Les couloirs de l’abîme 1 – Nagai Saburo

les couloirs de l abime 1 nagai saburo
NAGAI Saburo 永井三郎
ISBN: 9782382760321
Hana, 2021
ISBN: 9784865896022 (JP)
Fusion product, 2020 (JP)
Manga
Ero-mètre: soft
Recommandation: un peu

La rencontre entre un vagabond complètement perdu et un adolescent audacieux.

Nagai Saburo sensei construit son récit doucement, en maintenant le suspense sur l’identité du vagabond. Il révèle peu à peu le background des personnages. A la fin du tome, il donne un récapitulatif de l’origine de la rumeur sur Mossan. Ainsi, le lecteur qui aura lu Smells like green spirit devinera assez rapidement l’identité de Yamada. De même, Ozaki Nagisa apparaît comme un adolescent au caractère particulier. L’auteur dépeint avec finesse la psychologie de ses personnages qui sont intérieurement torturés, leurs sentiments et leurs sensations. Il aborde indirectement la prostitution des mineurs et la pédophilie. Il base la narration du point de vue de Yamada. Ce dernier, attiré par certains jeunes garçons, se sent monstrueux et tente de résister à ses pulsions.

Le mangaka a un trait très fin, parfois dédoublé pour les contours mais qui conserve une certaine fermeté. Il varie les styles graphiques dans les physionomies, allant du réalisme au caricatural, en particulier dans les passages humoristiques avec des expressions exagérées. D’ailleurs, il représente les pensées négatives graphiquement, avec par exemple des fils noirs ou le monstre. Les décors situent principalement l’action. Quelques trames d’ambiance renforcent les émotions. Mais Nagai sensei privilégie plutôt les contrastes noir et blanc. Il travaille également la dynamique de la mise en page, avec beaucoup d’ellipses et d’emboîtements de cases. En plus, les contours épais donnent du relief. Les scènes érotiques ne montrent pas les parties intimes. Les illustrations en début de chapitre présentent toujours un personnage avec un chat.

En résumé

Dans un village sur une île, un jeune garçon aime sauter de la falaise dans la mer, complètement nu. Une rumeur court parmi les élèves: Mossan, un homme poilu et monstrueux s’attaquerait aux enfants pour les dévorer. Le marginal Yamada se rend alors chez le barbier pour avoir une tête plus convenable espérant ainsi ne plus soulever des soupçons et rester plus longtemps dans le village où il s’est installé. Ce solitaire ne se comprend plus lui-même. En effet, alors qu’il cherchait un endroit où mourir, il s’adapte aux autres, les maudissant discrètement au passage…

En conclusion

Ce tome obtient la quatorzième place du meilleur manga profond au Chill chill BL award 2021. Le sujet délicat est abordé pour l’instant avec finesse. Il en ressort un récit plutôt sombre, à la fois dur et doux. Certaines scènes pourront choquer les lecteurs les plus sensibles. Hâte de découvrir la suite!

0 Partages
0 Partages
Tweetez
Partagez