Laisse-moi te détester 2 – Hijiki

laisse moi te detester 2 hijiki

Hijiki ひじき
ISBN: 9782375063002
Taifu comics, 2023
ISBN: 9784799747759 (JP)
Libre, 2020 (JP)
Manga
Ero-mètre: hard
Recommandation: absolument

« Je suis content d’en être un. C’est parce que c’est le cas que je suis heureux, maintenant. »

Hijiki sensei s’intéresse à la famille reconstituée et aux efforts pour créer des liens de confiance. A travers Hazuki, elle met en avant les difficultés que rencontrent les parents avec leur premier enfant. D’ailleurs, l’alpha, encore jeune, a parfois des réactions de gamin capricieux malgré sa maturité et son investissement dans le foyer. Naoto, quant à lui, a encore du mal à se reposer sur son partenaire et à assumer son statut d’oméga « casé ». Leurs relations sont plutôt consensuelles, avec un recadrage dès que l’alpha se laisse emporter. En introduisant Murasame Ikuya, l’auteure crée un alpha détestable, réunissant à lui seul tous les vices humains de l’univers omegaverse. Ainsi, elle continue d’interroger sur le traumatisme et le dépassement de la peur, dans la continuité du tome précédent.

La mangaka a un trait épuré et léché qu’elle simplifie dans les passages humoristiques. Elle a un style graphique propre reconnaissable. Ses expressions des visages sont d’ailleurs très parlantes. Les décors alternent avec les trames d’ambiance dont certaines parfois graphiques. Les autres trames équilibrées donnent une touche réaliste. La mise en page dynamique utilise principalement des sorties de cadre, des vignettes s’adaptant à leur contenu mais surtout des angles de vue très variés. Hijiki sensei ne censure pas les scènes érotiques. Toutefois, elle masque un peu les détails en recouvrant les organes sexuels d’une trames sombres. Sous la jaquette, il y a la postface en une planche qui révèle quelques anecdotes sur la conclusion, donc à lire absolument à la fin.

En résumé

Koga Naoto nage dans le bonheur depuis qu’il forme une paire avec Tsuchiya Hazuki. Ce dernier continue ses études à l’université tout en travaillant également à l’hôtel de sa mère avec la ferme intention de prendre sa suite. D’ailleurs, Tsuchiya Mizuki prend à cœur son rôle de grand-mère et passe souvent en coup de vent voir les enfants. Depuis que Minato est né, Shizuku aide beaucoup sa mère à la maison. Mais l’oméga remarque que l’alpha se montre de plus en plus distant avec les enfants. Pourquoi?

En conclusion

Ce tome obtient la sixième place de la meilleure série au Chill chill BL award 2021. Tsuchiya Hazuki se classe cinquième meilleur seme tandis que Koga Naoto est onzième meilleur uke. Hijiki sensei arrive à transmettre facilement les émotions de ses personnages. Impossible de ne pas craquer pour les aventures émouvantes de cette famille reconstituée! J’avais la larme à l’œil durant une grande partie de ma lecture. Et vous?

Copyright © 2024