Nachi. Ses objectifs changent peu à peu. L’entrainement pour devenir favori est prétexte pour découvrir la famille Aoki. L’humour se fait alors discret mais reste agréable. Comme dans le tome précédent, l’auteure s’intéresse aux manipulations entre les 4L ainsi que le manque de confiance entre eux. Elle aborde donc les manières détournées pour obtenir des informations, l’intérêt de la détention d’informations personnelles, l’utilité d’un réseau et les échanges de bons procédés en guise de négociations.

La mangaka a un trait épuré plutôt léché. Elle exagère les expressions dans les passages humoristiques. Elle met en avant la plastique des personnages. D’ailleurs, les décors et les costumes sont également soignés. Quelques trames d’ambiance renforcent les émotions. La mise en page plutôt classique offre tout de même quelques vignettes plus osées. Natsushita sensei introduit peu de scènes érotiques et s’arrête même aux tentatives. Elle présente les personnages en début de tome. Par ailleurs, en fin de tome, elle donne des explications sur la manière de consommer le thé, tout en révélant les goûts des 4L. Sous la jaquette, il y a le plan de la résidence Aoki.

En résumé

Ichijô Harutaka (oméga) a ses premières chaleurs et son ex petit ami, Einan Nachi (alpha), perd le contrôle et lui saute dessus. Mais l’oméga le repousse violemment avant de fondre en larmes. Depuis, en vacances chez son père, il n’arrête pas de broyer du noir. Invité à un gala de charité pour aider les écoles à accueillir des omégas, le peintre propose alors à son fils de l’accompagner. Mais l’esprit glamping de la soirée intéresse peu Harutaka. Toutefois, il y croise Aoki Hirofumi. Alors que Ichijô allait s’énerver contre un participant alpha qui affichait une pitié condescendante envers les omégas, le légendaire l’arrête et le raisonne. Aoki lui propose alors de devenir son favori.

En conclusion

Ce tome donne un peu l’impression de stagner car Natsushita sensei se focalise vraiment sur le développement de l’univers et des émotions. Elle s’attarde également sur les descriptions des différentes techniques. Par contre, le changement de Harutaka est plutôt intéressant. L’histoire avance doucement mais sûrement. L’effet de surprise des premiers tomes se dissipant, les intrigues perdent un peu de leur impact. Toutefois, j’apprécie de plus en plus le rapprochement entre Aoki et Ichijô.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

cinq × cinq =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Partages
Tweetez
Partagez