Je pense à toi – Komatsu

je pense a toi komatsu
Komatsu 小松
ISBN: 9782375060797
Taifu comics, 2017
ISBN: 9784829685693 (JP)
Plantan shuppan, 2015 (JP)
Manga
Ero-mètre: soft
Recommandation: un peu

L’amour doux-amer de l’adolescence.

Dans ce recueil de quatre histoires, Komatsu sensei dépeint les amours mélancoliques de l’adolescence. Révélation du Chilchil BL awards 2016, elle possède une bonne maîtrise scénaristique pour un début. Elle se focalise sur les sentiments, la déclaration indirecte, les premiers émois amoureux contenus de lycéens. Il y a tout de même des inégalités de qualité entre les quatre récits. La première et la dernière histoires sont les plus développées avec en fond, les relations difficiles avec les parents et le soutien d’un meilleur ami, les sentiments flous entre forte amitié et amour. Le deuxième récit est très court et narre une relation presque sado-masochiste entre deux lycéens. La troisième histoire interroge sur l’acceptation de l’homosexualité et sur la peur du regard des autres. Sous la couverture, l’auteur a dessiné une anecdote entre les deux amis de Je pense à toi.

Les traits fins de la mangaka dégagent une douceur qui sied bien au style. Les trames sont très présentes et, en plus de la colorisation et de l’ambiance, elles recouvrent les scènes érotiques comme pour les atténuer. Quelques cadrages sont recherchés pour dynamiser le mouvement de lecture. Seule la dernière histoire comporte des scènes érotiques, mais le cadrage cache tout. La couverture, très poétique, a obtenu la première place au Chill Chill BL award 2016.

En résumé

Je pense à toi: Takashi et Yasu sont des amis d’enfance vivant à la campagne. Yasu a décidé de reprendre l’affaire familiale, un magasin de tofu. Takashi préfère tenter les examens pour la faculté de Tokyo. Même si ses parents n’y croient pas, il est soutenu par son ami qui retient en réalité ses sentiments…
Le dernier ordre: Lors d’une réunion d’anciens élèves, Sano se remémore de son étrange relation avec Suô.
Young oh! oh!: Keiji Sako est traumatisé par les filles depuis qu’une d’elle s’est moquée de sa collection de figurines. Soucieux du regard des autres, il essaie de plaire à tout le monde et éconduit chaque prétendante. Pour se débarrasser de l’une d’elle trop insistante, il fait croire qu’il est gay en se déclarant à Tatsurô Arai, un garçon de son lycée à la réputation de délinquant, qui passait par là…
C’est avant l’aube qu’il fait le plus sombre: Daisuke rejoint son ami d’enfance Kaname qui a fugué en apprenant le divorce de ses parents. Ce dernier a toujours cédé et étouffé ses sentiments pour le bonheur de sa famille, en vain. Ils trouvent refuge dans un love hotel. Mais devant le désespoir de son ami et son impuissance pour le consoler, Daisuke peine à taire ses sentiments amoureux…

En conclusion

Le format court des histoires ne laisse pas le temps de s’attacher aux personnages. Pourtant, il y avait du potentiel, mais le propos de l’auteur est ailleurs.

0 Partages
0 Partages
Tweetez
Partagez