Slightly dangerous switch – Mutsuki Ran

slightly dangerous switch mutsuki ran
MUTSUKI Ran むつきらん
ISBN: 9782368770405
Boy’s love IDP, 2013
ISBN: 9784796403542 (JP)
Kaiohsha, 2012 (JP)
Titre original: イケないスイッチ
Manga
Ero-mètre: soft
Recommandation: si on s'ennuie

Trois manières différentes d’exprimer un amour tendre.

Mutsuki Ran sensei offre trois comédies romantiques en milieu scolaire. Les deux premières histoires sont liées, les héros étant amis d’enfance: un couple secondaire, après avoir introduit l’univers, intervient par la suite dans le récit principal. Le premier chapitre met en scène l’amour des plantes et l’amour à sens unique. L’auteur joue sur les quiproquos. Dans cette romance doucereuse, les personnages s’interrogent sur leurs sentiments. L’histoire principale est composée de trois chapitres et développe le thème du coup de foudre. Cet amour vite partagé s’avère plutôt frais. Le couple s’interroge sur sa relation, la motivation scolaire s’étant développée autour de la récompense physique. Les personnages, aux caractères opposés, dévoilent au compte goutte leurs réflexions. Le dernier chapitre narre l’amour d’un élève tsundere pour son professeur gay. La conclusion est un peu rapide à cause du format. Privilégiant la comédie, ces amourettes simples ne vont malheureusement pas en profondeur scénaristiquement.

Le graphisme de la mangaka est proche du shôjo avec des visages ronds, des yeux assez grands et expressifs. Mutsuki sensei maîtrise les cadrages et privilégie les trames d’ambiance aux décors. Sur les trois histoires, une seule comporte des scènes érotiques. Le jeu des cadrages, de suppression de lignes et de trames permet d’éviter de montrer les parties génitales. La douceur générale du tome en ressort.

En résumé

Un bisou près de la bouche: Manabe Takuya embrasse chaque matin son cactus, qu’il a surnommé Midori chan, pour lui transmettre son affection et l’encourager à bien pousser. Et, depuis qu’il a été surpris par le président du club de jardinage, il reçoit en retour un bisou de Kamikura Kyôhei.
Dangerous switch / Risky switch / Happy switch: Sur les conseils de la mère de Takuya, la mère d’Akiyoshi Yôji a embauché Nishizawa Hirohiko en tant que professeur particulier. En effet, son fils préfère jouer dans son club de basket et ses résultats s’en ressentent. Mais intrigué par le mutisme de l’étudiant et sa beauté froide, il décide de s’appliquer.
Sweet promise: Hiraga Hiroshi a réalisé son rêve: devenir professeur. Mais dans sa classe, Ochi Yûsei passe son temps à dormir et se montre impertinent. L’enseignant essaie pourtant de le comprendre…

En conclusion

Ces amourettes lycéennes sont simplement mignonnes et permettent de passer un moment de détente.

0 Partages
0 Partages
Tweetez
Partagez