Love stories 1 – Tagura Tohru

love stories 1 tagura tohru
TAGURA Tohru 田倉トヲル
ISBN: 9782375060506
Taifu comics, 2017
ISBN: 9784344834583 (JP)
Gentosha, 2015 (JP)
Manga
Ero-mètre: pudique
Recommandation: un peu

Une amitié sincère entre le beau gosse du lycée qui cache son homosexualité et un lycéen trop franc.

Tagura Tohru sensei propose un gakuenmono sensible. Elle aborde avec délicatesse et finesse le thème de l’homosexualité de manière réfléchie. Ainsi, elle partage beaucoup les réflexions de ses protagonistes. La narration alterne donc entre Hasegawa et Yamato. Ce premier tome installe principalement le contexte et présente la bande d’amis autour des deux héros. Grâce à ces différents personnages, l’auteure donne différentes vision de l’amitié, de l’amour et de la sexualité. Par exemple, Sakura Akito semble assumer son homosexualité, la perspicacité de Seki Kazutaka fait culpabiliser Yamato de garder son secret, Hasegawa ne semble pas sur la même longueur d’ondes que sa petite amie Nemoto Mayu. L’approche lente mais décortiquée du récit permet de s’attacher à tous les personnages à la personnalité complexe.

La mangaka a un trait épuré très shôjo, avec des visages plutôt ronds, des touffes de cheveux, des corps sveltes et fins. Les filles ont de grands yeux expressifs. Les personnages ont tendance à se ressembler pour certains et il est même difficile de les distinguer parfois. Les protagonistes, esthétiques, dégagent une certaine douceur. Les décors alternent avec les trames d’ambiance. La mise en page est très dynamique avec des ellipses et des vides. Il n’y a pour l’instant aucune scène érotique, le propos étant principalement des questionnements sur la sexualité. La couverture mêle photographie et dessin.

En résumé

Hasegawa Yuiji a remarqué que Yoshinaga Yamato observe souvent son ami Hongô Kyôsuke. Il le soupçonne d’être gay depuis qu’il a entendu une conversation avec Shibata Natsumi. Il préfère donc garder ses distances. Cependant, les examens approchant, Shibata propose de créer un groupe de révision avec Hasegawa pour les maths, Yamato en anglais, en échange de son aide en chimie. Intéressé par la jeune fille, Hongô s’incruste également. A force de discuter avec Yoshinaga, il finit par sympathiser. Curieux, il tente de s’informer sur les relations homosexuelles et réalise les difficultés auxquelles les homosexuels sont confrontés. Ainsi, sa vision qu’il portait sur le lycéen change peu à peu. Quand il surprend un petit geste innocent de Yamato envers Hongô endormi, puis la pâleur de ce dernier ne sachant quoi répondre, il décide de devenir son confident en gardant son secret.

En conclusion

Comme l’auteure prend tout son temps, elle développe avec soin son scénario et ses personnages. Elle a déjà prévu de réaliser son récit en trois tomes. J’apprécie sa capacité à aborder plusieurs questionnements à la fois, sans perdre le lecteur. Ne vous arrêtez pas à ce premier tome qui installe les liens entre les différents personnages, le meilleur est à suivre!

0 Partages
0 Partages
Tweetez
Partagez