Wonder border – Ueda Aki

wonder border ueda aki
UEDA Aki 上田アキ
ISBN: 9782382760451
Hana, 2021
ISBN: 9784801960480 (JP)
Takeshobo, 2017 (JP)
Manga
Ero-mètre: hard
Recommandation: beaucoup

« La réunion du hasard et du destin. »

Ueda Aki sensei aborde avec finesse le sujet de l’infidélité. Elle base la narration principalement du point de vue de Hiroharu. Elle décortique donc son conflit intérieur, ses hésitations et sa souffrance. En effet, Haru et Kazuaki se sont quittés brusquement, à cause de choix les menant sur des voies différentes. Malgré son amour sincère pour Natsurô, le vendeur se retrouve perdu entre la culpabilité, la raison et des sentiments passionnés encore intacts qui ressurgissent. L’auteure dévoile l’essentiel du passé de ses protagonistes afin d’installer clairement leur état d’esprit. Elle met ainsi en avant le manque de communication entrainant des incompréhensions au sein des couples. Kazuaki qui paraît inconstant s’avère en réalité franc dans ses sentiments. Comparé à Natsurô, il semble maladroit dans l’expression de son attention pour son partenaire. Par ailleurs, les personnages se remettent en question avec réalisme.

La mangaka a un trait épuré et anguleux qui conserve un tracé de croquis avec le dédoublement des contours. Elle dessine des corps finement musclés. Le visage de Haru porte d’adorables tâches de rousseur et Kazu a une barbichette, ce qui change des beaux gosses habituels des BL. Les pages paraissent plutôt claires malgré une utilisation équilibrée des trames. Les décors situent surtout l’action. La mise en page est dynamique et variée. Ueda sensei ne censure par les scènes érotiques, mais elle préfère s’attarder sur les sensations de ses personnages plutôt que sur les détails. D’ailleurs, il y a au moins une scène par chapitre qu’elle introduit pourtant habilement. Sous la jaquette, il y a une anecdote sur Natsurô et Tôko à lire à la fin, ainsi que sa postface.

En résumé

Yashima Hiroharu sort actuellement avec Natsurô. Un jour, il rencontre par hasard son ex, Yashiro Kazuaki, qu’il n’a pas vu depuis cinq ans. Ce dernier a emménagé dans le quartier et est accompagné de sa petite amie Tôko. Pourtant, il l’invite à boire un verre. Alors que Haru pensait avoir oublié ses sentiments pour l’informaticien, il finit par céder à ses avances quand Kazu l’emmène au love hotel. De retour chez lui, il découvre qu’en plus, ils sont maintenant voisins!

En conclusion

Même si ce one-shot ne se classe pas dans le Chill chill BL award 2018, les lecteurs le citent parmi les meilleurs mangas originaux, appréciant la question des sentiments quand une séparation ne se fait pas dans la haine. J’aime beaucoup le traitement de l’auteure sur le sujet. En plus, elle maintient le suspense sur les réels sentiments et les décisions de Kazuaki jusqu’à la fin. Malgré l’empathie ressentie pour Tôko et Natsurô, j’aime la conclusion de cette histoire.

0 Partages
0 Partages
Tweetez
Partagez