Takaga fukuen – Mita Homuro

takaga fukuen mita homuro
MITA Homuro 見多ほむろ
ISBN: 9782368775646
Boy’s love IDP, 2017
ISBN: 9784199606816 (JP)
Tokuma shoten, 2016 (JP)
Manga
Ero-mètre: hot
Recommandation: beaucoup

Des sentiments intenses suspendus dans le temps peuvent-ils ressurgir des années plus tard?

Mita Homuro sensei propose un recueil de deux histoires sur des amours intenses suspendus dans le temps. Malgré le format court, elle maîtrise son scénario, réaliste. Le ton dramatique oblige l’humour à se faire discret. Les relations peuvent sembler un peu rapide, d’autant plus que le consentement n’est pas tout à fait clair, mais les personnages font vite la mise au point. Le premier récit donne son titre au manga et narre un amour adolescent qui subsiste pendant plus de vingt ans. Les retrouvailles sont houleuses car leur séparation ne s’est pas faite naturellement. Le manque de communication à l’époque continue à polluer leur relation. Ces hommes mûrs vont devoir se débattre pour mettre les choses à plat. Le second récit, un peu plus dur, traite une affaire de viol ayant provoqué un comportement extrême chez Chigira. A travers l’enquête, l’auteure maintient le suspense jusqu’à la fin.

La mangaka a un trait fin et épuré. Elle n’hésite pas à rendre les rides de la quarantaine et les carrures assez masculines des anciens sportifs. Elle dissémine également beaucoup de détails graphiques à travers ses pages permettant de comprendre les non-dits. Les décors sont assez présents. En outre, quelques trames d’ambiance restent discrètes pour ne pas gâcher le côté réaliste. Mita sensei varie les trames et joue sur les ombres. Elle accentue le côté dramatique grâce aux fonds. De même, la mise en page dynamique joue sur les ellipses, les vignettes de dialogues et les emboîtements. Les scènes érotiques plutôt détaillées utilisent quelques points de lumière et l’absence de traits pour censurer les détails intimes.

En résumé

Takaga fukuen / Juste de la jalousie: Takehara Kasutaka est manager d’une boutique dans un grand magasin. Un matin, il perd sa chaussure emportée dans la foule sortant du métro. Mais un bel inconnu la récupère et la lui lance. Trop abîmée par les piétinements pour la porter au travail, le boutiquier se rend dans une boutique de son étage pour acheter une nouvelle paire de chaussures. Il y retrouve par hasard le bel inconnu fraîchement embauché. Mais Amemiya s’avère être une de ses connaissances du lycée, Amano Takashi. Ils avaient même une relation assez intime à l’époque. Alors que Takehara ressasse le passé, ses sentiments encore conservés intacts pendant vingt ans, Amemiya lui annonce, à la fin d’une soirée entre collègues, qu’il a oublié leur relation représentant le pire de ses souvenirs…
Une erreur idiote: Chigira Misato a arrêté l’athlétisme après avoir été violé dans son club quand il était lycéen. Maintenant à l’université, il reçoit chaque jour des messages d’amour d’un stalker. Cependant, bien que traumatisé par son agression, il recherche inconsciemment le même plaisir. Fantasmant sur son ami Aida depuis le lycée, il cache désespérément ses sentiments. Invité à un gôkon par son ami, il se saoule et est ramené par un inconnu qui cède à ses avances. Mais il s’agit d’un policier qui connait ses antécédents. Alors que d’autres viols se perpétuent dans d’autres clubs d’athlétisme, ce dernier veut savoir pourquoi Chigara a retiré sa plainte après avoir fait un faux témoignage à l’époque…

En conclusion

Ce recueil a obtenu la cinquième place du meilleur débutant au Chill Chill BL award 2017. Il est agréable de voir des hommes mûrs affronter leurs sentiments et leur passé pour construire une relation forte, sans ambages. De même, l’histoire de Chigira est vraiment intéressante, entre fantasmes et erreurs d’interprétations de sentiments, même si le comportement du policier peut laisser à désirer. Ces deux histoires d’amour qui n’étaient pas si roses par le passé méritent leur happy end.

5 Partages
Tweetez
Partagez5