Ameiro paradox 2 – Natsume Isaku

ameiro paradox 2 natsume isaku
NATSUME Isaku 夏目イサク
ISBN: 9782351808351
Taifu comics, 2014
ISBN: 9784403663604 (JP)
Shinshokan, 2012 (JP)
Manga
Ero-mètre: juste ce qu'il faut
Recommandation: absolument

La sincérité des sentiments confrontée à l’esprit de rivalité.

Natsume Isaku sensei approfondit un peu plus la personnalité de Kaburagi en présentant un peu son passé et son enfance. Son regard désabusé sur le genre humain semble avoir commencé avec la relation compliquée qu’il entretient avec sa famille. Même si la relation du couple a bien progressé depuis le tome 1, leurs chamailleries continuent. En effet, leur rivalité et leurs caractères opposés pimentent leur quotidien. Les deux partenaires cherchent à se protéger mutuellement, mais accumulent les quiproquos et les incompréhensions. Ainsi, l’auteure met en avant la difficulté à communiquer, à exprimer la sincérité de ses sentiments. Elle dévoile le jeu des manipulations du rédacteur en chef et de Kiuchi. Alors que Kaburagi idéalise la pureté de son petit ami et se sent souillé par son métier, Onoe lui oppose une certaine distanciation entre travail et mental.

Le trait simple de la mangaka colle parfaitement au style de la comédie romantique, avec des réactions très exagérées. En plus, les trames d’ambiance renforcent les émotions. D’ailleurs, l’utilisation des trames en général est équilibrée, plutôt en aplat. En revanche, les décors plutôt soignés ancrent le récit dans la réalité. La mise en page est dynamique et efficace. Dans les scènes érotiques, Natsume sensei joue sur les angles de vue ou les lignes de mouvement pour ne pas détailler les parties intimes. Elle ne s’attarde pas sur ces passages, et intègre même des moments amusants pendant les rapports.

En résumé

Kaburagi Motoharu et Onoe Satoshi sortent ensemble. Mais le photographe embrasse son partenaire dès que l’occasion se présente, mettant un peu mal à l’aise le journaliste peu démonstratif. Dans la rue, ils sont interpellés par une jeune fille. Il s’agit de la sœur de Kaburagi mais ce dernier fuit, prétextant un boulot. Onoe se retrouve donc à tenir compagnie à Noriko. Il apprend alors que que son petit ami évite sa famille depuis huit ans. Exalté de trouver quelqu’un résistant au charme du photographe, le journaliste discute en buvant plus que de raison. Le lendemain matin, il se réveille au côté de Nori. Et elle lui propose même de jouer un mauvais tour à son frère…

En conclusion

Ce tome a obtenu la onzième place du meilleur manga au Chill Chill BL award 2012. Onoe Satoshi est classé sixième meilleur uke. L’auteure avait prévu de terminer son récit, mais elle annonce dans la postface sous la couverture qu’elle va la continuer pour mon plus grand plaisir. Cette comédie romantique respire la joie de vivre et le bonheur. Malgré le thème classique de deux opposés qui s’attirent, la mangaka arrive à insuffler suffisamment de psychologie à ses personnages pour rendre plus attrayant le scénario. D’ailleurs, je m’amuse des joutes verbales entre les deux héros. De même, le côté un peu sombre du monde du journalisme des exclusivités est plutôt dépeint avec franchise. J’adore!

1 Partages
Tweetez
Partagez1