Blue sky complex 7 – Ichikawa Kei

blue sky complex 7 ichikawa kei

ICHIKAWA Kei 市川けい
ISBN: 9782382761489
Hana, 2022
ISBN: 9784864424219 (JP)
Tokyo mangasha, 2021 (JP)
Manga
Ero-mètre: hard
Recommandation: absolument

« Le coming out de Narasaki auprès de sa famille prend une tournure inattendue… »

Ichikawa Kei sensei chamboule le quotidien de Terashima et Narasaki en introduisant Alex, qui est très sociable mais parfois trop direct et invasif. Ainsi, les deux étudiants confrontés à la promiscuité dans leur intimité, découvrent d’autres facettes de leur personnalité. Motochika réalise qu’il éprouve un peu de possessivité envers son petit ami tandis que Natsuki éprouve une affection fraternelle pour l’Australien. Le couple peut d’ailleurs compter sur le soutien de leurs amis, à l’écoute. Par ailleurs, comme dans le tome précédent, l’auteure continue de s’intéresser au coming out à la famille. Elle analyse les différentes réflexions et réactions lorsque cela se fait involontairement, décortiquant le choc, les quiproquos et les difficultés. Elle met donc en avant Motonari et sa relation particulière avec son frère. Comme son aîné, Chika a tendance à se renfermer lorsqu’il se trouve confronté à des problèmes, excluant ainsi son partenaire qui pourrait pourtant le soutenir.

La mangaka a un trait épuré et fin. Elle dessine des contours plus épais avec des pleins et déliés très marqués. Elle simplifie son trait parfois à l’extrême dans les passages humoristiques. Par exemple, les yeux se résument à deux points. Les trames sont équilibrées et variées. Par ailleurs, les trames d’ambiance accompagnent les émotions. Les décors apparaissent sur les plans larges. De même, les flash-back se repèrent immédiatement à leur fond noir. La mise en page, très dynamique, utilise parfois un découpage cinématographique, détaillant les mouvements. Ichikawa sensei ne censure pas les scènes érotiques. Par contre, elle préfère mettre en avant la sensualité des expressions. Sous la jaquette, elle donne la recette préparée par Alex.

En résumé

Alexander, le fils de Daniel, débarque un soir à l’improviste chez Terashima Natsuki et Narasaki Motochika. L’Australien vit au Japon depuis déjà dix ans et cherche actuellement un travail et un logement à Tokyo. Il sympathise très vite avec Chika qui l’accompagne alors dans ses visites de temples. Toutefois, Towa remarque rapidement l’humeur morose de l’étudiant, frustré de ne plus pouvoir câliner comme il le souhaite son petit ami, refusant tout simplement de monter les côtés si mignons de Natsuki. Désespéré de ne pas trouver ce qu’il recherche, Alex accompagne un jour Natsuki à son université pour se changer les idées. Il sympathise également très vite avec Kurisu Haruomi et Harukawa Noriyasu. Mais il blesse ce dernier en le draguant maladroitement…

En conclusion

Ce tome obtient la sixième place de la meilleure série au Chill chill BL award 2022. Narasaki Motochika se classe huitième meilleur seme tandis que Terashima Natsuki est sixième meilleur uke. Ichikawa sensei alterne entre tension et vivacité, avec la « tempête » Alex qui apporte une touche d’humour. Elle dépeint avec réalisme les réactions et les émotions. Et son trait sensuel est un bonheur pour les yeux. A chaque fois, mon cœur accompagne les personnages. Une lecture douce, agréable provoquant la passion!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-sept − 4 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Copyright © 2023