Hide and seek 1 – Sakuragi Yaya

hide and seek 1 sakuragi yaya
SAKURAGI Yaya 桜城やや
ISBN: 9782351809327
Taifu comics, 2015
ISBN:‎ 9784041202678 (JP)
Kadokawa, 2012 (JP)
Manga
Ero-mètre: juste ce qu'il faut
Recommandation: un peu

« J’aimerais te connaître mieux. »

Sakuragi Yaya sensei narre une romance déséquilibrée entre un médecin sérieux et un commerçant nonchalant. Elle joue sur l’opposition des caractères ainsi que la différence d’approche de la relation amoureuse. Tandis que Saji a le coup de foudre, Tanihara voit ses sentiments évoluer petit à petit, d’abord curieux et intrigué par la franchise et les réactions imprévues du docteur. Le couple apprend à se connaître et à s’apprécier, d’autant plus que leur compatibilité sexuelle est très bonne. Par contre, Chisuzu paraît très mûre pour son âge. Toutefois, elle apporte une touche d’humour avec ses remarques pertinentes. La narration alterne entre les deux héros. Ainsi, l’auteure analyse, avec un ton léger, comment les caractères contraires s’attirent. Elle fait intervenir le prêtre Ryômei, l’ami de Shûji, qui permet au commerçant de faire des introspections et garder les pieds sur terre.

La mangaka a un trait épuré et légèrement anguleux au style reconnaissable. Elle dessine des visages ovales avec des yeux effilés et de grandes bouches. De même, les corps sont plutôt sveltes. Les trames d’ambiance accompagnent les émotions. D’ailleurs, un certain équilibre dans l’utilisation des trames donne un rendu assez réaliste des ombres. Les décors apparaissent dans les plans larges. Dans les scènes érotiques, Sakuragi sensei censure les parties intimes grâce aux angles de vue ou par l’absence de détails.

En résumé

Tanihara Shûji tient un petit bazar. Même si les clients se font rares, il est heureux de réaliser son rêve même s’il vit simplement. En plus, il élève Chisuzu, la fille de son ex-femme. Un jour, un homme au visage sévère, habillé en costume, vient lui acheter des jouets. Le commerçant est alors intrigué par le contraste entre son physique et son comportement. Quand sa fille tombe malade, il découvre que l’étrange client est pédiatre et remplace son grand-père hospitalisé. Contaminé par sa fille, Tanihara s’amuse de voir le médecin le traiter comme un enfant lors de sa consultation. En plus, Saji continue à s’inquiéter de sa santé lors de sa visite à la boutique. Apprenant que sa chaudière est cassée, il lui avoue alors être gay avant de lui proposer de prendre le bain chez lui. Curieux de nouvelles sensations, Tanihara accepte même de se laisser séduire.

En conclusion

Ce tome est cité parmi les meilleurs mangas érotiques du Chill chill BL award 2012. Ce spin-off de Yume musubi, koi musubi peut se lire seul. En effet, Ryômei fait juste des apparitions rapides. J’adore la dynamique qui s’installe entre les deux hommes. L’auteure présente une relation adulte et consentie, avec des objectifs clairement différents mais respectés par chacun.

0 Partages
0 Partages
Tweetez
Partagez