D.S.P. Romeo 3 – Watanabe Asia

DSP romeo 3 watanabe asia
WATANABE Asia わたなべあじあ
ISBN: 9782375061923
Taifu comics, 2020
ISBN: 9784909460349 (JP)
Junet, 2019 (JP)
Manga
Ero-mètre: pudique
Recommandation: beaucoup

L’enfance de Kôyô Luna Starla.

Watanabe Asia sensei continue à développer son univers en présentant l’enfance de Kôyô. Elle donne beaucoup de détails sur la spécificité des Luna Starla. Elle partage la narration entre Aurora et Kôyô. L’abondance des informations, denses, demande une certaine concentration à la lecture. Il y a même des explications supplémentaires après la postface. Ainsi, l’auteure aborde la mort, la naissance, l’amour, la vie. Par ailleurs, elle invite indirectement à une réflexion écologique et poétique. En outre, elle semble s’inspirer de divers genres comme la science-fiction ou la fantasy. Nisshô donne une version originale de l’androgyne, modifiant son corps selon les besoins mais conservant une certaine virilité. Ce tome est complété à la fin par des commentaires sur l’artbook et les résultats d’un sondage amusant. En revanche, il faudra attendre le volume 4 pour découvrir réellement la suite du tome 2.

La mangaka soigne vraiment les expressions des visages. Par exemple, Kôyô, enfant, a une bouille adorable qui devient très expressive quand il boude. De même, elle n’hésite pas à simplifier ses traits dans les passages humoristiques. Les décors s’estompent pour ne pas trop surcharger la page, permettant de mettre en valeur les personnages. Watanabe sensei joue beaucoup sur les noirs et blancs et les clairs-obscurs. Elle utilise également quelques trames d’ambiance. La mise en page dynamique dégage une certaine poésie dans quelques planches. Même s’il n’y a pas de scène érotique, certaines poses exhalent une légère sensualité.

En résumé

Comme Kôyô a sombré dans le coma, Jade entre dans le liquide de Môlska pour tenter de le réveiller. En effet, le Luna Starla a plongé dans ses souvenirs d’enfance et se remémore les soins de Nisshô qui l’a mis au monde et l’a allaité en transformant son corps en femme. Aurora Âron Pilgim, un pèlerin Lycan, s’est immédiatement attaché à l’enfant. Il va même s’occuper de son éducation par la suite. Comme Kôyô a un don d’empathie et de télépathie, il est sensible au flux d’énergie de son nouveau tuteur. Leur lien devient donc très fort au fil du temps. Impressionné par les récits du Lycan sur ses recherches, le jeune Luna Starla jure alors de le protéger dès qu’il intégrera une patrouille.

En conclusion

Ce tome a obtenu la vingtième place de la meilleure série au Chill Chill BL award 2020. Et Kôyô LS Balte Romeo est aussi classé vingtième, pour le meilleur uke. Les commentaires sur l’artbook donnent envie de le découvrir. L’auteure s’excuse même auprès des traducteurs pour les mots qu’elle invente. D’ailleurs, il est amusant de lire la réponse du traducteur français. Je suis complètement subjuguée par l’univers complexe de la mangaka au point d’oublier le côté BL. Fans de fantasy, n’hésitez pas!

6 Partages
Tweetez
Partagez6