Le théâtre des fleurs 2 – Natsume Isaku

le theatre des fleurs 2 natsume isaku
NATSUME Isaku 夏目イサク
ISBN: 9782375061145
Taifu comics, 2018
ISBN: 9784403665592 (JP)
Shishokan, 2017 (JP)
Titre original: 花恋つらね 2
Manga
Ero-mètre: pudique
Recommandation: absolument

Entre espérance et frustration.

Natsume Isaku sensei continue à présenter les spécificités du kabuki avec la position de partenaire attitré et la succession intra-familiale. De même, elle s’intéresse à la modernisation des pièces par des troupes de théâtre indépendantes, comme celle de Kaneko Takeichi, qui attire un public plus jeune. A travers les deux héros, elle montre la pression qui touche déjà les enfants ayant la responsabilité de perpétuer l’héritage familial. Ainsi, les motivations de Gensuke et Sôgorô sont différentes. De même, alors que la succesion de Matsukawa au sein de la troupe semble naturelle, celle d’Arai est orienté par celle de son frère aîné, Tsutamaru, qui interprète les rôles d’onnagata. Pourtant, la passion de Gensuke entraîne des quiproquos sur ses intentions. D’ailleurs, l’auteure joue sur cette mauvaise interprétation pour maintenir le suspense sur l’évolution de sa relation avec Sôgorô. Le côté protecteur de Chû ajoute aussi une touche d’humour.

Le trait de la mangaka, épuré et simple, a un certain charme. Elle n’hésite pas à dessiner les personnages en SD dans les passages humoristiques ou à exagérer les expressions. Elle porte une attention particulière à la gestuelle du kabuki, rendant leur dynamique. Les kimonos sont également soignés. Par ailleurs, les décors sont présents dès que le cadrage s’élargit. Les trames d’ambiance transcrivent les émotions. Natsume sensei présentent les personnages au début du tome, permettant de se repérer rapidement. De même, elle offre de magnifiques illustrations en début de chapitre, avec les personnages en costume de scènes. D’ailleurs, comme sur le tome précédent, la couverture montre un des personnages en pleine représentation, dans une couleur dominante.

En résumé

Pendant leur entraînement, Arai Gensuke (de son vrai nom, Noda Jumpei) enlace Matsukawa Sôgorô en lui déclarant vouloir ne le laisser à personne. Surpris, son partenaire ne sait quoi répondre mais à force de ressasser sans cesse ses paroles, il a du mal à se concentrer. En plus, Nishida lui laisse entendre que Gensuke a toujours éprouvé un amour à sens unique pour lui. Face à la gène qui s’installe entre eux, Arai propose alors d’oublier ce qu’il a dit afin de se consacrer entièrement à leurs répétitions. Pourtant, Sôgorô ne peut s’empêcher d’analyser ses sentiments. En effet, il s’identifie de plus en plus à son rôle. Et comme le personnage éprouve les mêmes sentiments que lui, son jeu change peu à peu…

En conclusion

Même si les positions du couple en formation n’ont pas encore été définies, les lecteurs japonais citent Matsukawa Sôgorô parmi les meilleurs uke séduisants au Chill Chill BL award 2018, appréciant sa gentillesse et son charme faisant oublier qu’il est lycéen. L’auteure aime décidément finir ses tomes sur des cliffhangers insoutenables. Pour avoir une petite idée de la modernisation du kabuki, je vous suggère de lire ce petit article sur la troupe Kinoshita-kabuki. J’adore le ton très réaliste de ce récit et ne peut que vous le recommander absolument!

1 Partages
Tweetez
Partagez1