Labradorescence – ymz

labradorescence ymz

ymz
ISBN: 9782368775011
Hana, 2016
ISBN: 9784813030997 (JP)
Taiyohtosho, 2015 (JP)
Manga
Ero-mètre: pudique
Recommandation: beaucoup

« J’ai l’impression qu’il peut y avoir quelque chose entre nous… »

Ymz sensei développe une douce romance entre un photographe pétillant, qui parle sans détour et un médecin renfermé à l’air bougon. Elle alterne la narration entre les deux héros. De même, elle distille des indices sur leur passé au compte-gouttes. Malgré des caractères opposés, une amitié sincère se noue entre les deux hommes. Ils vont se découvrir, s’apprécier et leurs sentiments évoluent au fur et à mesure qu’ils s’ouvrent l’un à l’autre. Ainsi, Shunji qui était en perte d’inspiration se retrouve motivé et Mutsumi devient plus avenant avec son entourage. D’ailleurs, leurs collègues et amis les aident à mieux comprendre leurs sentiments. Ainsi, l’auteure dépeint avec délicatesse et pudeur leurs changements et leurs interrogations. Elle crée une relation qui évolue naturellement, sans précipitation. Elle propose également une réflexion sur la photographie, la perte des choses importantes et le plaisir rassurant que procurent les souvenirs.

La mangaka a un trait épuré qui joue sur les pleins et déliés. Elle le simplifie encore plus dans les passages humoristiques, n’hésitant pas à exagérer certaines expressions. Par ailleurs, elle utilise les trames avec parcimonie, privilégiant les hachures tracées à la main. De même, les décors détaillés sont également tracés à la main. Cela confère un style particulier au graphisme mais le rend très expressif. Les flash-back se repèrent à leur fond noir. Ymz sensei offre une mise en page dynamique avec des cadres s’adaptant à leur contenu et alternant avec brio petites et grandes vignettes.

En résumé

Le photographe Fujishiro Shunji se réveille à l’hôpital après avoir perdu connaissance en tombant dans les escaliers. Il a le poignet droit cassé mais étrangement, il se sent soulagé. En effet, dernièrement, il préparait une exposition sur son temps libre entre deux shooting mais ses réalisations ne le satisfaisaient pas. Il pensait même tout arrêter. Alors qu’il a renversé son verre, le docteur Higa Mutsumi nettoie tout en lui parlant. Mais il se montre trop familier et désinvolte. Il traite même Shunji comme un enfant lorsque ce dernier lui réclame une cigarette durant sa pause. Se sentant soudainement motivé, le photographe invite alors le médecin à son exposition.

En conclusion

Ce one-shot déborde de douceur et de tendresse. En plus, le graphisme particulier d’Ymz sensei colle parfaitement à ce genre de récit. Une tranche de vie qui nous rappelle également que le bonheur se construit petit à petit par soi-même, entouré de ceux qu’on aime. Et qu’une simple photographie peut engendrer de merveilleux souvenirs. Un petit coup de cœur.

Le temps des bulles de savon – ymz

le temps des bulles de savon ymz

ymz
ISBN: 9782382763735
Hana, 2023
ISBN: 9784065170649 (JP)
Kodansha, 2019 (JP)
Titre original: ヒゲと鈴としゃぼん玉
Manga
Ero-mètre: soft
Recommandation: beaucoup

« Et si la cigale et la fourmi formaient un couple adorable? »

Ymz sensei propose de suivre la vie quotidienne de jeunes adultes durant un an, par petites séquences instantanées. Elle alterne la narration entre Rintarô et Santa. Elle aborde les petits bonheurs du quotidien, les secrets d’harmonie mais également le poids de la famille et du travail. Le couple est complémentaire: l’insouciant Rintarô aime être dorloté et ne participe pas aux tâches ménagères car il est trop maladroit. Le sérieux Santa prend plaisir à s’occuper de tout car cela lui permet de fuir la réalité. Kiyoshi, l’ex de Santa, apporte une touche humoristique. L’auteure montre également l’évolution des sentiments et des perceptions avec le temps, comme les défauts d’abord mignons qui finissent par devenir agaçants. En introduisant la famille de Rintarô, elle s’intéresse également à la place du partenaire et le soutien qu’elle représente. Par ailleurs, elle révèle au fur et à mesure le passé du couple.

