The song of Yoru & Asa – Harada

the song of yoru and asa harada
Harada はらだ
ISBN: 9782368775387
Boy’s love IDP, 2016
ISBN: 9784801953505 (JP)
Takeshobo, 2015 (JP)
Manga
Ero-mètre: hot
Recommandation: un peu

Entre l’amour fou de Yoru pour Asaichi et les sentiments mitigés de ce dernier envers le bassiste, comment leur relation va évoluer?

Harada sensei nous invite à suivre une romance entre deux membres d’un même groupe de rock. Même si elle rend bien l’ambiance musicale, elle semble privilégier la description des liens qui se nouent entre musiciens, fans et spectateurs. Ses héros ont des personnalités complexes, même tordues: Yoru se comporte comme un stalker et accepte vraiment tout de celui qu’il aime. Asaichi a un caractère exécrable; complexé, imbu de lui-même, il est rongé par la jalousie et le dégoût. L’auteure développe une relation de domination totale, satisfaisant le désir de supériorité du chanteur. Elle enchaîne les relations agressives, ainsi qu’un viol par simple vengeance. Par ailleurs, elle survole totalement les sentiments de ses personnages, même si le ressenti est compréhensible graphiquement. Ainsi la fin semble précipitée, édulcorant le traumatisme subi.

Les traits fins de la mangaka sont légèrement épurés, avec des visages un peu dans le style shôjo. Elle n’hésite pas à simplifier ses traits pour rendre ses expressions incisives. Par exemple, la tête penaude de Yoru est craquante et le dégoût d’Asaichi se lit sur son visage. La mise en page est dynamique. Harada sensei joue sur les clairs-obscurs et les contrastes avec des aplats noirs et des dégradés de trames, rendant nettement les effets d’ombre et lumière. Elle utilise les décors principalement pour situer les actions. Elle aime faire des travellings allant du général au détail, avec un effet presque cinématographique. Dans les scènes érotiques, il y a beaucoup de fluides corporels. Par ailleurs, des hachures blanches censurent les parties intimes.

En résumé

Shiori convainc son frère de l’accompagner au concert de Yoru, en réalité pour qu’il porte toutes ses affaires. A sa surprise, Iori tombe sous le charme du chanteur aux traits androgynes. Il en vient même à fantasmer sur lui et devient, avec sa sœur, un fan assidu. Un an après la séparation de son groupe, Yoru est devenu bassiste dans un petit groupe de rock. En réalité, il y admire le chanteur Asaichi. Pourtant, ce dernier jalouse le succès du nouveau auprès des filles. En effet, le batteur Futsu et lui ont l’habitude de rencontrer intimement quelques fans féminines après leurs concerts. Ce soir-là, après le départ du guitariste Kayoi, Asaichi et Futsu sélectionnent le groupe d’amie de Shiori. La soirée alcoolisée dégénère ensuite en orgie. Yoru étant peu intéressé préfère se coucher. Mais dans le noir, Asaichi le confond avec une fille et couche avec lui.

En conclusion

L’auteure est connue pour ses manga sombres à l’ambiance parfois malsaine. Ici, elle fait passer l’amour après le désir de domination et de supériorité. Le soumis Yoru correspond donc bien au suffisant Asaichi. Malheureusement, la foison de scènes érotiques, parfois violentes, gâche un peu l’appréciation de cette romance. Sauf si l’on est adepte de ce genre. Ce titre était classé dixième meilleur manga au Chil Chil BL award 2016.

2 Partages
Tweetez
Partagez2