Le goût du melon 2 – Etsuko

le gout du melon 2 etsuko

Etsuko 絵津鼓
ISBN: 9782382763469
Hana, 2023
ISBN: 9784813033011 (JP)
Taiyohtosho, 2021 (JP)
Manga
Ero-mètre: soft
Recommandation: beaucoup

« Il le fait parce qu’il a envie, c’est tout. »

Etsuko sensei s’attarde un peu plus sur la situation personnelle compliquée de Kiuchi, comparé au tome précédent. Elle alterne la narration entre ses deux héros, mais laisse tout de même une large place à Nakajô. D’ailleurs, l’hôte prend de plus en plus conscience de son attirance pour son colocataire mais comprend parfaitement que ce dernier, trop gentil et tactile, ne nourrit pour l’instant aucun sentiment amoureux. Les deux hommes trouvent mutuellement du réconfort dans leur relation ambiguë et affrontent petit à petit leurs problèmes. Ainsi, l’auteure montre la nécessité d’avoir une situation stable pour s’intéresser à l’amour et la pression que peuvent générer trop de sollicitations et d’encouragement. Elle aborde les dégâts de la dépression et de l’insomnie, la difficulté à tourner la page et à renoncer à ses rêves, les bienfaits du silence et de la chaleur humaine pour soulager un mal-être.

La mangaka a un trait épuré qu’elle simplifie dans les passages humoristiques. Elle pose les trames en aplat. Les flash-back longs se repèrent à leur fond noir toutefois des vignettes recouvertes d’une trame grise indiquent ceux qui sont courts et furtifs. Les décors, parfois retravaillés à partir de photographies, apparaissent dans les plans larges. Etsuko sensei dessine des cadres épais, renforçant ainsi l’aspect statique de sa mise en page classique. Par ailleurs, elle débute ses chapitres sur des demies-pages, sauf pour le bonus. Dans les scènes érotiques, elle ne montre pas les parties intimes en jouant sur le cadrage et les angles de vue.

En résumé

Après un baiser, Kiuchi Shôta propose à Nakajô Chikashi de passer la nuit ensemble mais comme son hôte ne réagit pas, ils finissent par faire simplement du popcorn puis regarder un film. L’ancien compositeur se confie de plus en plus à son bienfaiteur. Malheureusement, comme il est au chômage, il ne trouve pas de logement, malgré un revenu généré par ses droits d’auteur. Un jour, alors qu’il était trop stressé en essayant d’écrire à nouveau, il fuit. Nakajô, d’abord inquiet, est surpris de le retrouver dans son lit le lendemain. Quand Kiuchi lui avoue avoir passé du bon temps avec une fille, l’hôte n’arrive pas à contenir son irritation. Amusé, le squatteur le rejoint peu après sous la douche pour se réconcilier…

En conclusion

Etsuko sensei maintient le suspense de sa conclusion jusqu’à la dernière page. Elle dépeint parfaitement les sentiments changeants de ses personnages, leurs appréhensions et leurs avancées, ainsi que la dépression. Une belle lecture, pleine d’émotions, un graphisme qui me plaît, une narration que j’apprécie malgré quelques longueurs. Mon petit coup de cœur se transforme donc en grand!

Copyright © 2024