La mangaka a un trait léché et épuré. Elle le simplifie et le déforme dans les passages humoristiques. D’ailleurs, son style se rapproche un peu de celui du gag manga comparé à ce qu’elle fait d’habitude. Par exemple, la déprime prend la forme de fantômes. Les décors très présents sont tracés à la main. Les trames variées donnent de la couleur tandis que les trames d’ambiance renforcent les émotions. La mise en page particulière exploite beaucoup les pleines pages et les grandes vignettes. En plus, Ymz sensei ne met presque pas d’espace entre les vignettes, renforçant ainsi une composition classique. Dans les scènes érotiques, elle cadre au-dessus du bassin pour ne pas montrer les parties intimes. Par ailleurs, elle s’attarde sur le quotidien dans des suites de vignettes silencieuses. Les illustrations en début de chapitre introduisent l’histoire. La couverture se classe septième au Chill chill BL award 2020.

En résumé

Santa (32 ans) et Rintarô (28 ans) sortent ensemble depuis cinq ans et vivent ensemble depuis deux ans. Comme à chaque printemps, ils décident d’aller admirer les cerisiers en fleurs. Mais comme d’habitude, une averse survient. Fatidique, Santa se résout à ne plus jamais voir les cerisiers en fleurs tant qu’il sera avec son petit ami. Mais cela amuse Rintarô qui lui propose alors de buller à la maison, son activité préférée…

En conclusion

Comme d’habitude, Ymz sensei excelle dans les tranches de vie et la description des sentiments. Ici, elle privilégie le format plutôt comique, avec des personnages aux caractères plutôt intenses. Je craque complètement pour ce couple qui se soutient mutuellement à sa manière, entre quelques caprices, chamailleries et câlins. Et surtout qui croit en leur grand Amour. Petit coup de cœur!

Au revoir Heron – ymz

au revoir heron ymz

ymz
ISBN: 9782382763643
Hana, 2023
ISBN: 9784829685495 (JP)
Printemps, 2014 (JP)
Manga
Ero-mètre: pudique
Recommandation: un peu

« De l’école à l’âge adulte, que vont devenir leur relation et leurs sentiments alors qu’ils grandissent doucement?! »

Ymz sensei développe la relation ambiguë entre deux amis déjà blessés par la vie depuis l’adolescence. Elle alterne la narration entre ses deux héros pour partager leurs points de vue. Elle effectue des allers-retours entre le passé et le présent, au gré des souvenirs de ses personnages, tout en faisant avancer son récit par petite tranche de vie. Le taciturne Sôji plutôt casanier et le gai Mika très fêtard s’entendent bien malgré des caractères opposés. Leur relation évolue doucement au fur et à mesure qu’ils grandissent. Pourtant, ils refusent d’en discuter clairement, ayant peur d’aimer. L’auteure montre comment le couple se construit peu à peu, exprimant leur attachement autrement que par des mots. A travers Sachiko, elle offre un autre point de vue sur le couple dans une histoire bonus.

La mangaka a un trait anguleux et marqué, avec des contours parfois épais. Elle trace les décors, très présents, à la main. Par ailleurs, elle privilégie les aplats noir et blanc, les trames apportant juste un peu de volume ou de teinte. D’ailleurs, elles sont utilisées avec parcimonie. Ainsi, son graphisme conserve une touche crayonnée en général. De même, des hachures représentent les ombres. La mise en page très dynamique utilise beaucoup les ellipses et les emboitements de cases. Ymz sensei ne montre pas les scènes érotiques. Elle laisse même planer un doute par des suggestions non explicites. La couverture se classe onzième au Chill chill BL award 2015.

