Hitorijime my hero 5 – Arii Memeco

hitorijime my hero 5 arii memeco
ARII Memeco ありいめめこ
ISBN: 9782382760130
Hana, 2021
ISBN: 9784758075244 (JP)
Ichijinsha, 2016 (JP)
Manga
Ero-mètre: soft
Recommandtion: un peu

A peine un problème réglé qu’un autre survient!

Arii Memeco sensei ralentit le rythme de son récit. Elle s’amuse à empêtrer ses personnages dans leurs sentiments. Ainsi, Kôsuke se sentant impuissant face aux problèmes de son petit ami, ne supporte plus l’image de héros que ce dernier lui attribue. Par ailleurs, Masahiro prend conscience de son inexpérience et de son manque de maturité, n’arrivant pas à contrôler sa jalousie, sa possessivité et son désir. A cause de cela, il devient fuyant, provoquant l’inquiétude de son partenaire. La gentillesse du professeur blesse donc indirectement son élève. En parallèle, l’auteure interroge sur le changement de personnalité quand on est amoureux. Elle aborde la difficulté à gérer ses émotions et la peur qu’une relation considérée amorale soit découverte. De même, elle montre l’influence sur l’entourage, de la crise entre Hasekura et Kensuke. Les animaux apportent une touche d’humour, ainsi qu’Ayaka qui semble mal supporter l’absence de son mari.

Le trait simple et épuré de la mangaka est très efficace. Les déformations renforcent les expressions. De même, les trames d’ambiance appuient les émotions. Par ailleurs, les décors simples, parfois même succincts, ne surcharge pas les cases. En effet, il y a beaucoup de textes hors bulles. La mise en page reste toutefois dynamique. Arii sensei dessine des scènes érotiques plutôt pudiques, jouant sur les cadrages et les angles de vue pour ne pas montrer les parties intimes. Elle préfère suggérer les actions. Sous la jaquette, elle continue à faire un cosplay de Masahiro, comme dans le tome précédent. La couverture et l’illustration en début de volume ont pour thème l’excursion et collent parfaitement à l’ambiance du récit.

En résumé

Pour la première fois, Ôshima Kôsuke bute contre les problèmes de son petit-ami et se sent alors inutile et impuissant. Alors qu’il soulageait sa peine au bar de Natsuo, Setagawa Masahiro débarque et lui demande de rentrer. Les deux amoureux confient leurs soucis et finissent par un câlin au lit. Pourtant, Masahiro n’ose pas parler de ses doutes sur Natsuo. Exprimant un peu plus son amour, le lycéen préfère toutefois rentrer chez Hasekura Asaya pour ne pas éveiller les soupçons de la mère de Kôsuke, au désespoir de son petit ami enflammé par ses réactions.

En conclusion

L’humour se fait plus discret, l’auteure préférant développer l’état d’esprit de chacun de ses personnages. Par contre, elle décortique parfois un peu trop leurs sentiments. Mais cela reste tout de même agréable à lire. Et puis il est toujours amusant de voir les interactions entre Masahiro et Kôsuke. A la fin, je n’arrive même plus à déterminer qui manipule vraiment qui. Une lecture agréable et légère, pour se détendre.

1 Partages
Tweetez
Partagez1