Cherry magic 1 – Toyota Yuu

cherry magic 1 toyota yuu

TOYOTA Yuu 豊田悠
ISBN: 9782385315337
Akata, 2023
ISBN: 9784757558359 (JP)
Square enix, 2018 (JP)
Titre original: 30歳まで童貞だと魔法使いになれるらしい 1
Ero-mètre: pudique
Recommandation: un peu

« Je peux lire les pensées. »

Toyota Yuu sensei offre une comédie romantique avec une petite note fantastique, démarrant directement son récit avec deux couples potentiels. Elle alterne la narration entre ses héros, mais fait également intervenir un narrateur externe qui ajoute une touche d’humour par ses précisions. Elle joue donc sur les quiproquos et les clichés du BL pour créer des situations tendues et amusantes. Adachi et Kurosawa se lient rapidement d’amitié, se découvrant des points communs. Le salaryman n’hésite pas à utiliser son pouvoir pour s’assurer de ses préjugés sur les beaux gosses mais son collègue le surprend à chaque fois. Ainsi, l’auteure aborde le jugement sur l’apparence, les liens parfois intéressés, la culpabilité de ne pouvoir répondre à des attentes. Dans les chapitres bonus, elle développe les personnages secondaires, dévoilant des facettes plus complexes de leurs personnalités. Elle apporte une autre vision de l’utilisation de ce pouvoir avec Tsuge Masato, l’ami romancier d’Adachi.

La mangaka a un trait épuré, en rondeur, proche du style shôjo. Elle le simplifie encore plus dans les passages humoristiques. Les trames sont équilibrées. Par contre, les trames d’ambiance, souvent très graphiques (fleurs, éclairs, bulles vaporeuses, poussins), se concentrent autour d’un personnage pour illustrer ses émotions. Dans le premier chapitre, les pensées sont en rose, ce qui est très pratique pour les repérer. De même, une pensée trop intense apparaît en image. Par ailleurs, les décors situent principalement l’action. La mise en page est dynamique. Toyota sensei n’hésite pas à représenter la bonne et mauvaise conscience de Kurosawa sous forme d’adorables anges et démons en SD. Elle donne le ton du récit dans les illustrations en début de chapitre.

En résumé

A 30 ans, Adachi, toujours vierge, a développé un pouvoir magique: il peut entendre les pensées des personnes qu’il touche. Même si cela ne change pas grand chose à sa vie plutôt banale, cela le conforte dans sa réserve. Mais un jour, par curiosité, il essaie d’écouter les pensées de son collègue Kurosawa, le beau gosse de l’entreprise qui assure au travail. Il découvre alors que ce dernier craque pour lui. Croyant d’abord à des hallucinations auditives, il se laisse pourtant de plus en plus conquérir par sa bienveillance. Un soir, ayant raté le dernier train à cause d’heures supplémentaires, Kurosawa l’invite à dormir chez lui. Aurait-il des arrière-pensées?

En conclusion

Ce tome obtient la dix-septième place du meilleur manga au Chill chill BL award 2019. Toyota Yuu sensei installe rapidement les personnages et le contexte pour nous plonger dans des saynètes amusantes. Pourtant, elle développe l’histoire au fil des chapitres. J’avais adoré l’adaptation drama de la série, disponible en streaming sur Crunchyroll. J’apprécie le dessin efficace pour exprimer les émotions et l’imagination. Un petit coup de cœur, évidemment pour cette série mignonne.

Copyright © 2024