En résumé

Ses parents passant leur temps à se disputer, Sôji (16 ans) se sent comme vide. Un jour, au lycée, il croise Mika (16 ans), un lycéen un peu rebelle qui sympathise très vite avec lui. Ils ne sont ni amis, ni amants mais la présence de Mika suffit à combler le vide ressenti par Sôji. Maintenant adultes, ils se fréquentent encore. Mika vient souvent à l’improviste chez Sôji et après un câlin, lui réclame de l’argent que son hôte cède toujours facilement. Ainsi, tous deux vivent leur vie à leur rythme en se réconfortant mutuellement. Mais l’amour aura-t-il un jour sa place?

En conclusion

Ymz sensei excelle dans les tranches de vie et la description des émotions de ses personnages sans pour autant l’approfondir. Ainsi, elle montre l’évolution progressive de la relation des deux héros dans laquelle le sentiment amoureux reste tu. Toutefois, le lecteur se retrouve simple spectateur, et certains pourront alors se sentir frustré par la fin ouverte ou les sauts dans le temps. Pour ma part, j’ai passé un agréable moment de lecture.

Happy birthday – ymz

happy birthday ymz
ymz
ISBN: 9782375060971
Taifu comics, 2018
ISBN: 9784829685914 (JP)
Printemps shuppan, 2017 (JP)
Manga
Ero-mètre: pudique
Recommandation: un peu

Trois amis vont faire des rencontres bouleversant leur vie et risquant d’ébranler leur amitié.

Ymz sensei partage quelques moments de la vie de ses trois héros. Entre leur passé et le présent, on voit évoluer les personnages avec leurs rencontres, leurs disputes, leur remise en question. L’amitié entre ces trois jeunes hommes est puissante mais fragile. Ils font pourtant tout ce qu’ils peuvent pour la préserver. Le début et la fin du récit reposent sur une même scène mais la situation des personnages a changé entre temps. Cette tranche de vie, développée sur moins d’un an, pose des questionnements sur l’homosexualité, la confiance, l’amitié et l’admiration. Les flash-back sont bien introduits. Des chapitres bonus permettent de découvrir le devenir des protagonistes. Sous la couverture, l’auteur s’amuse à mettre les trois prétendants dans la même situation, c’est-à-dire, en train de partager un verre en discutant. On y découvre également le nom de l’infirmier. Ce one-shot est épais et peut être lu par tout le monde.

Le graphisme de la mangaka est simple, avec des traits fins et des visages ronds aux grands yeux. Le style épuré évite de mettre les détails. Les visages ont donc tendance à tous se ressembler, même s’ils gardent de l’expressivité. La coupe de cheveux permet au moins de les distinguer. Les personnages ne font pas leur âge, gardant une expression plutôt nature. Les trames se font discrètes et servent principalement à colorer. Aucune scène érotique présente car l’auteur se focalise sur les discussions et l’évolution des sentiments.

En résumé

Yûtarô, employé de boutique, réfléchit au cadeau d’anniversaire de sa petite amie. Sakato, salaryman, quant à lui, vient de se faire larguer par sa copine. Maki Kôsuke, gérant de bar, assume ses fréquentations avec des hommes plus âgés. Ces trois amis qui se connaissent depuis l’université aiment à se retrouver pour partager un verre ou un repas, même si leur vie professionnel a pris un tournant différent pour chacun. Mais leur rencontre avec Nagase Shirô, le supérieur de Sakato, et le lycéen Motoki, recueilli par Kôsuke alors qu’il était au bord de l’insolation, va chambouler leur vie…

En conclusion

Il est agréable de partager du temps avec ces personnages attachants. Mais la fin ouverte peut être frustrante…

Copyright © 2024