Androgynous – Ashihara Akira

androgynous ashihara akira
ASHIHARA Akira
ISBN: 9782382762776
Hana, 2021
ISBN: 9784396785123 (JP)
Shodensha, 2020 (JP)
Manga
Ero-mètre: hard
Recommandation: si on s'ennuie

« Au fin fond de la jungle, il existe une mystérieuse prêtresse « androgyne » dont le charme fascine. »

Ashihara Akira sensei propose un thème intéressant, l’hermaphrodisme, malheureusement sous un format smut qui ne permet pas de développer le sujet. Pourtant, elle aborde le rejet, la solitude et l’acceptation de soi. Par ailleurs, certaines actions s’enchaînent maladroitement. Jack, même s’il tente de se racheter une conduite, a un côté énervant, avec son caractère égoïste et irrespectueux des cultures des autres. Aura, dont l’âge n’est pas précisé, dégage une pureté encore enfantine dans ses manières. L’auteure dévoile au fur et à mesure les réelles conditions de vie de la prêtresse de la forêt. Ensuite, elle développe le préquel de l’univers qu’elle a créé, y ajoutant une touche fantastique. Dans cette partie mieux équilibrée, elle reprend les mêmes thèmes avec des personnages plus attachants.

La mangaka a un trait légèrement épuré mais avec un style propre. Elle dessine de magnifiques corps musclés. Ses personnages androgynes allient à la fois une fine musculature et des corps cambrés. Les décors détaillés et très présents alternent avec quelques trames d’ambiance. La mise en page dynamique met en avant la plastique des personnages. Ashihara sensei ne censure pas les scènes érotiques. Toutefois, elle évite de trop détailler les parties génitales d’Aura. Par ailleurs, elle n’hésite pas à intégrer des coupes intérieures, des gros plans.

En résumé

Le botaniste Jack R. Smith recherche des plantes inconnues dans la jungle depuis une semaine mais peine à en trouver. Un village d’autochtones l’a gentiment accueilli. Bien que l’ancien lui ait interdit de souiller leurs terres sacrées, il s’aventure vers le lac interdit. Soudain, il rencontre un magnifique adolescent qui lui saute dessus. Après une seule nuit torride avec lui, Jack n’arrive pas à l’oublier. Mais dans le village, personne ne semble connaître le jeune inconnu. Le botaniste repart alors à sa recherche mais quand il trouve le jeune homme dans une grotte en pleine prière, ce dernier ne le reconnaît pas…

En conclusion

Attention, certaines scènes pourront choquer la sensibilité des lecteurs. En plus de l’âge d’Aura, les rapports ne sont pas consentis au départ. Le scénario qui a beaucoup de capacité se noie malheureusement dans les scènes érotiques. C’est dommage, surtout avec le magnifique graphisme de l’auteure. Je préfère largement l’histoire de Naturae et Ester, qui contient plus de sentiments et permet de découvrir pleinement les capacités d’Ashihara sensei.

0 Partages
0 Partages
Tweetez
Partagez